Les étudiants avaient plusieurs étapes à faire dans la simulation. CRÉDIT : NICOLAS JEAN

Afin de sensibiliser les étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) à la réalité des personnes réfugiées, une simulation de migration forcée s’est déroulée le 18 avril avec plus d’une centaine de cégépiens.

Par Nicolas Jean

Une simulation semblable faite par l’Entraide universitaire du Canada (EUMC) a inspiré le CLL à faire pareil pour mieux préparer les étudiants à intégrer un réfugié comme ce fut le cas l’an dernier. Le Cégep a accueilli son premier étudiant réfugié en août 2018 et récidivera en 2019 avec un second. La professeure d’anthropologie et membre du comité étudiant, Marie-Claire Voyer Messier, est très heureuse de l’adaptation rapide du premier étudiant réfugié.

«L’intégration de notre premier réfugié cette année s’est super bien déroulée. Les jeunes en prennent soin et tout le monde s’adapte bien. Il a même été accepté à l’université!», a indiqué Mme Voyer Messier.

Au départ, le projet d’accueillir un réfugié débute avec une mobilisation pour couvrir les frais de la personne pour l’année. Tous les étudiants participent en payant 1,75 $ supplémentaire par session pour le nouveau venu. Plusieurs autres activités et des services équivalents comme la location gratuite d’une chambre de résidence ont été proposés pour atteindre les 23 000 $ nécessaires pour le budget de parrainage du deuxième étudiant réfugié.

«C’est incroyable comme projet! Les gens embarquent avec nous et veulent aider les autres dans le besoin. Tout le monde veut contribuer et s’intéresser à ce plan d’action», a confié la professeure d’anthropologie au CLL, Annie Demers-Caron.

Une simulation réussie

 Pendant plus d’une heure, environ une centaine d’étudiants se sont mis dans la peau de réfugiés qui tentent de migrer vers un nouveau pays. Chaque groupe d’environ huit personnes était une famille qui devait prendre de nombreuses décisions déchirantes en considérant plusieurs facteurs et situations. Les membres du personnel présents ont eux aussi participé en jouant les rôles de militaires et d’agents de sécurité pour la simulation. Selon l’un des initiateurs du projet, Arnaud Desrochers, les jeunes sortent touchés et plus sensibles à l’arrivée d’un réfugié grâce à la simulation.

«Quand tu te mets vraiment dans la peau d’une personne comme ça, tu te rends compte à quel point la vie peut être difficile. C’est la réalité de plusieurs et ce genre d’activité aide beaucoup à comprendre», a mentionné le finissant collégial.

Plusieurs jeunes ont bien apprécié cette simulation et tenteront de s’impliquer un peu plus avec la venue d’un réfugié. «C’est difficile comme exercice. Les situations sont compliquées, mais sont semblables à la réalité. C’est très enrichissant», ont confirmé quelques étudiants après l’activité.

Le comité étudiant du CLL espère accueillir encore un réfugié chaque année dans le futur.

Vous pouvez voir une partie de la simulation sur notre chaîne YouTube ici.

Les plus lus

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Week-end festif à Lévis

En plus de pouvoir profiter d’une belle fin de semaine côté température grâce à la bonté de Dame nature, les Lévisiens ont pu célébrer l’arrivée prochaine de l’été lors de nombreuses activités, le week-end dernier.

Ouverture ce week-end de la Grande plée Bleue

La Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, que la Grande plée Bleue ouvrira ses portes dès ce samedi.

Des patients hébergés à proximité de l’Hôtel-Dieu dès 2020

La construction d’une hôtellerie hospitalière sur la rue Wolfe à Lévis a commencé début juin. Les trente chambres devraient accueillir leurs premiers locataires, des patients suivis en radiothérapie ou d’autres traitements répétés qui impliquent des déplacements fréquents, en février ou mars prochain.