550 élèves du Québec, de la Belgique et de la France se sont réunis à l’ESLE pour participer à la 6e édition du Colloque philo pour ados. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La 6e édition du Colloque philo pour ados s’est déroulé à l’École secondaire Les Etchemins (ESLE), les 17 et 18 avril derniers. Sous le thème Diversité à travers diverses cités, l’activité rassemblait 550 jeunes de 13 à 17 ans provenant de différentes régions du Québec, de la Belgique et de la France.

Au cours de ce colloque organisé par des élèves de secondaire 5 du programme Citoyen du monde offert à l’École secondaire de l’Aubier et l’ESLE, les jeunes ont été invités à échanger, explorer des réflexions, partager à propos de leur différente culture, assister à des conférences et prendre part à divers ateliers.

Florence Vachon, Anne-Catherine Tessier, Damien Langlais et Marianne Vézina, qui font tous partie du comité organisateur du Colloque, avaient l’objectif de rendre accessible cette activité à tous les participants.

«On veut rejoindre le plus de personnes possible. C’est pourquoi on touche autant à la culture, qu’à l’art et à la sexualité parce qu’on croit que ce sont tous des thèmes auxquels chacun peut se rattacher», a expliqué Marianne Vézina.

Pour le comité organisateur, le choix de la thématique était une évidence. «C’est d’actualité et dernièrement, plusieurs conflits sont reliés à la diversité. Autant dans les écoles, on tente de l’intégrer, mais est-ce que ça fonctionne vraiment? Est-ce que c’est la bonne chose à faire? C’est une bonne période pour en discuter et se poser des questions», a ajouté Florence Vachon.

Une édition record

 Le Colloque philo pour ados croît d’année en année depuis sa création. Cette 6e édition a été plus grande que nature puisque ce sont 550 élèves qui y ont participé. «On a dû s’adapter, il a fallu improviser. Mais ce qu’on veut, c’est d’avoir le plus de participants possible», a mentionné Damien Langlais.

Tous ces élèves d’ailleurs étaient logés chez les élèves de la région. Damien accueillait quatre participants du colloque et pour lui, c’est une occasion pour échanger davantage. «On tisse des liens avec eux, je suis même allé les voir l’été dernier, on développe une complicité et une amitié», a-t-il souligné.

Monk.E, un conférencier inspirant

 Pour la conférence d’ouverture du colloque, les jeunes ont fait confiance au voyageur, artiste visuel et musicien, Monk.E. Celui qui venait tout juste d’atterrir du Cambodge a participé à toutes les éditions du colloque, mais c’était la première fois qu’il avait la chance de lancer l’événement.

Le conférencier partage la même vision que les organisateurs. Pour lui, cet événement est important, c’est pourquoi il décide d’y revenir chaque année. «C’est pour l’amour du dialogue, l’ouverture vers l’autre, l’amour de l’autre, aller vers l’autre et connaître l’autre. Je veux inspirer et donner vie à ce dialogue-là en tant qu’être humain», a-t-il partagé.

Pour les organisateurs, le colloque n’est qu’un «prétexte pour ouvrir la discussion». Il permet d’élargir ses horizons sur le monde et amener de nouvelles réflexions qui permettent aux participants de se questionner davantage sur les différents sujets qu’ils ont abordés.

Selon le comité organisateur, il y a plusieurs façons d’ouvrir son esprit et partager avec l’autre, c’est pourquoi des ateliers ont été mis sur pied pour offrir plus que des discussions. Des ateliers de musique, de danse, d’improvisation et de peinture viennent compléter les échanges entre les participants. 

Ces 48 heures de réflexion et de partage sèment des graines dans l’esprit de ces élèves et les amènent à pousser leurs questionnements plus loin. «On ne veut pas que ce soit une activité qui se termine, on veut que ça continue dans la tête des participants et que ça fasse son chemin dans nos réflexions», a conclu Anne-Catherine Tessier.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Les piscines extérieures seront chauffées à Lévis

Les onze bassins extérieurs du territoire seront chauffés dès le début de la saison estivale prochaine. Un investissement de 150 000 $ permettra de procéder à la réfection des installations des piscines extérieures.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Notre école alternative de Lévis : rencontre courue par les parents

C’est devant une cinquantaine de personnes que le comité de parents derrière Notre école alternative de Lévis, un projet d’école alternative publique (ÉAP) primaire qu’elles désirent voir naître dans la région, a tenu une séance d’information publique à la Maison des scouts de Lévis, le 17 avril dernier.

Bilan des inondations : une quinzaine de résidences évacuées à Lévis

Les inondations sur le territoire pendant le congé pascal ont nécessité l’évacuation de 17 personnes, dont 10 ont reçu une aide de la Croix-Rouge. Plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur le terrain. Certaines étaient déployées en soutien dans les municipalités environnantes.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.