CRÉDIT : COURTOISIE

Dans une lettre transmise le 8 mai au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et au conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, le Regroupement pour la mise en valeur de la rue Saint-Laurent demande que la Ville de Lévis ne tolère plus le «manque d’entretien et la dangerosité du site de l’ancienne usine L’Hoir».

«Le Regroupement pour la mise en valeur de la rue Saint-Laurent a sensibilisé à plusieurs reprises au cours des huit dernières années les élus municipaux à cette situation. Nous voici quelques années plus tard et la situation perdure. Cet espace toujours inoccupé et facilement accessible aux utilisateurs du Parcours des Anses et à la population est encombré d’amoncèlements de pierres, de bois mort et de dalles de ciment éparpillés çà et là sur l’ensemble du terrain (en raison de la démolition de l’usine il y a quelques années). Le sol comporte de nombreux trous pouvant causer des incidents et accidents aux personnes qui s’y rendent», a d’emblée déploré le groupe citoyen dans sa missive, dont le Journal a obtenu copie.

Rappelons que le site situé près de la Maison natale de Louis Fréchette n’appartient pas à la Ville, mais à un promoteur immobilier. Pour corriger rapidement la situation, le Regroupement estime que la municipalité devrait exiger que le propriétaire du terrain effectue des travaux correctifs. En plus d’assurer la sécurité du public, le tout permettrait également d’éviter de laisser un site dans «un état déplorable» à proximité des nouveaux aménagements extérieurs que la Maison natale de Louis Fréchette veut créer.

«Le Regroupement sollicite à nouveau votre implication afin d’exiger du propriétaire des correctifs rapidement qui permettraient de sécuriser les lieux et d’améliorer son aspect visuel. Un important ‘‘ménage’’ du terrain s’impose en ce début de saison printanière. Il est étonnant que la Ville tolère depuis plusieurs années une telle situation sans actions coercitives envers le propriétaire», a souligné le groupe de résidents de la rue Saint-Laurent.

Parc demandé

 Du même souffle, le Regroupement a profité de l’occasion pour rappeler sa revendication depuis plusieurs années en ce qui a trait à ce site : transformer le terrain de l’ancienne usine L’Hoir en parc municipal.

«Nous souhaitons que la Ville poursuive des démarches auprès du propriétaire du terrain afin de se porter acquéreur de ce magnifique espace situé en bordure du fleuve dans le but d’y aménager un espace vert avec vocation de nature récréative et culturelle. On pourrait y aménager des jardins communautaires, des aménagements floraux, des aires de pique-nique et pourquoi pas un espace avec œuvres d’art et petite scène pour de petits concerts estivaux! Un beau projet tout à fait en lien avec le volet historique et culturel de la Maison natale Louis-Fréchette située tout près», a proposé le groupe.

Statu quo à la Ville

 Interrogé par le Journal sur la sortie du Regroupement, le maire de Lévis a plutôt été laconique, rappelant la position que la municipalité a depuis plusieurs années.

«Le site ne nous appartient pas. (Toutefois), nous allons faire respecter nos règlementations en lien avec l’entretien du site. En ce qui a trait à la solution finale, nous travaillons sur différents scénarios», a déclaré M. Lehouillier.

Avec la collaboration d’Alexandre Bellemare

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.

Une fête pour inaugurer l'avenue Bégin revampée

Afin de célébrer les nouveaux aménagements de l’avenue Bégin, la Ville de Lévis invite les Lévisiens à l’inauguration officielle de cette artère du Vieux-Lévis le samedi 6 juillet prochain.

Chaleur : le ministère de la Santé appelle à la vigilance et à la solidarité

Alors qu'un premier épisode de chaleur est annoncé dans plusieurs régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a rappelé l'importance de prendre certaines précautions pour améliorer le confort et diminuer les risques pour la santé.

Un Bellechassois à L'amour est dans le pré?

L’amour est dans le pré, V et Attraction Images ont dévoilé l’identité des huit agriculteur(rice)s en lice pour la 8e saison de la populaire téléréalité. Un des agriculteurs retenus pour cette première étape provient de Saint-Anselme.

Changements climatiques : quels impacts sur la santé mentale?

En partenariat avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches ainsi que le Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches, le campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a reçu une subvention de 300 000 $ de Santé Canada afin de réaliser un projet de recherche sur les impacts des événements climatiques extrêmes sur la santé mentale et l...