CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Quatre ans après avoir demandé au conseil municipal de Lévis de s'attaquer à cette problématique, certains citoyens de Charny sont déçus que l'administration Lehouillier n'ait toujours pas trouvé de solutions aux désagréments provoqués par les nombreux sifflets de train pouvant être entendus dans ce quartier.

«J’avais confiance en M. Lehouillier. Mais de la manière dont ça s’est passé, il a effrité ma confiance. À tout bout de champ, il n’arrête pas de dire que sa priorité est le bien-être de ses concitoyens, mais à Charny, il y a plusieurs personnes qui lui ont fait savoir qu’il y avait un gros problème avec les sifflets de train», a déploré Jeannot Brodeur, un résident du quartier.

Rappelons qu’au lendemain des élections municipales de 2013, des citoyens de Charny, dont Jeannot Brodeur, ont déposé une pétition au conseil municipal lui demandant d’atténuer ou de résoudre cette problématique. Important nœud ferroviaire, Charny voit passer plusieurs trains sur son territoire chaque jour.

En plus d’être désagréables en raison de leur fréquence, les sifflets réveillent même parfois la nuit certains résidents.

Une ligne téléphonique pour répertorier

Si une étude sur le sujet a été commandée par la Ville, que des suivis ont été tenue par l’administration municipale et qu’une rencontre sur la problématique a été faite avec des citoyens, le dossier n’a pas été débloqué.

Estimant que ce sont certains trains, particulièrement ceux de Via Rail, qui provoquent les désagréments sonores, Jeannot Brodeur propose à la Ville de mettre en place une ligne téléphonique qui permettrait de répertorier les sifflets dérangeants.

«La Ville pourrait s’asseoir avec le CN et Via Rail pour évaluer la possibilité de créer une ligne 1-800 ou une adresse courriel. Quand il y aurait un chauffeur qui abuserait du sifflet, les gens sur le parcours pourraient le signaler. J’ai l’impression que les chauffeurs, se sentant suivi, ça viendrait diminuer le problème. […] (Également), il y a un paquet de municipalités au Québec où ça ne siffle pas parce qu’il y a eu des exigences de Transports Canada pour que la ville implante des mesures, comme du clôturage (aux abords d’un passage à niveau)», a lancé M. Brodeur.

«On va faire tous les efforts»

De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a fait savoir que son administration faisait tous les efforts pour diminuer les désagréments provoqués par les sifflets de train sur le territoire lévisien. Toutefois, les nouvelles normes imposées à la suite de la catastrophe de Lac-Mégantic ont bouleversé les plans de la Ville de Lévis.

«Il y a une nouvelle législation fédérale et nous avons dû tout reprendre à zéro. Le travail que nous sommes en train de faire, qui va être terminé en 2018 et qui est obligatoire, permettra d’analyser exhaustivement tous nos passages à niveau et de proposer des moyens pour les sécuriser. Par la suite, nous allons voir ce que nous devrons investir pour inciter Transports Canada à, peut-être, accepter d’enlever les sifflets de train. […] Après ça, il va falloir convaincre Transports Canada que nous avons tellement bien sécurisé nos passages à niveau, que nous n’avons plus besoin de sifflets. Mais ce n’est pas une mince tâche», a expliqué M. Lehouillier tout en rappelant que les sifflets de train sont une compétence fédérale.

Les plus lus

CJMD compte 80 % d’auditeurs supplémentaires

L’an passé, la radio de Lévis CJMD 96,9 a vu arriver de nouvelles voix sur ses ondes, une nouvelle antenne se construire et le nombre d’auditeurs augmenter. En somme, 2017 a été une belle année, même s’il reste encore beaucoup de travail à faire selon l’équipe.

Les vidéos d’Un gars de golf autour du monde

Après un périple du côté du sud-ouest des États-Unis, le Lévisien Frédéric Raymond a lancé sa websérie Les Aventures de Fred – Saison 1, en mars dernier. Le jeune homme voit la suite de son projet d’un bon œil.

Projet pilote au CLSC de Lévis : la force du groupe avec un traitement individuel

Deux psychologues cliniciens, le Dr Michel Larouche et Paule Limoges, des CLSC de Saint-Lazare de Bellechasse et Lévis, mènent ensemble un projet pilote de thérapie de groupe à Lévis, pendant un an, qui sera ensuite poursuivi ou non selon les résultats. L’objectif est de proposer un traitement psychothérapeutique dans un format novateur.

Osez être le grain de sable dans l’engrenage

Être le grain de sable dans l’engrenage, c’est en quelque sorte le message que lance Caroline Émond avec son livre La dysfonction banale d’un système de santé malade.

Camp de jour : un pacte pour favoriser l’intégration de tous les jeunes

C’est en présence du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que des responsables de ce dossier au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et à la Ville de Lévis ont dévoilé, le 27 avril, les détails entourant une entente entre les deux organismes. Le pacte permettra des mesures concrètes pour offrir des «services encore mieux adaptés» aux enfants de 5 à 12 an...

Lévis, toujours un pôle immobilier

Alors que le volume monétaire échangé en 2017 dans le domaine immobilier commercial a été en baisse en Chaudière-Appalaches comparativement à 2016, Lévis est épargnée et son volume monétaire échangé a même été en hausse l’an dernier, selon le Bilan immobilier commercial 2017 de la firme CAPREA.

Davie : une publicité d'Irving Shipbuilding dégoûte la CSN

La parution d'une pleine page de publicité d'Irving Shipbuilding, ce matin dans un quotidien de Québec, vantant les retombées de 270 M$ de ses activités auprès d'entreprises québécoises a provoqué le courroux du Conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN.

Des syndiqués de Davie rappellent «les promesses non réalisées»

Alors que des ministres fédéraux, Jean-Yves Duclos, Harjit Saijan et Carla Qualtrough, sont à Québec pour faire une annonce concernant le Manège militaire, des représentants des travailleurs syndiqués du Chantier Davie sont présents sur les lieux depuis 10h15 ce matin. Par cette intervention, ils veulent rappeler aux représentants du gouvernement Trudeau qu’ils sont toujours sans travail.

La Ville de Lévis propose son boulevard intelligent

Dans le cadre d’un concours lancé par Infrastructure Canada, la Ville de Lévis a soumis sa candidature au Défi des villes intelligentes, a annoncé le maire, le 23 avril à l’occasion du conseil municipal. Le projet présenté, Un boulevard intelligent à Lévis, vise une meilleure gestion de la circulation sur le boulevard Guillaume-Couture.

Un bâtiment industriel est la proie des flammes à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis ont dû combattre, samedi, un incendie dans un bâtiment industriel du quartier Saint-Romuald.