Les 14 élèves ont choisi eux-mêmes le projet d’entreprenariat social qu’ils voulaient réaliser.

Des piles de vêtements s’amoncellent sur les tables installées dans le gymnase à l’occasion de la friperie un pour un. L’événement organisé par le comité Jeunes entrepreneurs de l’École La Rose-des-Vents, à Saint-Jean-Chrystome, est l’aboutissement d’un projet entrepreneurial monté par 14 élèves très motivés.

Avec beaucoup de professionnalisme pour leur jeune âge et un plaisir non-dissimulé, les élèves accueillent les visiteurs dans le gymnase de l’école, transformé en boutique géante pour l’occasion.

Mais ici, pas d’argent! On échange. Grâce à des coupons remis contre un don de vêtements devenus trop petits ou inutiles, chacun peut repartir avec un nouveau morceau. C’est le principe du un pour un : un article donné, un coupon et la possibilité de choisir un autre article.

Du haut de ses 10 ans, Laurence partage avec sagesse sa réflexion sur cette expérience qui lui a appris qu’«on n’est pas obligé d’acheter quelque chose qu’on peut donner et que ça va rendre les personnes très heureuses».

La jeune fille, qui a assuré le rôle de présidente du comité Jeunes entrepreneurs, était en charge, lors de chaque réunion de comité, de lire l’ordre du jour, d’ouvrir et de conduire la séance.

Des heures de travail

À chacune des sections, fille, garçon, par âge, de 0 à 5 ans, de 5 à 10 et de 10 à 16, ainsi que des rayons, chaussures et manteaux, les participants aident et conseillent les acheteurs afin qu’ils trouvent la bonne taille et le vêtement qui comblera leurs attentes.

L’équipe ne compte plus les heures passées à préparer l’événement. D’abord la collecte, puis le tri, sans oublier la réalisation de chacune des pancartes, et l’installation pour finir.

Mis en place sur une base volontaire, ce projet d’entreprenariat social réunit 14 élèves de 4e et 5e année, qui fréquentent le service de garde, accompagnés de Marie-Claude Guay-Bernard, responsable du service de garde et des deux éducatrices, Line Morin et Johanne Boucher.

Proposée aux jeunes sur une base volontaire, l’activité vise à leur donner une expérience de type professionnel, tout en découvrant que l’entreprenariat n’implique pas nécessairement un échange d’argent.

Ce sont les élèves eux-mêmes qui ont choisi ce qu’ils voulaient faire.

Un second événement est prévu le 30 novembre, Tout doit sortir. Lors de cette soirée, aucun coupon ne sera requis et les parents d’élèves de l’école ainsi que les jeunes pourront venir chercher des vêtements qui leur conviennent et ce, sans limite de quantité. Le lendemain, tous les morceaux qui n’auront pas trouvé preneur seront remis au Service d’entraide de Saint-Jean Chrysostome.

Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.