Vingt-quatre heures après l’annonce du ministre de la Santé Gaétan Barrette, concernant l’ajout 22 ambulances sur les routes du Québec, mais aucune à Lévis, l’entreprise ambulancière Dessercom a demandé l’équité et des explications.

«Comment peut-on affirmer que notre flotte n’est utilisée qu’à 75 %, alors que nos tableaux indiquent clairement le contraire, a questionné Étienne Parent, directeur aux opérations SPU du Secteur Est, en conférence de presse, le 30 novembre. On veut de la transparence concernant leur méthode de calcul.»

Selon la grille Stout utilisée par Dessercom, qui calcule le nombre d’appels moyens dans les 40 dernières semaines par rapport au nombre d’ambulances disponibles, on remarque que l’entreprise se retrouve à court de 1 à 3 ambulances, en moyenne, 14 heures par jour.

Recalculé avec l’ajout de 225 heures de présence ambulancière, on réduirait ce manque à 4 heures par jour avec un déficit maximal de 2 ambulances. Ces 225 heures sont la demande principale des ambulanciers, qui se heurtent depuis des années à un refus sans plus d’explication.

Augmentation de 38 %

Selon les chiffres dévoilés par Dessercom, ces heures représentent un investissement d’un peu plus de 2 M$ par année au ministère. Cette augmentation de 35 % des heures a été calculée en considération de l’augmentation de 38 % du nombre d’appels entre 2007 et 2016. Le dernier ajout de ressources remonte à 2008, alors que l’on comptait environ 145 000 personnes sur le territoire. La zone 326 (Lévis) dessert maintenant près de 160 000 citoyens, puisqu’on ajoute les villes de Saint-Henri et de Saint-Lambert.

En effet, Lévis a grimpé au septième rang des plus grandes villes du Québec et a en sa possession sept véhicules ambulanciers. À titre comparatif, Sherbrooke s’installe devant avec 20 000 personnes de plus et détient le double d’ambulances. Derrière, Saguenay en a 13 pour une population équivalente et ensuite, Trois-Rivières en a 15, pour 136 000 de population. «Certaines villes de 30 000 habitants ont trois ambulances la nuit, alors que Lévis n’en a que deux», a décrié Dessercom. 

Un appui de la Ville

En prenant connaissance de ces données, notamment après l’appel à l’aide de plusieurs dizaines d’ambulanciers au conseil du 25 septembre, le maire Gilles Lehouillier a jugé important d’appuyer Dessercom dans ses démarches auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux.

«Notre mission est d’assurer la sécurité de nos concitoyens, alors on veut l’heure juste concernant les méthodes de calcul utilisées par le gouvernement, a souligné le premier magistrat de Lévis. Dessercom est un organisme à but non lucratif et son seul but est de faire son travail et de le faire efficacement. Nous sommes inquiets de la situation et on reste sur notre appétit. J’aimerais qu’on ait des réponses et voir comment le ministère va réagir à ces chiffres. On demande l’équité, rien de plus et rien de moins qu’ailleurs.»

Les facteurs comme la croissance de la population, l’établissement de nouvelles entreprises, le vieillissement de la population et les embouteillages de plus en plus fréquents expliquent, entre autres, pourquoi les ressources en place depuis 2008 ne sont plus adéquates en 2017. Dessercom rappelle que pour compenser ce manque, on emprunte les effectifs de nos voisins, ce qui provoque, par conséquent, une découverture de ces territoires.

Les plus lus

La folie du pot légal gagne la région

Dès l'entrée en vigueur de la loi fédérale légalisant la consommation du cannabis et conformément à l'encadrement provincial (loi 157), la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert aujourd'hui ses douze points de vente, dont celui de Lévis situé au 95, route du Président-Kennedy, et d'un site Web transactionnel. Comme ailleurs au Québec, ce moment était fort attendu dans la région puisqu'une ...

Les Aidants scolaires entrent au CPE

À la Coquinerie, l’une des installations du CPE le Vire-Crêpe, des bénévoles du Mouvement des aidants scolaires sont présents aux côtés des éducatrices pour les aider à répondre aux besoins des enfants, comme enfiler un manteau, ou donner de l’attention supplémentaire à un petit en lui lisant une histoire. Testé pendant un an, ce projet pilote pourrait ensuite être étendu.

Imbattables ces Chevaliers

Les Chevaliers de la Ligue de hockey midget AAA du Québec étaient à l’action les 5 et 7 octobre dernier. Probablement la fin de semaine d’activités la plus éprouvante depuis le début du calendrier, puisqu’ils affrontaient les Cantonniers à Magog, invaincus avant le passage de la formation lévisienne, le 5 octobre, et les Vikings de Saint-Eustache, le 7 octobre. La troupe de l’entraîneur Mathieu Tu...

Projet d’hôtellerie hospitalière : demande de démolition acceptée

Les résidences situées 15 rue Charles-Édouard et 36 rue Montcalm pourront finalement être démolies pour laisser place à un projet d’hôtellerie hospitalière voulu par Dessercom en prévision de l’ouverture du centre de cancérologie à l’Hôtel-Dieu de Lévis, a tranché le conseil municipal dans une décision rendue le 24 septembre lors de la séance ordinaire.

L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 18 octobre, qu'il modifiera «temporairement» les heures d’ouverture de l’urgence du Centre Paul-Gilbert le soir dès le 3 novembre, et ce, «pour une période indéterminée». Désormais, les services médicaux seront offerts sept jours sur sept, de 7h à 19h.

Sondage Journal de Lévis/CJMD 96,9 FM : appuis massifs pour Paradis et Picard

Selon un sondage Axiome marketing/Imago Agence de communication pour le compte du Journal de Lévis et de CJMD 96,9 FM, les députés sortants et candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Lévis et Chutes-de-la-Chaudière, François Paradis et Marc Picard, voguent aisément vers une réélection.

Une saison qui promet pour les Commandeurs

Les Commandeurs du Collège de Lévis entament leur saison les 5 et 6 octobre prochains. Évoluant dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS), les formations M17 et M18 sont jeunes, mais prometteuses. Claude Boivin, entraîneur-chef des M18, est confiant pour la campagne 2018-2019 des Commandeurs.

Des Chevaliers encore imbattables

Les Chevaliers de Lévis n’ont toujours pas été vaincus en ce début de saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, un exploit égalé par les Cantonniers de Magog. Alors que la formation lévisienne entamait la séquence la plus compétitive de son calendrier depuis le début de la saison. La troupe de Mathieu Turcotte a remporté ses duels face aux Lions du Lac Saint-Louis et du Rousseau-Royal d...

Un premier Défi Chaîne de vie en Chaudière-Appalaches

C’est le dimanche 14 octobre prochain qu’aura lieu au Mont Orignal, à Lac-Etchemin, la première édition régionale du Défi Chaîne de vie. Grâce à cet événement, les citoyens de la Chaudière-Appalaches pourront prendre part chez eux à cette activité visant à promouvoir le don d’organes.

Davie : la CSN déplore «l'inertie» des partis politiques provinciaux

Par voie de communiqué, la CSN a dénoncé, le 27 septembre, le «manque de combativité des partis politiques pour préserver les emplois au Québec», particulièrement au vu de la situation du chantier maritime Davie de Lévis et de la subvention accordée à la CTMA pour la construction du navire Vacancier assurant la navette entre Montréal et les Îles-de-la-Madeleine.