Elles sont infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes en clinique, et ont fait entendre leur voix, le 1er décembre, devant l’aile psychiatrique de l’Hôtel-Dieu de Lévis. «À bout de souffle. À bout de nerfs. Besoin de ratios sécuritaire», ont scandé plusieurs dizaines de professionnels de la santé une partie de l’après-midi.

La veille, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) lançait son Livre noir de la sécurité des soins, sous le slogan : on a notre quota ! Quelques heures plus tard, un incident à l’Hôtel-Dieu de Lévis a fait déborder le vase. Dès le lendemain matin, il a été convenu qu’une manifestation aurait lieu devant le pavillon Dominique-Bédard.

«On a pris le temps de regarder l’événement et pour nous, c’est l’illustration malheureuse de ce qui se passe dans le réseau et de ce qu’on dit haut et fort depuis plusieurs mois, a lancé la nouvelle présidente de la FIQ, Nancy Bédard. La sécurité des soins est en péril au Québec.»

Coincés dans un ascenseur

Vers 20h30 jeudi soir, un appel à la centrale 9-1-1 a été porté alors que deux bénéficiaires étaient coincés dans un ascenseur de l’établissement. «Un individu a voulu se sauver, mais lorsqu’il a vu que les portes étaient barrées, il est retourné à l’ascenseur, qui était occupé par un autre bénéficiaire. Il a semblé jouer avec les boutons et a appuyé sur celui d’arrêt», a raconté l’agent Maxime Pelletier du Service de police de Lévis.

Personne n’a été blessé et aucune résistance n’a eu lieu. Cependant, le deuxième individu a indiqué aux policiers vouloir porter plainte pour séquestration. Le fautif a été arrêté et immédiatement reconduit à sa chambre. Le dossier sera mis à l’étude. Cette intervention aura duré une trentaine de minutes.

«On va nous dire que c’est une exception, que c’est un événement malheureux qui n’arrive pas souvent. Je vais le répéter, 1 326 événements de ce type arrivent tous les jours au Québec, a déploré Mme Bédard avec entrain. On prend parole aujourd’hui et on ne se taira plus. On va dire à la population ce qui se passe vraiment dans le réseau.»

Équipes de soins adaptées

Ce que réclament les membres de la FIQ, c’est un ratio professionnel de soins/patient qui leur permettrait d’offrir des soins de qualité, dans un environnement sécuritaire. Déterminées, les membres, composés à 90 % de femmes, sont mobilisées plus que jamais à faire entendre leur message.

«Avec un ratio sécuritaire, on va baisser le nombre d’événements comme celui d’hier soir. Partout où ç’a été fait, à l’international, on a baissé de façon faramineuse (le nombre) de chutes, de plaies et d’événements de la sorte, a fait valoir la présidente. Aujourd’hui, je crois que la population va comprendre pourquoi on exige cela depuis des semaines.»

Il reste beaucoup à faire pour établir le nombre exact de ressources manquantes. «Il faut s’asseoir et faire cette démarche, a indiqué Mme Bédard. Ici, à Lévis, on a supprimé des dizaines de postes d’infirmières auxiliaires, notamment en santé mentale. C’est le chaos depuis ce temps-là. Qu’on remette ces postes en place, qu’on redonne des postes à temps complet, plutôt qu’à deux jours par semaine, et ensuite, on pourra voir combien de professionnels il nous manque.»

Les plus lus

Gala Jeunes Entrepreneurs: Alexandre Paré s’empare du prix Coup de cœur

Ils étaient plus de 40 candidats, 5 ont été sélectionnés puis 2 récompensés. Alexandre Paré, de Revtech Systèmes Inc. à Saint-Joseph-de-Beauce, a reçu le prix Coup de cœur du jury du tout premier Gala Jeunes Entrepreneurs Banque Nationale, présenté le 23 novembre à la chapelle du Patro de Lévis. De son côté, Jean-François Pichette, de la Clinique de réadaptation Hippo-Action de Lévis, a été le lau...

Odyssée linguistique dans une école ontarienne pour une Lévisienne

Passionnée par les langues et leur univers culturel, une jeune Lévisienne, Justine Tremblay, officie comme monitrice de langue dans une école de l'Ontario, dans le cadre du programme Odyssée. Elle raconte au Journal son aventure.

Pas de deuxième navire ravitailleur pour la Davie?

Selon ce que rapportent plusieurs médias de Québec, le gouvernement fédéral ne commandera pas de deuxième navire ravitailleur temporaire au Chantier Davie.

Des sifflets encore dérangeants

Quatre ans après avoir demandé au conseil municipal de Lévis de s'attaquer à cette problématique, certains citoyens de Charny sont déçus que l'administration Lehouillier n'ait toujours pas trouvé de solutions aux désagréments provoqués par les nombreux sifflets de train pouvant être entendus dans ce quartier.

Front commun pour la Davie

Lors d’une conférence de presse le 27 novembre, Dominique Vien, députée de Bellechasse et ministre provinciale responsable de la région, Alex Vicefield, propriétaire du Chantier Davie, Stéphane Thériault, vice-président exécutif de la Chambre de commerce de Lévis, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont demandé que le gouvernement fédéral corrige «l’injustice commise en 2011» en incluant immédi...

Prix Nobilis: Roger Parent récipiendaire du prix Hommage

Le 31e gala des Prix Nobilis a rendu hommage aux professionnels de la construction et de l’habitation, le 1er décembre. Une soirée qui avait une couleur lévisienne, alors que deux entreprises du territoire ont été lauréates, mais surtout parce qu’elle a souligné la carrière de Roger Parent, fondateur de Logisco.

Davie : LeBel demande l’intervention de Couillard

Face à la possibilité que Chantier Davie mette à pied 800 travailleurs en raison de la livraison prochaine de l’Asterix, Harold LeBel, député de Rimouki et porte-parole du Parti québécois (PQ) en matière de stratégie maritime et pour la région de Chaudière-Appalaches, a demandé, le 23 novembre à la sui...

Une maison détruite par le feu à Lévis

Les pompiers de Lévis ont combattu, ce 9 décembre, un incendie qui s'est déclaré dans une maison mobile du secteur de Pintendre. L'occupant des lieux a pu sortir par lui-même. Il aurait subi des brûlures, mais sa vie ne serait pas en danger. Une enquête est en cours.

Vien défend la mise à jour économique

Exercice décrié par les partis d’opposition sur la colline Parlementaire à Québec, la mise à jour économique du gouvernement libéral n’est porteuse que de bonnes nouvelles pour les Québécois foi de Dominique Vien, la députée libérale de Bellechasse ainsi que ministre responsable du Travail et de la Chau...

Aide médicale à mourir : «Mon épouse a quitté la vie dans la sérénité»

Aline Carrier a cessé de vivre le 1er novembre à l’Hôtel-Dieu de Lévis, auprès de ceux qu’elle a aimés et qui l’ont aimée tout au long de sa vie. À 61 ans, après avoir combattu la maladie, celle qui n’a jamais baissé les bras, a choisi de partir dans la dignité. André Plourde, son époux qui l’a accompagnée tout au long du processus, a décidé de raconter ce qu’est l’aide médicale à mourir.