Côte à côte, travailleurs, représentants des syndicats, représentants politiques, députés, ainsi que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ont marché en soutien au chantier Davie, ce dimanche après-midi, dans les rues de Lévis. Ils ont exigé des réponses d’Ottawa et réclamé l’attribution de nouveaux contrats.

«M Trudeau, il est temps de corriger une injustice», pouvait-on lire sur la banderole qui ouvrait le cortège des travailleurs, qui avaient répondu en nombre à l'appel du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN). Pancartes en main, au son des percussions rythmant le pas des marcheurs, ils étaient plusieurs centaines, partis du cégep Lévis-Lauzon à descendre la rue Monseigneur Bourget, jusqu’au chantier Davie.

Pour rappel, 800 travailleurs du chantier Davie pourraient être mis à pied d’ici Noël, en raison de la livraison prochaine du navire ravitailleur Asterix. Les marcheurs ont réitéré leur demande d’obtenir leur part des contrats de la Marine royale canadienne, avec la construction d'un second navire ravitailleur, l’Obelix.

À l’arrivée, représentants syndicaux et politiques se sont succédés à la tribune, installée pour l’occasion devant le bâtiment administratif du chantier, dans un esprit d’unité. Ils ont assuré à nouveau les travailleurs de leur soutien. Dans leurs discours, tous ont rappelé la qualité du travail effectué par les ouvriers de Davie, qui ont su livrer l’Asterix dans les temps tout en respectant le budget prévu.

À la suites des représentants syndicaux, ont notamment pris la parole, François Paradis, député caquiste de Lévis, Steven Blaney, député Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Ann Gingras, présidente du conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN ou encore Martine Ouellet, chef du Bloc québécois. 

Couillard demande une juste part

«Je suis avec vous. Je suis venu marcher avec vous, a assuré le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, venu lui aussi soutenir les travailleurs. On veut des réponses et on doit en avoir!» Après sa visite de l’Asterix, «une merveille», le matin même, il a félicité les travailleurs : «Bravo les travailleurs de la Davie! Il n’y a pas deux chantiers maritimes au Canada, il y en a trois. Et le meilleur, c’est ici qu’il est!»

Le premier ministre a ensuite exigé des réponses. «On dirait bien qu’il y en a, quelque part, qui ont décidé qu’ils allaient tasser la Davie, se débarrasser d’un concurrent. Ça ne marchera pas! À partir de maintenant, on veut une réponse d’Ottawa à nos questions. La question est simple : qu’est-ce qu’il en est concrètement pour amener des projets, ici au Québec, ici à la Davie? Concrètement, oui ou non à l’Obélix? Qu’est-ce qu’il en est des brise-glaces? Qu’est-ce qu’il en est de la garde côtière? Où sont les plans? Où sont les échéanciers? On veut des détails», a-t-il demandé.

«On demande l’équité, on demande la justice, on ne demande pas la charité, on demande notre juste part. On demande à tous les gens en politique, tous les députés provinciaux, tous les députés fédéraux, de se lever, à tous mes collègues de l’Assemblée national de rester unis sur cette question. On a d’autres raisons pour se chicaner, ne vous inquiétez pas! Mais, là dessus, il faut rester unis et parler de la même voix. Si le Québec met toutes ses forces en jeu, j’ai confiance, on va réussir! Chaque travailleur, chaque famille, compte pour moi, compte pour nous tous. On est là pour vous, on est là avec vous et on va rester jusqu’au bout. Ensemble, on va gagner!», a conclu le premier ministre québécois.

Les plus lus

Gala Jeunes Entrepreneurs: Alexandre Paré s’empare du prix Coup de cœur

Ils étaient plus de 40 candidats, 5 ont été sélectionnés puis 2 récompensés. Alexandre Paré, de Revtech Systèmes Inc. à Saint-Joseph-de-Beauce, a reçu le prix Coup de cœur du jury du tout premier Gala Jeunes Entrepreneurs Banque Nationale, présenté le 23 novembre à la chapelle du Patro de Lévis. De son côté, Jean-François Pichette, de la Clinique de réadaptation Hippo-Action de Lévis, a été le lau...

Odyssée linguistique dans une école ontarienne pour une Lévisienne

Passionnée par les langues et leur univers culturel, une jeune Lévisienne, Justine Tremblay, officie comme monitrice de langue dans une école de l'Ontario, dans le cadre du programme Odyssée. Elle raconte au Journal son aventure.

Pas de deuxième navire ravitailleur pour la Davie?

Selon ce que rapportent plusieurs médias de Québec, le gouvernement fédéral ne commandera pas de deuxième navire ravitailleur temporaire au Chantier Davie.

Des sifflets encore dérangeants

Quatre ans après avoir demandé au conseil municipal de Lévis de s'attaquer à cette problématique, certains citoyens de Charny sont déçus que l'administration Lehouillier n'ait toujours pas trouvé de solutions aux désagréments provoqués par les nombreux sifflets de train pouvant être entendus dans ce quartier.

Front commun pour la Davie

Lors d’une conférence de presse le 27 novembre, Dominique Vien, députée de Bellechasse et ministre provinciale responsable de la région, Alex Vicefield, propriétaire du Chantier Davie, Stéphane Thériault, vice-président exécutif de la Chambre de commerce de Lévis, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ont demandé que le gouvernement fédéral corrige «l’injustice commise en 2011» en incluant immédi...

Prix Nobilis: Roger Parent récipiendaire du prix Hommage

Le 31e gala des Prix Nobilis a rendu hommage aux professionnels de la construction et de l’habitation, le 1er décembre. Une soirée qui avait une couleur lévisienne, alors que deux entreprises du territoire ont été lauréates, mais surtout parce qu’elle a souligné la carrière de Roger Parent, fondateur de Logisco.

Davie : LeBel demande l’intervention de Couillard

Face à la possibilité que Chantier Davie mette à pied 800 travailleurs en raison de la livraison prochaine de l’Asterix, Harold LeBel, député de Rimouki et porte-parole du Parti québécois (PQ) en matière de stratégie maritime et pour la région de Chaudière-Appalaches, a demandé, le 23 novembre à la sui...

Une maison détruite par le feu à Lévis

Les pompiers de Lévis ont combattu, ce 9 décembre, un incendie qui s'est déclaré dans une maison mobile du secteur de Pintendre. L'occupant des lieux a pu sortir par lui-même. Il aurait subi des brûlures, mais sa vie ne serait pas en danger. Une enquête est en cours.

Vien défend la mise à jour économique

Exercice décrié par les partis d’opposition sur la colline Parlementaire à Québec, la mise à jour économique du gouvernement libéral n’est porteuse que de bonnes nouvelles pour les Québécois foi de Dominique Vien, la députée libérale de Bellechasse ainsi que ministre responsable du Travail et de la Chau...

Aide médicale à mourir : «Mon épouse a quitté la vie dans la sérénité»

Aline Carrier a cessé de vivre le 1er novembre à l’Hôtel-Dieu de Lévis, auprès de ceux qu’elle a aimés et qui l’ont aimée tout au long de sa vie. À 61 ans, après avoir combattu la maladie, celle qui n’a jamais baissé les bras, a choisi de partir dans la dignité. André Plourde, son époux qui l’a accompagnée tout au long du processus, a décidé de raconter ce qu’est l’aide médicale à mourir.