Les députés Marc Picard et François Paradis ont décrié les problèmes de congestion cet automne.

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) et la Coalition Avenir Québec (CAQ) ont commenté la mise en place d’une étude d’opportunité, en lien avec le projet de troisième lien, quelques heures seulement après l’annonce officielle réalisée le 4 janvier, dans les locaux du bureau de la Direction de la Capitale-Nationale du Ministère des Transports.

En bref, un appel d’offres sera lancé dans les prochains jours pour obtenir les services d’une firme, qui aura le mandat d’établir un portrait exhaustif de la situation régionale ainsi que d’étudier les besoins, puis de déterminera quelle sera la solution globale privilégiée parmi l’éventail des solutions possibles, pour réduire la congestion aux heures de pointe, optimiser le transport des marchandises et favoriser l’utilisation du transport collectif. Le résultat de cette étude est attendu à la fin de 2020.

D’un côté, Stéphane Thériault estime que cette annonce arrive à un bon moment «car, on commençait à se poser des questions sur les travaux du bureau de projet. Aujourd’hui, un échéancier a été déposé, on a même utilisé le terme ′′projet prioritaire′′. Il faut maintenant rester vigilant, afin que ce soit le troisième lien qui demeure un projet prioritaire et non seulement les études», a souligné le directeur général de la CCL.

Trois ans de retard

De l’autre, la CAQ a dénoncé le fait que les libéraux ont mis trois ans avant de lancer cette étude. «Si le gouvernement Couillard avait respecté son engagement électoral, l’étude d’opportunité serait terminée aujourd’hui», a indiqué le parti politique par voie de communiqué. Selon lui, cette étude aurait dû être lancée en 2014, mais que les libéraux tentent «d’évacuer le dossier à l’aube de la prochaine campagne électorale», eux qui ont «tout fait pour tuer le projet».

«Les citoyens attendaient des réponses, mais aujourd’hui, on leur dit d’attendre encore jusqu’en 2020. C’est navrant. Tout ce qu’ils voient, c’est un gouvernement mal à l’aise, qui retarde des décisions qui auraient déjà dû être prises. On vient collectivement de perdre trois ans», a critiqué le député de Lévis, François Paradis.

«On assiste présentement à une grande mascarade préélectorale. Le Parti libéral cherche à tout prix à éviter la question du troisième lien lors de la prochaine campagne électorale. Philippe Couillard prend toute sorte de tactiques pour le retarder le plus possible», a pour sa part ajouté Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière.

Dans la bonne direction

La Chambre de commerce de Lévis est plus nuancée à ce propos. «Pour plusieurs, le projet n’avance pas assez vite. Il faut cependant se souvenir qu’il y a à peine trois ans, on contestait même sa faisabilité! On ne peut donc qu’accueillir la nouvelle d’aujourd’hui comme un pas dans la bonne direction», a fait valoir son directeur général.

De plus, le réseau d’affaires est heureux de constater que l’option d’arrimer le troisième lien au pont de l’Île d’Orléans sera parmi les scénarios étudiés. «La CCL a toujours clamé que le trajet le plus optimal semblait être celui de l’est. Cependant, si les experts nous présentent un autre tracé, qui pourrait favoriser davantage la mobilité sur le territoire, le développement économique de notre région et construit à moindre coût, on analysera le projet au mérite», a soutenu M. Thériault (sur la photo ci-dessous). 

 

Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.