Il est déjà possible de commander la deuxième revue La beauté dans la différence via le site de La Ruche.

Élève en Formation préparatoire au travail adapté (FPTA) à l’école Guillaume-Couture de Lévis, dans la classe de Madame Bianca, Mélanie Côté a participé à l’activité La beauté dans la différence, le 27 novembre. Que ce soit pour la coiffure, le maquillage, l’habillage ou la séance photo, la mannequin d’un jour était très excitée à l’idée de recevoir ce traitement de vedette pour une deuxième année.

Lancé en 2016 pour amener les élèves du groupe Accès FPTA à avoir confiance en eux, à briser les barrières et à relever de nouveaux défis, ce projet consiste à tenir une séance photo, qui servira à produire une revue.

Vendue sur la plateforme socioparticipative La Ruche, l’ouvrage a permis d’amasser 11 000 $ à sa première édition. Un montant qui a été remis à la Fondation Véro et Louis.

Interrogée entre la coiffure et le maquillage, Mélanie dit avoir bien dormi la veille, contrairement à certaines de ses 28 co-vedettes. Cependant, elle sentait l’excitation monter. «Je suis très nerveuse et mon niveau d’anxiété monte, a lancé l’adolescente avec un large sourire. J’avais envie de recommencer, parce que j’aime montrer ma différence et les goûts que j’ai.»

Vêtue d’une veste blanche sur chemise bleue et d’une jupe colorée ainsi qu’un leggings gris, la mannequin a adopté le style dresseur de Pokémons cette année. Un moment qu’elle a choisi de partager avec sa maman.

Passer à un autre niveau

Parce qu’Andréann Gilbert, enseignante responsable du projet, a demandé aux participants d’inviter la personne la plus importante de leur vie à prendre part à la séance. Une nouveauté qui s’inscrit dans l’idée d’axer cette deuxième édition sur les relations. D’ailleurs, le projet est passé à un autre niveau.

«L’an passé, on les préparait à se faire coiffer, à se faire maquiller, bref à se faire toucher. Cette année on a poussé avec l’exploration de soi. Par exemple, on les a préparés à donner une entrevue. Ils se sentaient très Le Lévy Honda remporte un duel au sommet ‘‘bigs’’», a expliqué Mme Gilbert.

Cette dernière ne pensait pas reconduire l’activité, jusqu’à ce qu’une participante revoie la vidéo de 2016 et mentionne à quel point ils étaient beaux. En effet, un changement positif avait été remarqué après la première édition.

«Ils avaient une plus grande ouverture, se promenaient la tête haute et saluaient les enseignants dans les corridors», a témoigné l’organisatrice. Ainsi, des cris de joie ont été entendus lorsqu’elle leur a annoncé que La beauté dans la différence revenait.

«Ils avaient hâte et je le vois ce matin, ils sont aussi fébriles que moi, a souligné l’enseignante. Ils se sentent importants, valorisés et uniques. Ils sentent que malgré leur différence, ils sont aussi beaux que tout le monde.»

Collaborations

Si 2016 servait à démystifier l’autisme et les gens qui ont une déficience, 2017 veut mettre en lumière les relations familiales, amicales et professionnelles. Par conséquent, Mme Gilbert s’est entourée de collaborateurs tels Mathieu Gratton et Patricia Paquin, qui écriront deux textes distincts au sujet de leur relation avec leur fils Benjamin, atteint d’autisme.

Rencontré sur les lieux, le père a admis ne pas encore avoir écrit son papier, mais s’est dit très inspiré.

«J’ai sacrifié de mon métier pour passer du temps avec lui et c’est fou toutes les activités qu’on peut faire. Mon problème sera de m’arrêter, parce qu’on a une limite d’espace, a indiqué l’humoriste en riant. On a une belle relation et parfois, on se chicane, comme n’importe qui. Puis on se parle et on se pardonne.»

Une partie des fonds amassés avec la deuxième revue La beauté dans la différence seront remis à la Fondation sur l’autisme et l’autre à l’organisation d’activités pour les élèves du groupe FPTA.

Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.