Étienne Parent, directeur des opérations, et Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom.

Deux semaines se sont écoulées depuis la sortie de Dessercom, qui réclamait des ressources supplémentaires et des explications concernant la méthode de calcul du Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec pour déterminer le nombre d’heures par territoire. Encore aujourd’hui, c’est le silence radio.

La Ville de Lévis a donné son appui à l’entreprise avec le dépôt d’une résolution, lors du conseil municipal le 12 décembre. Le manque de ressources ambulancières est criant, réitère Dessercom, qui a poussé la comparaison entre Sherbrooke et Lévis pour expliquer le manque de cohérence entre l’annonce de l’ajout de 22 véhicules par le gouvernement, au Québec, et la réalité sur le terrain.

«On commence à se demander s’il existe réellement une méthode de calcul. La population mérite plus d’explications», a affirmé d’emblée Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom. Selon lui, le ministre Gaétan Barrette refuserait de planifier une rencontre tant que les négociations entre le syndicat des travailleurs et l’employeur sont en cours. Bien qu’il ait confiance qu’une entente survienne prochainement, M. Laviolette appuie la volonté du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, d’obtenir ce rendez-vous.

Priorité régionale

L’iniquité entre Lévis et Sherbrooke est connue du MSSS depuis la sortie du rapport Services préhospitaliers : urgence d’agir, paru en juin 2014. M. Laviolette se questionne concernant le fait que le Ministère déclare que Lévis n’est pas une priorité régionale, malgré l’augmentation de 38 % du nombre d’appels depuis 2008.

«Pourtant, tel que confirmé par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, leurs priorités en matière de couverture ambulancière sont actuellement Saint-Flavien, Lévis et Sainte-Marie», qui n’ont reçu aucune ressource supplémentaire, a déploré le directeur général.

Pour 20 000 de population supplémentaire, la Ville de Sherbrooke (906,25 heures) dispose de 41 %  plus d’heures par semaine que Lévis (643 heures) et de 50 % de plus d’ambulances (14 contre 7), alors que le nombre d’habitants par kilomètre carré est de 200 à Sherbrooke et de 209 à Lévis. «Entre Sherbrooke et Lévis, on compare des pommes avec des pommes», a garanti le dirigeant.

Pourquoi Lotbinière

En examinant les ressources à Lotbinière et à Armagh, qui ont sensiblement la même distance à parcourir jusqu’à l’Hôtel-Dieu de Lévis, Dessercom dénombre 469 transports par rapport année pour le premier secteur contre 601 pour le second. «On a transformé les quarts de faction en quarts à l’heure à Lotbinière, alors pourquoi ne pas l’avoir fait à Armagh, Sainte-Marie ou Saint-Sylvestre ? Loin de moi l’envie de leur enlever, je suis très heureux pour eux, mais comment justifier ce qu’ils ont reçu sans même faire partie des priorités régionales ?», a questionné M. Laviolette.

Les plus lus

Davie : Ouellet et la CSN demandent à Trudeau d’agir

Lors d’une conférence de presse conjointe à Québec le 17 janvier, la chef du Bloc québécois et députée indépendante provinciale de Vachon, Martine Ouellet, et la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, ont fait une sortie pour exiger du gouvernement fédéral des actions en faveur du Chantier Davie.

Trois incendies criminels à Charny

Deux bacs roulants et des journaux dans une cage d'escalier ont été incendiés dans le secteur de Charny, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL). Les trois départs de feu seraient d'origine criminelle, ont indiqué les policiers.

Ils terminent leur cambriolage enlisés dans la neige

Deux jeunes d’âge mineur ont été impliqués dans une sortie de route impliquant au moins deux véhicules, le 27 décembre, sur l’autoroute 20 à la hauteur de Rivière-du-Loup. Le conducteur et son passager se retrouvaient alors dans une voiture déclarée volée, quelques heures plus tôt, à Lévis.

Un traitement sème l’espoir dans une famille de Lauzon

Derrière son regard rieur et son énergie débordante, la jeune Lexie Gendron, 3 ans de Lauzon, souffre d’amyotrophie spinale (AS) de type II. Une maladie dégénérative des nerfs qu’elle parviendra de moins en moins à dissimuler, puisqu’elle limite sa motricité. Le diagnostic est tombé en septembre dernier et pour l’instant, on ne peut rien faire pour empêcher son développement. L’espoir est pourtant...

Un site d’entreposage de véhicules «illégal» à Lévis?

La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Les frères Roy mènent la garde chez les Chevaliers

Ils jouent au sein du même trio, l’un est capitaine et l’autre son adjoint, et ils sont les deux premiers marqueurs des Chevaliers midget AAA de Lévis. Depuis le début de la saison, les frères Alexandre et Pier-Olivier Roy ont exploité toutes les heures passées à s’échanger la rondelle depuis leur enfance, à Lac-Etchemin.

Un jeu pour sensibiliser les enfants à la nature

Imaginez que la cour d’école ait été rasée… Ce n’est pas un nouveau film de science-fiction, mais le point de départ d’Itin’ERE, un jeu inventé par deux étudiants passionnés, Vincent Boisclair et Rémi Proteau, pour amener les jeunes à réfléchir sur la place qu’ils donnent à la nature dans leur vie de tous les jours.

Le retour d’Ariane Fortin à ses racines

Ariane Fortin a accroché ses gants d’athlète en mars 2017, mais n’a pas perdu la flamme de la boxe. Invitée au Club de boxe olympique de Lévis, la Lévisienne d’origine a donné des cours à quatre groupes du club, les 29 et 30 novembre. C’est la deuxième, voire la troisième fois qu’elle revient au gym de son adolescence. En la regardant aller, ce n’était sans doute pas la dernière.

Ouverture du Centre de plein air dès le 26 décembre

La Ville de Lévis a annoncé, le 21 décembre, qu’en raison des récentes chutes de neige, le Centre de plein air de Lévis sera en mesure, pour une 2e année consécutive, d'ouvrir ses portes pour la période des Fête dès le mardi 26 décembre sur le coup de 12h.

Lévis en préparation pour les Provinciaux de curling

Le Championnat provincial Scotties se prépare au Club de curling Etchemin de Lévis. Du 9 au 14 janvier, les cinq meilleurs clubs féminins du Québec se rencontreront pour obtenir un billet en prévision du Championnat national, tenu en février, et trois équipes juniors les rejoindront pour former un tableau équilibré pendant l’événement. Entre l’expérience et la jeunesse, l’équipe de Marie-France La...