C’est lors d’une conférence de presse le 14 décembre que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’acquisition par la Ville de ses deux premiers véhicules électriques. Ces derniers seront utilisés par les inspecteurs de la municipalité dans le cadre de leurs fonctions.

«Pour nous, c’est la suite logique de notre plan de réduction des gaz à effets de serre. Nous avons procédé à l’installation de plusieurs bornes de recharge électrique ces dernières années sur le territoire pour encourager et faciliter l’acquisition de véhicules électriques par les citoyens. C’est maintenant au tour de la Ville de montrer l’exemple», a déclaré M. Lehouillier, lors du point de presse aux bureaux de la Direction de l’urbanisme.

C’est dans le cadre de son plan de réduction des gaz à effet de serre que la Ville a procédé à la location de deux Chevrolet Bolt, chacune pour la somme de 9 600 $ par année. Afin de permettre la recharge quotidienne des véhicules, la municipalité a fait installer deux bornes devant la Direction de l’urbanisme à Saint-Romuald, pour la somme de 20 000 $. Notons que Lévis recevra une subvention provinciale de 10 000 $ pour rembourser une partie des frais engagés pour l’installation de ces équipements réservés à l’usage de la municipalité.

Mais foi de Gilles Lehouillier et de Fleur Paradis, élue municipale qui est présidente de la Commission consultative de l’environnement, ces investissements seront payants.

«Pour chaque 20 000 kilomètres, ça va coûter 458 $ pour la voiture électrique. Pour une voiture à essence, ça coûte 1 860 $. L’autre gain, c’est pour l’émission de gaz à effet de serre. C’est extrêmement positif pour nous», a expliqué le maire de Lévis.

Notons dans un autre ordre d’idées que les deux véhicules permettront de rendre plus visibles les inspecteurs, les voitures étant clairement identifiés au service Permis et inspection.

Vers une vague de changements?

Et cette modification «électrique» dans la flotte de véhicules municipaux pourrait bien ne pas être la dernière comme l’a partagé Gilles Lehouillier, qui croit fermement en la voiture électrique.

«Nous y pensons, notamment au niveau de la sécurité publique, a laissé entendre le maire. Nous allons y aller avec un côté expérimental avec la police. Au cours des prochaines années, nous allons essayer des choses. Maintenant, nous commençons avec ces deux véhicules et, progressivement, la flotte (électrique) va sûrement augmenter. Cela s’inscrit dans notre volonté de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.»

Soulignons finalement que Gilles Lehouillier a également rappelé que la Ville a mis en service six bornes de recharge publiques depuis 2015 et que trois autres doivent être accessibles au cours des prochains mois.

Les plus lus

Un feu se déclare dans le garage d’une résidence à Lévis

La Direction du service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (DSSIVL) est intervenue hier soir à Lévis pour combattre un feu qui s’était déclaré dans le garage d’une résidence.

Lévis aura son centre de jeu de laser

Bien établie dans la région de Montréal et à Québec, Laser Game Évolution ouvrira dans les prochains mois un centre de jeu de laser à Lévis. Situé au 38, rue Jacques-Nau, le nouvel établissement ouvrira ses portes en vue de la prochaine relâche scolaire en mars.

Un parc bonifié entre Saint-Jean et Saint-Romuald

C’est en compagnie de collègues du conseil municipal ainsi que de bénévoles que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 13 décembre, les améliorations apportées cette année au parc multifonctionnel de la Rivière-Etchemin. Plusieurs de ces nouveautés profiteront aux utilisateurs du centre de ski de fond Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome, un organisme lévisien situé dans...

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 26 décembre 2018

À quelques jours de la nouvelle année, je vous partage les souhaits que je tiens à adresser à différentes personnalités de la région.

Les Chevaliers restent parfaits à l’arraché

De retour à l’action après le congé des Fêtes, les Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) accueillaient les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup et l’Intrépide de Gatineau, les 4 et 5 janvier. La formation lévisienne a remporté ses deux matchs pour porter sa séquence d’invincibilité à 32 victoires consécutives.

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

Une tempête pour amorcer la nouvelle année

Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.