C’est lors d’une conférence de presse le 14 décembre que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’acquisition par la Ville de ses deux premiers véhicules électriques. Ces derniers seront utilisés par les inspecteurs de la municipalité dans le cadre de leurs fonctions.

«Pour nous, c’est la suite logique de notre plan de réduction des gaz à effets de serre. Nous avons procédé à l’installation de plusieurs bornes de recharge électrique ces dernières années sur le territoire pour encourager et faciliter l’acquisition de véhicules électriques par les citoyens. C’est maintenant au tour de la Ville de montrer l’exemple», a déclaré M. Lehouillier, lors du point de presse aux bureaux de la Direction de l’urbanisme.

C’est dans le cadre de son plan de réduction des gaz à effet de serre que la Ville a procédé à la location de deux Chevrolet Bolt, chacune pour la somme de 9 600 $ par année. Afin de permettre la recharge quotidienne des véhicules, la municipalité a fait installer deux bornes devant la Direction de l’urbanisme à Saint-Romuald, pour la somme de 20 000 $. Notons que Lévis recevra une subvention provinciale de 10 000 $ pour rembourser une partie des frais engagés pour l’installation de ces équipements réservés à l’usage de la municipalité.

Mais foi de Gilles Lehouillier et de Fleur Paradis, élue municipale qui est présidente de la Commission consultative de l’environnement, ces investissements seront payants.

«Pour chaque 20 000 kilomètres, ça va coûter 458 $ pour la voiture électrique. Pour une voiture à essence, ça coûte 1 860 $. L’autre gain, c’est pour l’émission de gaz à effet de serre. C’est extrêmement positif pour nous», a expliqué le maire de Lévis.

Notons dans un autre ordre d’idées que les deux véhicules permettront de rendre plus visibles les inspecteurs, les voitures étant clairement identifiés au service Permis et inspection.

Vers une vague de changements?

Et cette modification «électrique» dans la flotte de véhicules municipaux pourrait bien ne pas être la dernière comme l’a partagé Gilles Lehouillier, qui croit fermement en la voiture électrique.

«Nous y pensons, notamment au niveau de la sécurité publique, a laissé entendre le maire. Nous allons y aller avec un côté expérimental avec la police. Au cours des prochaines années, nous allons essayer des choses. Maintenant, nous commençons avec ces deux véhicules et, progressivement, la flotte (électrique) va sûrement augmenter. Cela s’inscrit dans notre volonté de réduire nos émissions de gaz à effet de serre.»

Soulignons finalement que Gilles Lehouillier a également rappelé que la Ville a mis en service six bornes de recharge publiques depuis 2015 et que trois autres doivent être accessibles au cours des prochains mois.

Les plus lus

Une seconde caisse mobile Desjardins sur la route

Mise en service le 5 avril sur le campus de l’université Laval, à Québec, la seconde caisse mobile Desjardins sera en service à Lévis le 16 juin, lors du défi Piere-Lavoie.

Jérémy Bolduc rêve des Jeux olympiques un bloc à la fois

Jérémy Bolduc n’a qu’une idée en tête lorsqu’on lui parle de ses aspirations en escalade. «Je vais continuer de faire de la compétition jusqu’à ce que je me rende aux Jeux olympiques, affirme-t-il sans hésiter. Je veux vraiment y aller. Ce serait un rêve de représenter le Canada.»

Une soirée tout en rock et en émotion avec Starmania

Les jeunes artistes du Collège de Lévis n’avaient rien à envier à ceux de Broadway, lors de la première de Starmania le 12 avril. Ils ont chanté et dansé comme des pros, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. La troupe revient ce vendredi soir et demain sur la scène de l’auditorium.

Difficultés avec le transport adapté

Depuis quelques semaines, plusieurs utilisateurs du service de transport adapté de la Société de transport de Lévis (STLévis) se plaignent au Journal des problèmes rencontrés depuis quelques mois. Alors que le transport adapté doit leur faciliter la vie, le service est désormais de plus en plus inaccessible, selon eux.

L'inestimable cadeau de Silvia Suarez

La Lévisienne Silvia Suarez a hérité de la maladie du rein qui a emporté sa mère. Le diagnostic est tombé en 2005, alors qu’elle était affectée de haute pression. De fil en aiguille, la dialyse est entrée dans sa routine et son nom a été ajouté à la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Son souhait le plus cher a été exaucé le 10 octobre 2009.

«Les malades sont les infirmières»

Le Syndicat des professionnels en soin de Chaudière-Appalache (SPSCA) s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour parler des négociations en cours avec le CISSS, au centre de congrès et d’exposition de Lévis, le 27 mars.

LHPS : départ canon des Commandeurs en séries

Quatre formations des Commandeurs du Collège de Lévis ont commencé leurs séries d’après-saison dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pendant la dernière fin de semaine. Seule équipe en action au Complexe 2 Glaces Honco de Lévis, la formation des moins de 18 ans a été plutôt convaincante à domicile.

Une ambulance ajoutée au territoire de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé, le 29 mars, un investissement de 20,5 M$ supplémentaires «pour intensifier la couverture ambulancière dans plusieurs régions» de la province. Grâce à cette annonce, le territoire de Lévis pourra notamment compter sur une ambulance supplémentaire.

Davie : des travailleurs du chantier manifestent leur impatience

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, à l’effet que les négociations pour le projet Resolute (brise-glaces) avec Ottawa piétinent, des travailleurs du Chantier Davie ont choisi de manifester à Québec ce matin, dès 11h, devant le bureau de comté de Jean-Yves Duclos, député fédéral libéral et ministre du cabinet Trudeau.

Des produits dérivés pour ES Café

Près d’un an après avoir ouvert une troisième succursale à Lévis, ES Café poursuit son expansion. Depuis la fin février, l’entreprise lévisienne offre des produits dérivés dans ses cafés de Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Romuald.