Devant la statue du capitaine Bernier, pionnier de l’exploration de l’Arctique canadien, Steven Blaney a demandé de nouveaux navires à Ottawa.

Au lendemain d’une journée difficile pour les navires dans les eaux pleines de glaces du Saint-Laurent à la hauteur de Lévis, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a fait une sortie, le 4 janvier, contre le gouvernement libéral. Lors d’une conférence de presse au quai Paquet, l’élu lévisien a demandé que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ait comme résolution pour 2018 de combler «les besoins urgents» de la Marine royale canadienne et de la Garde côtière canadienne.

À lire en rappel : Un long voyage pour des utilisateurs de la traverse Québec-Lévis

«Hier, il y a eu un problème avec le traversier. Ce n’est pas la première fois qu’un traversier reste pris dans la glace. Hier, ce qui est exceptionnel, c’est que la Garde côtière n’a pas été capable de répondre à l’appel. […] Ma recommandation pour 2018 au premier ministre Trudeau, c’est qu’il prenne une résolution, soit d’arrêter de penser aux Caraïbes et à ses vacances chez l’Aga Khan et de s’occuper du Nord canadien, du fleuve, de notre économie et de notre sécurité», a imagé M. Blaney.

Armé de plusieurs rapports, études, avis et de la plateforme libérale de 2015 décrivant les «besoins urgents» de la Garde côtière et la Marine royale, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a alors affirmé que de nouveaux navires étaient nécessaires afin que le premier ministre respecte la résolution qu’il lui recommande. D’ailleurs, en plus des problèmes de sécurité vécus hier, le manque de brise-glaces a déjà des conséquences sur l’économie maritime du Québec selon Steven Blaney.

«Cet automne, le gouvernement libéral a été informé qu’il y avait des risques pour les activités économiques reliées aux ports de Québec et de Montréal à cause de l’âge vieillissant de la flotte de brise-glaces, qui a plus de 35 ans. Présentement, même avec la Stratégie nationale de construction navale, le taux de remplacement des brise-glaces n’est pas suffisant pour la rajeunir», a expliqué le député conservateur.

Faire confiance à la Davie

Comme avec la deuxième phase du projet Resolve pour les besoins en ravitaillement de la Marine royale canadienne, Steven Blaney estime que le gouvernement libéral devrait accepter la solution intérimaire proposée par Chantier Davie, le projet Resolute, pour combler les besoins de la Garde côtière.

Concrètement par le projet Resolute, l’entreprise maritime lévisienne convertirait des brise-glaces déjà existants en un brise-glace polaire et trois brise-glaces moyens. Ensuite, elle les louerait au gouvernement canadien.

Présent lors de la conférence de presse, le porte-parole de Chantier Davie, Frédérik Boisvert, a indiqué que l’entreprise était prête pour lancer le projet Resolute, Même qu’un brise-glace moyen reconverti pourrait être opérationnel dans le fleuve dès cet hiver si Davie obtient rapidement le contrat.

«La situation vécue hier est une illustration parfaite de la pertinence du Chantier Davie dans ce qu’on appelle maintenant la débâcle de la Garde côtière, parce que les navires sont tellement vieux. […] Quand on voit qu’on a 50 % de la capacité de production chez Davie qui dort au gaz parce qu’on a dû mettre à pied des employés en raison de l’absence de signal, la pertinence du projet Resolute est là», a déclaré M. Boisvert tout en ajoutant que l’octroi de ce contrat pourrait donner du travail à près de 300 personnes pendant deux ans.

Davie est une solution selon la CSN

Dans le même ordre d'idées, au lendemain des problèmes vécus par un traversier sur le fleuve et du fait que la Garde côtière canadienne n'ait pas pu venir à la rescousse de ce navire, deux représentants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) se sont inquiétés de la situation le 5 janvier. 

Du même souffle, ils ont demandé à Ottawa de considérer Davie comme une solution.

«Les travailleuses et les travailleurs de la Davie, tout comme la population, paient le prix fort de l'inertie du gouvernement libéral, qui demeure complètement passif face au manque de brise-glace en refusant de réviser la distribution des milliards accordés en contrats en 2011 aux chantiers Seaspan de Vancouver et Irving de Halifax. Il y a un mot pour qualifier cette attitude de Justin Trudeau : irresponsable», a déclaré le 1er vice-président et président par intérim de la Fédération de l'industrie manufacturière (FIM–CSN), Louis Bégin.

Les services sont livrés

Invité à réagir à la sortie de Steven Blaney, le cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc, a fait savoir que tout était mis en oeuvre pour que la Garde côtière puisse assurer les services de déglaçage, d'escorte de navires et de gestions des glaces pour «appuyer le déplacement sécuritaire, économique et efficace des navires dans les eaux canadiennes».

«En vue de combler des lacunes potentielles, la Garde côtière canadienne a sollicité des arrangements temporaires de courte durée pour les services de déglaçage sur le Saint-Laurent et les Grands-Lacs, où il y a un besoin immédiat. La mise en place proactive de mesures provisoires en tant que complément aux ressources de la Garde côtière est la solution responsable pour maintenir un service de grande qualité cet hiver. Cette capacité provisoire de déglaçage viendra compléter le programme de renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne», a notamment déclaré Laura Gareau, attachée de presse au cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Les plus lus

Davie : Ouellet et la CSN demandent à Trudeau d’agir

Lors d’une conférence de presse conjointe à Québec le 17 janvier, la chef du Bloc québécois et députée indépendante provinciale de Vachon, Martine Ouellet, et la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, ont fait une sortie pour exiger du gouvernement fédéral des actions en faveur du Chantier Davie.

Trois incendies criminels à Charny

Deux bacs roulants et des journaux dans une cage d'escalier ont été incendiés dans le secteur de Charny, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL). Les trois départs de feu seraient d'origine criminelle, ont indiqué les policiers.

Ils terminent leur cambriolage enlisés dans la neige

Deux jeunes d’âge mineur ont été impliqués dans une sortie de route impliquant au moins deux véhicules, le 27 décembre, sur l’autoroute 20 à la hauteur de Rivière-du-Loup. Le conducteur et son passager se retrouvaient alors dans une voiture déclarée volée, quelques heures plus tôt, à Lévis.

Un traitement sème l’espoir dans une famille de Lauzon

Derrière son regard rieur et son énergie débordante, la jeune Lexie Gendron, 3 ans de Lauzon, souffre d’amyotrophie spinale (AS) de type II. Une maladie dégénérative des nerfs qu’elle parviendra de moins en moins à dissimuler, puisqu’elle limite sa motricité. Le diagnostic est tombé en septembre dernier et pour l’instant, on ne peut rien faire pour empêcher son développement. L’espoir est pourtant...

Un site d’entreposage de véhicules «illégal» à Lévis?

La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Les frères Roy mènent la garde chez les Chevaliers

Ils jouent au sein du même trio, l’un est capitaine et l’autre son adjoint, et ils sont les deux premiers marqueurs des Chevaliers midget AAA de Lévis. Depuis le début de la saison, les frères Alexandre et Pier-Olivier Roy ont exploité toutes les heures passées à s’échanger la rondelle depuis leur enfance, à Lac-Etchemin.

Un jeu pour sensibiliser les enfants à la nature

Imaginez que la cour d’école ait été rasée… Ce n’est pas un nouveau film de science-fiction, mais le point de départ d’Itin’ERE, un jeu inventé par deux étudiants passionnés, Vincent Boisclair et Rémi Proteau, pour amener les jeunes à réfléchir sur la place qu’ils donnent à la nature dans leur vie de tous les jours.

Le retour d’Ariane Fortin à ses racines

Ariane Fortin a accroché ses gants d’athlète en mars 2017, mais n’a pas perdu la flamme de la boxe. Invitée au Club de boxe olympique de Lévis, la Lévisienne d’origine a donné des cours à quatre groupes du club, les 29 et 30 novembre. C’est la deuxième, voire la troisième fois qu’elle revient au gym de son adolescence. En la regardant aller, ce n’était sans doute pas la dernière.

Ouverture du Centre de plein air dès le 26 décembre

La Ville de Lévis a annoncé, le 21 décembre, qu’en raison des récentes chutes de neige, le Centre de plein air de Lévis sera en mesure, pour une 2e année consécutive, d'ouvrir ses portes pour la période des Fête dès le mardi 26 décembre sur le coup de 12h.

Lévis en préparation pour les Provinciaux de curling

Le Championnat provincial Scotties se prépare au Club de curling Etchemin de Lévis. Du 9 au 14 janvier, les cinq meilleurs clubs féminins du Québec se rencontreront pour obtenir un billet en prévision du Championnat national, tenu en février, et trois équipes juniors les rejoindront pour former un tableau équilibré pendant l’événement. Entre l’expérience et la jeunesse, l’équipe de Marie-France La...