CRÉDIT : DAVE HOLLAND - PATINAGE DE VITESSE CANADA

Laurent Dubreuil a du patienter 12 heures de plus que prévu avant de voir son nom s’ajouter à l’équipe olympique provisoire de patinage de vitesse sur longue piste, en vue des Jeux de Pyeongchang. Une dernière étape vers son rêve olympique réalisée le 6 janvier, à l'Anneau olympique de Calgary.

Trois places sont ouvertes au Canada à l’épreuve du 500 mètres à Pyeongchang. L’une appartient déjà à Alex Boisvert-Lacroix (premier à 34,38 s) et l'autre à Gilmore Juno (34,55 s), qui a confirmé sa place provisoire avec la troisième position, lors des Sélections canadiennes, disputées du 4 au 9 janvier. Détenteur de la quatrième position, Dubreuil (34,58 s) a vu ses chances d’obtenir la dernière place disponible dépendre du patineur William Dutton (34,53 s).

Deuxième lors de l’épreuve du 5 janvier, l’Albertain de 28 ans devait toutefois réussir un temps de 34,47 secondes le lendemain pour respecter les politiques et procédures de sélection olympique 2018 de Patinage de vitesse Canada. Un temps que Dubreuil a réalisé pendant les Coupes du monde d’automne. Dutton avait donc une dernière occasion d’abaisser sa marque, le lendemain, en Coupe Canada. Cependant, le patineur n’a pu finir l’épreuve, confirmant ainsi la place provisoire de Dubreuil.

«Je n’ai pas très bien dormi et mon coach encore moins. C’étaient mes deuxièmes Sélections. J’ai manqué les dernières par 5 centièmes (de seconde), mais rater celles-ci aurait vraiment été mon pire cauchemar. Je n’ai vraiment pas connu une bonne course. Les jambes étaient bonnes, alors c’est encourageant, mais j’ai eu des problèmes d’exécution. Si j’avais mieux fait, je n’aurais pas eu à passer par tout ce stress. Je m’en voulais beaucoup», a raconté le patineur lévisien, le 8 janvier.

«La pression est partie»

Le Lévisien de 25 ans doit encore participer à l’épreuve du 1 000m, lundi en soirée,. «J’ai réalisé le critère de temps en février dernier et nous ne sommes que trois à l’avoir fait, alors je vais faire de mon mieux, mais la pression est partie. Peu importe les scénarios d’ici la fin des Sélections, ma place sur l’équipe nationale devrait être annoncée mercredi. En plus, mon dernier 1 000m remonte à octobre. Donc, de façon réaliste, je ne m’attends pas à faire le standard», a affirmé le patineur quelques heures avant la course.

Rappelons que chaque pays peut envoyer un maximum de 20 athlètes pour les épreuves de longue piste, incluant un maximum de 10 hommes. Si le nombre d’athlètes qui répondent aux critères devait être supérieur à la suite des Sélections, Patinage de vitesse Canada aurait à suivre l’ordre de priorité pour déterminer sa délégation et respecter le nombre maximum d’athlètes permis.

Alex Boisvert-Lacroix à l'épreuve du 500m et Ted-Jan Bloemen au 10 000m, tout comme Ivanie Blondin au 3 000m sont déjà préqualifiés pour Pyeongchang, en raison de leurs médailles et leur top 5 en Coupes du monde cet automne. Le comité de sélection olympique canadien nommera la liste finale de son équipe le mercredi 10 janvier, à Calgary. 

Les plus lus

Une seconde caisse mobile Desjardins sur la route

Mise en service le 5 avril sur le campus de l’université Laval, à Québec, la seconde caisse mobile Desjardins sera en service à Lévis le 16 juin, lors du défi Piere-Lavoie.

Jérémy Bolduc rêve des Jeux olympiques un bloc à la fois

Jérémy Bolduc n’a qu’une idée en tête lorsqu’on lui parle de ses aspirations en escalade. «Je vais continuer de faire de la compétition jusqu’à ce que je me rende aux Jeux olympiques, affirme-t-il sans hésiter. Je veux vraiment y aller. Ce serait un rêve de représenter le Canada.»

Une soirée tout en rock et en émotion avec Starmania

Les jeunes artistes du Collège de Lévis n’avaient rien à envier à ceux de Broadway, lors de la première de Starmania le 12 avril. Ils ont chanté et dansé comme des pros, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. La troupe revient ce vendredi soir et demain sur la scène de l’auditorium.

Difficultés avec le transport adapté

Depuis quelques semaines, plusieurs utilisateurs du service de transport adapté de la Société de transport de Lévis (STLévis) se plaignent au Journal des problèmes rencontrés depuis quelques mois. Alors que le transport adapté doit leur faciliter la vie, le service est désormais de plus en plus inaccessible, selon eux.

L'inestimable cadeau de Silvia Suarez

La Lévisienne Silvia Suarez a hérité de la maladie du rein qui a emporté sa mère. Le diagnostic est tombé en 2005, alors qu’elle était affectée de haute pression. De fil en aiguille, la dialyse est entrée dans sa routine et son nom a été ajouté à la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Son souhait le plus cher a été exaucé le 10 octobre 2009.

«Les malades sont les infirmières»

Le Syndicat des professionnels en soin de Chaudière-Appalache (SPSCA) s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour parler des négociations en cours avec le CISSS, au centre de congrès et d’exposition de Lévis, le 27 mars.

LHPS : départ canon des Commandeurs en séries

Quatre formations des Commandeurs du Collège de Lévis ont commencé leurs séries d’après-saison dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pendant la dernière fin de semaine. Seule équipe en action au Complexe 2 Glaces Honco de Lévis, la formation des moins de 18 ans a été plutôt convaincante à domicile.

Une ambulance ajoutée au territoire de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé, le 29 mars, un investissement de 20,5 M$ supplémentaires «pour intensifier la couverture ambulancière dans plusieurs régions» de la province. Grâce à cette annonce, le territoire de Lévis pourra notamment compter sur une ambulance supplémentaire.

Davie : des travailleurs du chantier manifestent leur impatience

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, à l’effet que les négociations pour le projet Resolute (brise-glaces) avec Ottawa piétinent, des travailleurs du Chantier Davie ont choisi de manifester à Québec ce matin, dès 11h, devant le bureau de comté de Jean-Yves Duclos, député fédéral libéral et ministre du cabinet Trudeau.

Des produits dérivés pour ES Café

Près d’un an après avoir ouvert une troisième succursale à Lévis, ES Café poursuit son expansion. Depuis la fin février, l’entreprise lévisienne offre des produits dérivés dans ses cafés de Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Romuald.