Vincent Boisclair et Rémi Proteau vont entreprendre une tournée des écoles du Québec. CRÉDIT : COURTOISIE

Imaginez que la cour d’école ait été rasée… Ce n’est pas un nouveau film de science-fiction, mais le point de départ d’Itin’ERE, un jeu inventé par deux étudiants passionnés, Vincent Boisclair et Rémi Proteau, pour amener les jeunes à réfléchir sur la place qu’ils donnent à la nature dans leur vie de tous les jours.

Partir de zéro et utiliser toute son imagination pour créer une cour de récréation à leur image et respectueuse de la nature, voilà le défi lancé aux joueurs. Chacun reçoit un des six personnages, soit six profils types, dont les intérêts et les besoins sont différents. Il y a ainsi le sportif, le relax, le bâtisseur, l’aventurier et le médiateur qui existent dans le jeu, au féminin comme au masculin. Sauf que cela fait cinq… Le sixième personnage n’est autre que la nature elle-même, à qui les créateurs ont voulu donner une voix habituellement peu audible. 

«La nature, normalement, elle n’a pas de voix. Là, on lui en donne une et c’est un des camarades de classe, une personne que tous les jeunes connaissent, qui va parler à sa place. Ce personnage est considéré comme un humain, au même titre que tous les autres. On est supposé le respecter, car on doit créer une cour d’école qui réponde aux besoins et aux intérêts de chaque personne, y compris la nature», explique Rémi, le Lévisien de l’équipe. 

La tournée des écoles du Québec

Le projet s’appelle Itin’ERE, un nom créé à partir de la contraction de deux concepts : un atelier itinérant et l’acronyme officiel ERE pour Éducation relative à l’environnement. Pendant les quatre mois de la session d’hiver, traditionnellement consacrée à la réalisation d’un stage en entreprise, Rémi et Vincent vont parcourir le Québec afin d’animer des ateliers avec les élèves du primaire, dans une quarantaine d’écoles. Objectif : créer un espace de dialogue et de réflexion sur les valeurs environnementales.

«Le meilleur moyen de faire réfléchir les jeunes de 5e et 6e année, de 10 à 12 ans, c’est par le jeu», note Rémi. Ils ont donc créé cette activité qui s’échelonne sur deux périodes régulières de classe de 45 minutes. «Ce sont les jeunes qui créent la réflexion, qui dialoguent ensemble et nous, on encadre la réflexion pour s’assurer qu’il n’y a pas de chicanes.»

La tournée commencera dans la région, par Québec et Lévis. Ils se déplaceront ensuite vers Sherbrooke, vers Montréal et dans différentes régions pour en faire profiter les écoles, qui habituellement, n’ont pas accès à ce genre d’atelier.

Actuellement, ils cherchent des écoles pour les recevoir au mois de janvier à Lévis. «Il faut commencer par Lévis, au moins! C’est ici que j’étais au primaire. J’aimerais beaucoup aller dans ma première école, du Ruisseau.»

Leur démarche est volontaire et l’atelier gratuit pour les écoles. Il est possible d’aider Rémi et Vincent dans leur campagne de financement participative en ligne au www.yoyomolo.com/ecole-itinere. 

Prise de conscience

Déjà sensibles aux questions environnementales, les deux amis, qui ne se connaissaient pas avant l’université, préparent un baccalauréat en environnement à Sherbrooke.

Un choix qui s’explique par la prise de conscience de l’ampleur des problèmes environnementaux. «La manière dont on pollue notre air, dont on modifie la température de notre atmosphère, risque d’avoir des répercussions importantes sur la manière de vivre des humains, alors qu’on a un monde si parfait, qui permet le développement d’êtres comme on est. On peut agir collectivement pour apporter des changements à nos manières de faire», conclut Rémi.

Les plus lus

Une seconde caisse mobile Desjardins sur la route

Mise en service le 5 avril sur le campus de l’université Laval, à Québec, la seconde caisse mobile Desjardins sera en service à Lévis le 16 juin, lors du défi Piere-Lavoie.

Jérémy Bolduc rêve des Jeux olympiques un bloc à la fois

Jérémy Bolduc n’a qu’une idée en tête lorsqu’on lui parle de ses aspirations en escalade. «Je vais continuer de faire de la compétition jusqu’à ce que je me rende aux Jeux olympiques, affirme-t-il sans hésiter. Je veux vraiment y aller. Ce serait un rêve de représenter le Canada.»

Une soirée tout en rock et en émotion avec Starmania

Les jeunes artistes du Collège de Lévis n’avaient rien à envier à ceux de Broadway, lors de la première de Starmania le 12 avril. Ils ont chanté et dansé comme des pros, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. La troupe revient ce vendredi soir et demain sur la scène de l’auditorium.

Difficultés avec le transport adapté

Depuis quelques semaines, plusieurs utilisateurs du service de transport adapté de la Société de transport de Lévis (STLévis) se plaignent au Journal des problèmes rencontrés depuis quelques mois. Alors que le transport adapté doit leur faciliter la vie, le service est désormais de plus en plus inaccessible, selon eux.

L'inestimable cadeau de Silvia Suarez

La Lévisienne Silvia Suarez a hérité de la maladie du rein qui a emporté sa mère. Le diagnostic est tombé en 2005, alors qu’elle était affectée de haute pression. De fil en aiguille, la dialyse est entrée dans sa routine et son nom a été ajouté à la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Son souhait le plus cher a été exaucé le 10 octobre 2009.

«Les malades sont les infirmières»

Le Syndicat des professionnels en soin de Chaudière-Appalache (SPSCA) s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour parler des négociations en cours avec le CISSS, au centre de congrès et d’exposition de Lévis, le 27 mars.

LHPS : départ canon des Commandeurs en séries

Quatre formations des Commandeurs du Collège de Lévis ont commencé leurs séries d’après-saison dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pendant la dernière fin de semaine. Seule équipe en action au Complexe 2 Glaces Honco de Lévis, la formation des moins de 18 ans a été plutôt convaincante à domicile.

Une ambulance ajoutée au territoire de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé, le 29 mars, un investissement de 20,5 M$ supplémentaires «pour intensifier la couverture ambulancière dans plusieurs régions» de la province. Grâce à cette annonce, le territoire de Lévis pourra notamment compter sur une ambulance supplémentaire.

Davie : des travailleurs du chantier manifestent leur impatience

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, à l’effet que les négociations pour le projet Resolute (brise-glaces) avec Ottawa piétinent, des travailleurs du Chantier Davie ont choisi de manifester à Québec ce matin, dès 11h, devant le bureau de comté de Jean-Yves Duclos, député fédéral libéral et ministre du cabinet Trudeau.

Des produits dérivés pour ES Café

Près d’un an après avoir ouvert une troisième succursale à Lévis, ES Café poursuit son expansion. Depuis la fin février, l’entreprise lévisienne offre des produits dérivés dans ses cafés de Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Romuald.