Quelques jours après l’arrivée de la nouvelle année, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a présenté au Journal ses priorités des prochains mois pour sa circonscription, plus particulièrement pour Lévis. En raison des problèmes de congestion qui frappent la ville depuis plusieurs années, les infrastructures routières dans cette partie du comté seront le dossier sur lequel l’élu conservateur compte s’atteler en 2018.

«Mon objectif, cette année, c’est d’appuyer le maire de Lévis Gilles Lehouillier dans ses revendications légitimes pour avoir notre part des sommes (gouvernementales) réservées aux infrastructures. Il y a des besoins criants, notamment au niveau de la mobilité urbaine. […] Je suis un ardent défenseur du troisième lien, mais (entretemps) il y a des besoins urgents à combler», a d’emblée déclaré M. Blaney.

Pour réaliser les projets demandés par le maire à court et moyen terme, afin d’améliorer la fluidité de la circulation, comme la construction du viaduc de la rue Saint-Omer, la Ville de Lévis n’a pas reçu «des paliers de gouvernement supérieurs les sommes auxquelles elle avait droit de s’attendre». D’ailleurs, Steven Blaney a profité de l’occasion pour critiquer l’absence de subventions du gouvernement fédéral pour réaliser des travaux.

«Avec le gouvernement libéral actuel, c’est une forme, j’oserais dire, de paralysie au niveau du comté et des investissements en infrastructures. On a vu le maire de Lévis être obligé d’entreprendre un projet d’infrastructure, le viaduc de Saint-Rédempteur, uniquement avec des fonds municipaux, parce qu’il manque de support», a déploré l’élu lévisien.

Notons qu’en ce qui concerne le pont de Québec, Steven Blaney n’a pas voulu aborder en détail ce dossier, qu’il a également identifié comme prioritaire en 2018, puisqu’il s’agit d’une problématique suprarégionale.

Davie et main-d'oeuvre au menu

Comme à la fin de la dernière année, le dossier du chantier maritime Davie sera aussi sur le radar du député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Une nouvelle fois, Steven Blaney espère un dénouement positif en faveur de l’entreprise lévisienne, qui a effectué plusieurs centaines de mises à pied à la fin de 2017.

«Le chantier a démontré sa capacité d’être un joueur clé pour régler une crise que vit le gouvernement canadien au niveau de sa flotte. C’est clair que j’entends maintenir les pressions de ce côté, avec l’appui de mes collègues», a promis M. Blaney.

Enfin, la pénurie de main-d’œuvre qui frappe autant le comté que la Chaudière-Appalaches préoccupe Steven Blaney.

«En janvier, je vais faire deux consultations stratégiques avec des décideurs socioéconomiques pour les inviter à me partager leurs solutions. Les entreprises sont rendues à utiliser des solutions systémiques pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre. Au cours des prochaines années, on a des milliers d’emplois à combler avec le vieillissement de la population et la pénurie commence à être un frein économique», a conclu M. Blaney.

 

Les plus lus

Un feu se déclare dans le garage d’une résidence à Lévis

La Direction du service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (DSSIVL) est intervenue hier soir à Lévis pour combattre un feu qui s’était déclaré dans le garage d’une résidence.

Lévis aura son centre de jeu de laser

Bien établie dans la région de Montréal et à Québec, Laser Game Évolution ouvrira dans les prochains mois un centre de jeu de laser à Lévis. Situé au 38, rue Jacques-Nau, le nouvel établissement ouvrira ses portes en vue de la prochaine relâche scolaire en mars.

Un parc bonifié entre Saint-Jean et Saint-Romuald

C’est en compagnie de collègues du conseil municipal ainsi que de bénévoles que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 13 décembre, les améliorations apportées cette année au parc multifonctionnel de la Rivière-Etchemin. Plusieurs de ces nouveautés profiteront aux utilisateurs du centre de ski de fond Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome, un organisme lévisien situé dans...

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 26 décembre 2018

À quelques jours de la nouvelle année, je vous partage les souhaits que je tiens à adresser à différentes personnalités de la région.

Les Chevaliers restent parfaits à l’arraché

De retour à l’action après le congé des Fêtes, les Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) accueillaient les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup et l’Intrépide de Gatineau, les 4 et 5 janvier. La formation lévisienne a remporté ses deux matchs pour porter sa séquence d’invincibilité à 32 victoires consécutives.

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

Une tempête pour amorcer la nouvelle année

Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.