La chimiothérapie a pris fin il y a deux mois. Depuis que Charles-Edward a laissé la maladie derrière lui, le jeune Lévisien de 18 ans souhaite apporter son soutien aux enfants malades grâce à la zoothérapie et à son chien Dream.

«Je veux donner au suivant.» Le mot d’ordre de Charles-Edward est clair. Et, c’est avec son compagnon à quatre pattes Dream qu’il entend réaliser son projet de zoothérapie.

Pendant les semaines de traitements passées à l’hôpital, Charles-Edward a croisé d’autres enfants atteints, comme lui, d’un cancer. Son combat contre la maladie terminé, même s’il sera encore suivi pendant 10 ans, le jeune homme veut faire en sorte que ces petits malades puissent se changer les idées en les accompagnant avec son animal. 

Charles-Edward a toujours voulu un chien. Mais le jeune homme n’avait pas imaginé qu’il pourrait en faire le souhait au cours d’une visite à l’hôpital. C’est dans le bureau de l’infirmière pivot que l’idée est née, lorsque cette dernière lui a conseillé de contacter la Fondation Rêves d’enfants. «Tu as dis : ‘’Si on me demande un rêve, on va faire ça (la zoothérapie), car je veux faire quelque chose pour les enfants malades.’’», se souvient sa maman Kathleen, qui l’accompagnait.

Un cadeau pour faire du bien aux autres

«C’est un peu mon cadeau parce que j’en ai toujours voulu un. Mais en même temps, je vais faire du bien aux enfants, confie Charles-Edward. Ce n’est pas facile pour eux et je voulais vraiment faire quelque chose pour leur faire du bien et leur changer les idées.»

D’ailleurs son premier contact avec la zoothérapie remonte à l’époque où il travaillait dans un chenil à Beaumont. Après l’annonce de l’acceptation de son rêve par la Fondation, un nouveau défi se dresse sur le chemin de Charles-Edward : trouver un éleveur qui propose un chiot disponible à l’adoption, alors que beaucoup d’entre eux ont des délais d’attente jusqu’à deux ou trois ans.

Le miracle s’accomplit et il peut aller choisir un golden retriever dans un élevage situé à Drummondville. Parmi quatre autres mâles, le futur propriétaire se décide pour le chiot le plus calme. 

Une nouvelle équipe était née et une belle aventure a commencé. 

Une équipe complice

Dream a maintenant quatre mois et partage le quotidien de son heureux maître depuis  deux mois. Charles-Edward l’appelle «mon garçon» et le prépare déjà à son futur apprentissage en zoothérapie avec un éducateur spécialisé de l’académie d’éducation canine Tops-K9. En attendant de commencer l’entraînement, à partir de la mi-janvier, les deux complices profitent du temps ensemble pour s’amuser. 

«Ça m’a fait du bien. Ça m’a fait une occupation en attendant que je recommence à travailler», raconte-t-il. Pendant sa maladie et à 17 ans, c’est toute sa vie que Charles-Edward a dû mettre sur pause, en particulier son emploi de vendeur et sa formation en mécanique des véhicules lourds qu’il reprendra l’année prochaine. «Ça fait exactement un mois et demi que c’est fini et  ça va bien. Ça a été toute une histoire!»

Profiter de la vie après la maladie

Le 13 juin, Charles-Edward consulte chez l’optométriste parce qu’il s’est mis à loucher d’un œil. Alertée par ce signe, la praticienne l’envoie aux urgences à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Un scanner révèle une tumeur au cerveau et le jeune homme se rend le jour même à l’hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec. 

Trois jours plus tard, le vendredi, Charles-Edward est opéré pour enlever le liquide qui crée une pression anormale dans sa boîte crânienne et retirer la masse sur la glande pinéale. Un mois plus tard, le 14 juillet, il commence le traitement de chimiothérapie pour 4 cycles de 21 jours. Mais, heureusement, sa vie n’est plus en danger.

Aujourd’hui, Charles-Edward voit la vie différemment. «Le monde n’a pas ses priorités à la même place que moi. On ne s’attarde plus aux niaiseries de la vie de tous les jours. Il y a du monde qui chiale pour des choses minimes. Laisse faire! Profite!», conclut-il.

Les plus lus

Une seconde caisse mobile Desjardins sur la route

Mise en service le 5 avril sur le campus de l’université Laval, à Québec, la seconde caisse mobile Desjardins sera en service à Lévis le 16 juin, lors du défi Piere-Lavoie.

Jérémy Bolduc rêve des Jeux olympiques un bloc à la fois

Jérémy Bolduc n’a qu’une idée en tête lorsqu’on lui parle de ses aspirations en escalade. «Je vais continuer de faire de la compétition jusqu’à ce que je me rende aux Jeux olympiques, affirme-t-il sans hésiter. Je veux vraiment y aller. Ce serait un rêve de représenter le Canada.»

Une soirée tout en rock et en émotion avec Starmania

Les jeunes artistes du Collège de Lévis n’avaient rien à envier à ceux de Broadway, lors de la première de Starmania le 12 avril. Ils ont chanté et dansé comme des pros, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. La troupe revient ce vendredi soir et demain sur la scène de l’auditorium.

Difficultés avec le transport adapté

Depuis quelques semaines, plusieurs utilisateurs du service de transport adapté de la Société de transport de Lévis (STLévis) se plaignent au Journal des problèmes rencontrés depuis quelques mois. Alors que le transport adapté doit leur faciliter la vie, le service est désormais de plus en plus inaccessible, selon eux.

L'inestimable cadeau de Silvia Suarez

La Lévisienne Silvia Suarez a hérité de la maladie du rein qui a emporté sa mère. Le diagnostic est tombé en 2005, alors qu’elle était affectée de haute pression. De fil en aiguille, la dialyse est entrée dans sa routine et son nom a été ajouté à la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Son souhait le plus cher a été exaucé le 10 octobre 2009.

«Les malades sont les infirmières»

Le Syndicat des professionnels en soin de Chaudière-Appalache (SPSCA) s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour parler des négociations en cours avec le CISSS, au centre de congrès et d’exposition de Lévis, le 27 mars.

LHPS : départ canon des Commandeurs en séries

Quatre formations des Commandeurs du Collège de Lévis ont commencé leurs séries d’après-saison dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pendant la dernière fin de semaine. Seule équipe en action au Complexe 2 Glaces Honco de Lévis, la formation des moins de 18 ans a été plutôt convaincante à domicile.

Une ambulance ajoutée au territoire de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé, le 29 mars, un investissement de 20,5 M$ supplémentaires «pour intensifier la couverture ambulancière dans plusieurs régions» de la province. Grâce à cette annonce, le territoire de Lévis pourra notamment compter sur une ambulance supplémentaire.

Davie : des travailleurs du chantier manifestent leur impatience

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, à l’effet que les négociations pour le projet Resolute (brise-glaces) avec Ottawa piétinent, des travailleurs du Chantier Davie ont choisi de manifester à Québec ce matin, dès 11h, devant le bureau de comté de Jean-Yves Duclos, député fédéral libéral et ministre du cabinet Trudeau.

Des produits dérivés pour ES Café

Près d’un an après avoir ouvert une troisième succursale à Lévis, ES Café poursuit son expansion. Depuis la fin février, l’entreprise lévisienne offre des produits dérivés dans ses cafés de Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Romuald.