CRÉDIT : COURTOISIE

UpNorth est une première au Canada, selon ses créateurs, dont fait partie le Lévisien Alex Morin. À seulement 19 ans, l’ancien DJ et aujourd’hui agent d’artiste, voit grand pour cette nouvelle agence entièrement dédiée à la musique électronique.

C’est une agence d’artistes, créée par des artistes, pour s’occuper des artistes internationaux dans le domaine de la musique électronique, qu’ils soient des États-Unis, des Pays-Bas ou même du Brésil. L’objectif est de regrouper sur place, au Canada, tous les services dont peuvent avoir besoin les artistes étrangers pour venir jouer ici comme dans le reste du monde. 

«On leur apporte un support. Ça dépend de l’artiste. C’est toujours une question qu’il faut leur poser d’entrée de jeu, qu’est-ce qu’ils attendent de nous?», explique Alex Morin. Ainsi, l’agent d’artiste s’occupe de trouver des contrats, des dates de spectacle et d’en assurer la promotion. Et selon les demandes, il peut aussi prendre en charge d’autres besoins en matière d’image, de marketing et de gestion de carrière. 

«On comprend leurs besoins, car on a déjà fait leurs affaires. On sait par quel processus ils passent, autant dans la psychologie que la composition des chansons ou la gestion de la paperasse. C’est un milieu très difficile, encore plus ici», constate-t-il. 

Son adversaire : les géants américains et européens de l’industrie musicale. «Ils faisaient le travail ici, car personne ne s’en occupait, précise le jeune homme. On se bat contre une machine. C’est un marché dont on avait l’illusion qu’il se passait ici.» Et il n’entend pas se contenter d’être un pied-à-terre pour les artistes. 

Bâtir un empire

«À long terme, on ne veut pas que ce soit juste UpNorth. On veut bâtir un empire ici, que tout passe par nous sur le marché canadien de la musique électronique. Que tu viennes du Brésil, que tu viennes de la Chine, peu importe, si tu veux venir jouer au Canada, ça passe par nous, prévient-t-il dans un élan de ferveur. Mon ambition, c’est la même que la compagnie. On travaille tous dans le même sens, avec la même vision. On vise très haut.» 

Les futurs bureaux situés à Québec sont encore en construction, mais l’équipe de cinq personnes travaille déjà très fort pour faire signer de nouveaux artistes. Ils sont déjà une douzaine à avoir fait appel à leurs services et non des moindres. Pour ne citer qu’eux, IYFFE, l’un des plus gros artistes au Brésil, qui travaille avec les maisons de disques Monstercat et Dim Mak, ou encore Charlie Ray, originaire des Pays-Bas sur les étiquettes Revealed, Wall Recordings et Protocol.

Travailler avec son idole

Dans ce projet, Alex Morin a aussi vu l’un de ses rêves se réaliser. Il est désormais l’agent d’IYFFE, cet artiste au style électro-house qui l’a beaucoup inspiré à l’époque où il était lui-même DJ. Il a joué partout au Québec ainsi que deux ans de suite sur les plaines d’Abraham au festival Envol et Macadam.

«C’est quelque chose de gros. Je l’ai admiré et je l’admire encore. Ce qu’il fait, c’est écœurant. Pouvoir travailler avec lui, alors que je le voyais inaccessible il y a quelques années et que c’était une de mes idoles, c’est impressionnant. Et, c’est un bel accomplissement».

C’est le hasard qui a bien fait les choses. Alors que le Brésilien se trouve à Québec pour trois mois, Alex Morin le croise à la suite d’une de ses prestations. «On est allés manger une poutine et on a commencé à jaser. C’était vraiment amical. On a fait connaissance. J’ai dit que j’adorais sa musique, mais je ne voulais pas rentrer dans sa bulle.» La magie de la rencontre opère. «Il nous a approché et m’a dit : ‘’J’aimerais ça, travailler avec toi.’’», se souvient son nouvel agent, ravi.  

Aujourd’hui, Alex Morin organise les tournées de l’artiste et travaille sur sa musique. «J’ai une oreille et ce que je dis, ça peut influencer ses choix. Je construis son projet avec lui. Je suis son manager. Il n’y a pas de mot pour décrire ça», confie-t-il. 

Les plus lus

Davie : Ouellet et la CSN demandent à Trudeau d’agir

Lors d’une conférence de presse conjointe à Québec le 17 janvier, la chef du Bloc québécois et députée indépendante provinciale de Vachon, Martine Ouellet, et la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, ont fait une sortie pour exiger du gouvernement fédéral des actions en faveur du Chantier Davie.

Trois incendies criminels à Charny

Deux bacs roulants et des journaux dans une cage d'escalier ont été incendiés dans le secteur de Charny, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL). Les trois départs de feu seraient d'origine criminelle, ont indiqué les policiers.

Ils terminent leur cambriolage enlisés dans la neige

Deux jeunes d’âge mineur ont été impliqués dans une sortie de route impliquant au moins deux véhicules, le 27 décembre, sur l’autoroute 20 à la hauteur de Rivière-du-Loup. Le conducteur et son passager se retrouvaient alors dans une voiture déclarée volée, quelques heures plus tôt, à Lévis.

Un traitement sème l’espoir dans une famille de Lauzon

Derrière son regard rieur et son énergie débordante, la jeune Lexie Gendron, 3 ans de Lauzon, souffre d’amyotrophie spinale (AS) de type II. Une maladie dégénérative des nerfs qu’elle parviendra de moins en moins à dissimuler, puisqu’elle limite sa motricité. Le diagnostic est tombé en septembre dernier et pour l’instant, on ne peut rien faire pour empêcher son développement. L’espoir est pourtant...

Un site d’entreposage de véhicules «illégal» à Lévis?

La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Les frères Roy mènent la garde chez les Chevaliers

Ils jouent au sein du même trio, l’un est capitaine et l’autre son adjoint, et ils sont les deux premiers marqueurs des Chevaliers midget AAA de Lévis. Depuis le début de la saison, les frères Alexandre et Pier-Olivier Roy ont exploité toutes les heures passées à s’échanger la rondelle depuis leur enfance, à Lac-Etchemin.

Un jeu pour sensibiliser les enfants à la nature

Imaginez que la cour d’école ait été rasée… Ce n’est pas un nouveau film de science-fiction, mais le point de départ d’Itin’ERE, un jeu inventé par deux étudiants passionnés, Vincent Boisclair et Rémi Proteau, pour amener les jeunes à réfléchir sur la place qu’ils donnent à la nature dans leur vie de tous les jours.

Le retour d’Ariane Fortin à ses racines

Ariane Fortin a accroché ses gants d’athlète en mars 2017, mais n’a pas perdu la flamme de la boxe. Invitée au Club de boxe olympique de Lévis, la Lévisienne d’origine a donné des cours à quatre groupes du club, les 29 et 30 novembre. C’est la deuxième, voire la troisième fois qu’elle revient au gym de son adolescence. En la regardant aller, ce n’était sans doute pas la dernière.

Ouverture du Centre de plein air dès le 26 décembre

La Ville de Lévis a annoncé, le 21 décembre, qu’en raison des récentes chutes de neige, le Centre de plein air de Lévis sera en mesure, pour une 2e année consécutive, d'ouvrir ses portes pour la période des Fête dès le mardi 26 décembre sur le coup de 12h.

Lévis en préparation pour les Provinciaux de curling

Le Championnat provincial Scotties se prépare au Club de curling Etchemin de Lévis. Du 9 au 14 janvier, les cinq meilleurs clubs féminins du Québec se rencontreront pour obtenir un billet en prévision du Championnat national, tenu en février, et trois équipes juniors les rejoindront pour former un tableau équilibré pendant l’événement. Entre l’expérience et la jeunesse, l’équipe de Marie-France La...