CRÉDIT : COURTOISIE

UpNorth est une première au Canada, selon ses créateurs, dont fait partie le Lévisien Alex Morin. À seulement 19 ans, l’ancien DJ et aujourd’hui agent d’artiste, voit grand pour cette nouvelle agence entièrement dédiée à la musique électronique.

C’est une agence d’artistes, créée par des artistes, pour s’occuper des artistes internationaux dans le domaine de la musique électronique, qu’ils soient des États-Unis, des Pays-Bas ou même du Brésil. L’objectif est de regrouper sur place, au Canada, tous les services dont peuvent avoir besoin les artistes étrangers pour venir jouer ici comme dans le reste du monde. 

«On leur apporte un support. Ça dépend de l’artiste. C’est toujours une question qu’il faut leur poser d’entrée de jeu, qu’est-ce qu’ils attendent de nous?», explique Alex Morin. Ainsi, l’agent d’artiste s’occupe de trouver des contrats, des dates de spectacle et d’en assurer la promotion. Et selon les demandes, il peut aussi prendre en charge d’autres besoins en matière d’image, de marketing et de gestion de carrière. 

«On comprend leurs besoins, car on a déjà fait leurs affaires. On sait par quel processus ils passent, autant dans la psychologie que la composition des chansons ou la gestion de la paperasse. C’est un milieu très difficile, encore plus ici», constate-t-il. 

Son adversaire : les géants américains et européens de l’industrie musicale. «Ils faisaient le travail ici, car personne ne s’en occupait, précise le jeune homme. On se bat contre une machine. C’est un marché dont on avait l’illusion qu’il se passait ici.» Et il n’entend pas se contenter d’être un pied-à-terre pour les artistes. 

Bâtir un empire

«À long terme, on ne veut pas que ce soit juste UpNorth. On veut bâtir un empire ici, que tout passe par nous sur le marché canadien de la musique électronique. Que tu viennes du Brésil, que tu viennes de la Chine, peu importe, si tu veux venir jouer au Canada, ça passe par nous, prévient-t-il dans un élan de ferveur. Mon ambition, c’est la même que la compagnie. On travaille tous dans le même sens, avec la même vision. On vise très haut.» 

Les futurs bureaux situés à Québec sont encore en construction, mais l’équipe de cinq personnes travaille déjà très fort pour faire signer de nouveaux artistes. Ils sont déjà une douzaine à avoir fait appel à leurs services et non des moindres. Pour ne citer qu’eux, IYFFE, l’un des plus gros artistes au Brésil, qui travaille avec les maisons de disques Monstercat et Dim Mak, ou encore Charlie Ray, originaire des Pays-Bas sur les étiquettes Revealed, Wall Recordings et Protocol.

Travailler avec son idole

Dans ce projet, Alex Morin a aussi vu l’un de ses rêves se réaliser. Il est désormais l’agent d’IYFFE, cet artiste au style électro-house qui l’a beaucoup inspiré à l’époque où il était lui-même DJ. Il a joué partout au Québec ainsi que deux ans de suite sur les plaines d’Abraham au festival Envol et Macadam.

«C’est quelque chose de gros. Je l’ai admiré et je l’admire encore. Ce qu’il fait, c’est écœurant. Pouvoir travailler avec lui, alors que je le voyais inaccessible il y a quelques années et que c’était une de mes idoles, c’est impressionnant. Et, c’est un bel accomplissement».

C’est le hasard qui a bien fait les choses. Alors que le Brésilien se trouve à Québec pour trois mois, Alex Morin le croise à la suite d’une de ses prestations. «On est allés manger une poutine et on a commencé à jaser. C’était vraiment amical. On a fait connaissance. J’ai dit que j’adorais sa musique, mais je ne voulais pas rentrer dans sa bulle.» La magie de la rencontre opère. «Il nous a approché et m’a dit : ‘’J’aimerais ça, travailler avec toi.’’», se souvient son nouvel agent, ravi.  

Aujourd’hui, Alex Morin organise les tournées de l’artiste et travaille sur sa musique. «J’ai une oreille et ce que je dis, ça peut influencer ses choix. Je construis son projet avec lui. Je suis son manager. Il n’y a pas de mot pour décrire ça», confie-t-il. 

Les plus lus

Un feu se déclare dans le garage d’une résidence à Lévis

La Direction du service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (DSSIVL) est intervenue hier soir à Lévis pour combattre un feu qui s’était déclaré dans le garage d’une résidence.

Lévis aura son centre de jeu de laser

Bien établie dans la région de Montréal et à Québec, Laser Game Évolution ouvrira dans les prochains mois un centre de jeu de laser à Lévis. Situé au 38, rue Jacques-Nau, le nouvel établissement ouvrira ses portes en vue de la prochaine relâche scolaire en mars.

Un parc bonifié entre Saint-Jean et Saint-Romuald

C’est en compagnie de collègues du conseil municipal ainsi que de bénévoles que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté, le 13 décembre, les améliorations apportées cette année au parc multifonctionnel de la Rivière-Etchemin. Plusieurs de ces nouveautés profiteront aux utilisateurs du centre de ski de fond Les Sentiers La Balade de Saint-Jean-Chrysostome, un organisme lévisien situé dans...

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 26 décembre 2018

À quelques jours de la nouvelle année, je vous partage les souhaits que je tiens à adresser à différentes personnalités de la région.

Les Chevaliers restent parfaits à l’arraché

De retour à l’action après le congé des Fêtes, les Chevaliers de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ) accueillaient les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup et l’Intrépide de Gatineau, les 4 et 5 janvier. La formation lévisienne a remporté ses deux matchs pour porter sa séquence d’invincibilité à 32 victoires consécutives.

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

Une tempête pour amorcer la nouvelle année

Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.