CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Dans une lettre ouverte écrite à la mi-décembre et lors d’une entrevue le 4 janvier, le représentant politique de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Sylvain Lirette, a déploré la nouvelle approche que le Centre intégré de santé et de service sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a pour l’intervention en soins spirituels.

Concrètement, le syndicat qui représente 17 intervenants en soins spirituels de Chaudière-Appalaches déplore que la standardisation des pratiques, actuellement opérée dans les établissements fusionnés au sein du CISSS-CA, tende à réduire le temps consacré à chaque personne en fin de vie, et à sa famille, ainsi que les moments où ces rencontres sont possibles.

«Travailler dans le réseau de la santé, c’est d’abord et avant tout travailler avec des personnes humaines, qui ont des besoins spécifiques. Nous demander de travailler comme si c’était une machine, comme si nous travaillions avec des cans de beans, c’est vraiment cela qui a allumé la mèche», a lancé M. Lirette.

Selon l’APTS, limiter le nombre d’heures de présence des intervenants en soins spirituels «constitue une atteinte à la qualité des soins, pourtant garantie par la Loi sur les services de santé et les services sociaux». 

Même que le syndicat estime que la nouvelle approche contrevient à certains engagements du CISSS-CA, qui reconnaît que «chaque personne mérite la même considération» et que la personne est considérée «dans sa globalité, tant au plan physique, psychologique et spirituel». 

«Le CISSS reconnaît la personne dans sa globalité, tant au plan physique, psychologique et spirituel, alors qu’on demande aux intervenants en soins spirituels de voir davantage de clients et (on leur dit) qu’après 15 minutes, vous devriez avoir terminé votre intervention, passez au suivant... Nous sommes tous mortels et nous avons tous besoin de ces professionnels, qui doivent avoir l’autonomie nécessaire pour bien accompagner les gens dans leur deuil», a critiqué Sylvain Lirette.

Décision à revoir

Indiquant qu’il n’avait toujours pas eu de retour à sa lettre transmise au président-directeur général du CISSS-CA, Daniel Paré, et aux membres du conseil d’administration de l’instance, le représentant politique de l’APTS a plaidé pour un retour en arrière.

«Ce qui serait l’idéal, c’est que le CISSS-CA revoit sa décision, pas à la lumière de la critique syndicale, mais à la lumière de ses propres engagements. Ce qu’on leur demande, c’est tout simplement que les bottines suivent les babines. On fait des beaux shows de boucane, on se donne des beaux codes de valeurs et d’éthique, et on prend des décisions à l’inverse de ça», a demandé Sylvain Lirette.

Surprise au CISSS

Joint par le Journal pour réagir à cette sortie de l’APTS, la porte-parole du CISSS-CA, Mireille Gaudreau, s’est fait avare de commentaire.

«Nous accusons réception de cette lettre qui sera déposée au conseil d’administration de notre établissement. Nous sommes tout de même surpris de cette missive, compte tenu de l’état d’avancement des discussions entre les parties, mais nous allons poursuivre nos échanges avec le syndicat dans un esprit de collaboration, comme ça l’a toujours été. Bien entendu, notre établissement respecte les processus internes et les conventions en vigueur. Nous ne ferons toutefois pas de négociations sur la place publique et réaliserons les suivis requis auprès des instances concernées», a déclaré Mme Gaudreau.

Les plus lus

Imbattables ces Chevaliers

Les Chevaliers de la Ligue de hockey midget AAA du Québec étaient à l’action les 5 et 7 octobre dernier. Probablement la fin de semaine d’activités la plus éprouvante depuis le début du calendrier, puisqu’ils affrontaient les Cantonniers à Magog, invaincus avant le passage de la formation lévisienne, le 5 octobre, et les Vikings de Saint-Eustache, le 7 octobre. La troupe de l’entraîneur Mathieu Tu...

Projet d’hôtellerie hospitalière : demande de démolition acceptée

Les résidences situées 15 rue Charles-Édouard et 36 rue Montcalm pourront finalement être démolies pour laisser place à un projet d’hôtellerie hospitalière voulu par Dessercom en prévision de l’ouverture du centre de cancérologie à l’Hôtel-Dieu de Lévis, a tranché le conseil municipal dans une décision rendue le 24 septembre lors de la séance ordinaire.

Campagne Centraide : tomber et se relever

Le lancement de la campagne de la Ville de Lévis au profit de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, c’est bien sûr des objectifs chiffrés, mais c’est aussi l’occasion d’entendre témoigner ceux, organismes comme bénéficiaires, qui reçoivent un soutien. D’usager à président d’Aux Quatre vents, c’est son parcours pour s'en sortir qu’a raconté Carl Sansfaçon.

Huit finalistes de talent au concours Chantons pour elles

Les finalistes du concours Chantons pour elles ont été dévoilés par le jury, le 11 septembre, à L’Anglicane de Lévis. Sept candidates et un candidat s’affronteront dans deux catégories, Junior et Adulte, lors d’un souper-spectacle de la Fondation Jonction pour Elle, au Juvénat Notre-Dame le 17 octobre.

«J’apprends à faire la paix avec mon diagnostic»

À 19 ans, Sabrina Billard publie son second livre, quatre ans après un ouvrage qui racontait son histoire d’intimidation à l’école. Aux éditions Tête haute, Le journal d’une timbrée est le récit d’une jeune adulte, prise entre son parcours d’intimidée et la découverte de sa bipolarité.

Sondage Journal de Lévis/CJMD 96,9 FM : appuis massifs pour Paradis et Picard

Selon un sondage Axiome marketing/Imago Agence de communication pour le compte du Journal de Lévis et de CJMD 96,9 FM, les députés sortants et candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Lévis et Chutes-de-la-Chaudière, François Paradis et Marc Picard, voguent aisément vers une réélection.

Cyclisme : nouveau programme à Pointe-Lévy

À partir de l’année 2019-2020, les étudiants de Pointe-Lévy pourront prendre part au nouveau programme sport-études cyclisme. Le projet a été mis sur pied et sera dirigé par Frédéric Jardot. Selon lui, plusieurs jeunes pourront s’entraîner sur la Rive-Sud plutôt que de devoir traverser à Québec.

Une saison qui promet pour les Commandeurs

Les Commandeurs du Collège de Lévis entament leur saison les 5 et 6 octobre prochains. Évoluant dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS), les formations M17 et M18 sont jeunes, mais prometteuses. Claude Boivin, entraîneur-chef des M18, est confiant pour la campagne 2018-2019 des Commandeurs.

Des Chevaliers encore imbattables

Les Chevaliers de Lévis n’ont toujours pas été vaincus en ce début de saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, un exploit égalé par les Cantonniers de Magog. Alors que la formation lévisienne entamait la séquence la plus compétitive de son calendrier depuis le début de la saison. La troupe de Mathieu Turcotte a remporté ses duels face aux Lions du Lac Saint-Louis et du Rousseau-Royal d...

Un premier Défi Chaîne de vie en Chaudière-Appalaches

C’est le dimanche 14 octobre prochain qu’aura lieu au Mont Orignal, à Lac-Etchemin, la première édition régionale du Défi Chaîne de vie. Grâce à cet événement, les citoyens de la Chaudière-Appalaches pourront prendre part chez eux à cette activité visant à promouvoir le don d’organes.