CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Dans une lettre ouverte écrite à la mi-décembre et lors d’une entrevue le 4 janvier, le représentant politique de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Sylvain Lirette, a déploré la nouvelle approche que le Centre intégré de santé et de service sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a pour l’intervention en soins spirituels.

Concrètement, le syndicat qui représente 17 intervenants en soins spirituels de Chaudière-Appalaches déplore que la standardisation des pratiques, actuellement opérée dans les établissements fusionnés au sein du CISSS-CA, tende à réduire le temps consacré à chaque personne en fin de vie, et à sa famille, ainsi que les moments où ces rencontres sont possibles.

«Travailler dans le réseau de la santé, c’est d’abord et avant tout travailler avec des personnes humaines, qui ont des besoins spécifiques. Nous demander de travailler comme si c’était une machine, comme si nous travaillions avec des cans de beans, c’est vraiment cela qui a allumé la mèche», a lancé M. Lirette.

Selon l’APTS, limiter le nombre d’heures de présence des intervenants en soins spirituels «constitue une atteinte à la qualité des soins, pourtant garantie par la Loi sur les services de santé et les services sociaux». 

Même que le syndicat estime que la nouvelle approche contrevient à certains engagements du CISSS-CA, qui reconnaît que «chaque personne mérite la même considération» et que la personne est considérée «dans sa globalité, tant au plan physique, psychologique et spirituel». 

«Le CISSS reconnaît la personne dans sa globalité, tant au plan physique, psychologique et spirituel, alors qu’on demande aux intervenants en soins spirituels de voir davantage de clients et (on leur dit) qu’après 15 minutes, vous devriez avoir terminé votre intervention, passez au suivant... Nous sommes tous mortels et nous avons tous besoin de ces professionnels, qui doivent avoir l’autonomie nécessaire pour bien accompagner les gens dans leur deuil», a critiqué Sylvain Lirette.

Décision à revoir

Indiquant qu’il n’avait toujours pas eu de retour à sa lettre transmise au président-directeur général du CISSS-CA, Daniel Paré, et aux membres du conseil d’administration de l’instance, le représentant politique de l’APTS a plaidé pour un retour en arrière.

«Ce qui serait l’idéal, c’est que le CISSS-CA revoit sa décision, pas à la lumière de la critique syndicale, mais à la lumière de ses propres engagements. Ce qu’on leur demande, c’est tout simplement que les bottines suivent les babines. On fait des beaux shows de boucane, on se donne des beaux codes de valeurs et d’éthique, et on prend des décisions à l’inverse de ça», a demandé Sylvain Lirette.

Surprise au CISSS

Joint par le Journal pour réagir à cette sortie de l’APTS, la porte-parole du CISSS-CA, Mireille Gaudreau, s’est fait avare de commentaire.

«Nous accusons réception de cette lettre qui sera déposée au conseil d’administration de notre établissement. Nous sommes tout de même surpris de cette missive, compte tenu de l’état d’avancement des discussions entre les parties, mais nous allons poursuivre nos échanges avec le syndicat dans un esprit de collaboration, comme ça l’a toujours été. Bien entendu, notre établissement respecte les processus internes et les conventions en vigueur. Nous ne ferons toutefois pas de négociations sur la place publique et réaliserons les suivis requis auprès des instances concernées», a déclaré Mme Gaudreau.

Les plus lus

Une seconde caisse mobile Desjardins sur la route

Mise en service le 5 avril sur le campus de l’université Laval, à Québec, la seconde caisse mobile Desjardins sera en service à Lévis le 16 juin, lors du défi Piere-Lavoie.

Jérémy Bolduc rêve des Jeux olympiques un bloc à la fois

Jérémy Bolduc n’a qu’une idée en tête lorsqu’on lui parle de ses aspirations en escalade. «Je vais continuer de faire de la compétition jusqu’à ce que je me rende aux Jeux olympiques, affirme-t-il sans hésiter. Je veux vraiment y aller. Ce serait un rêve de représenter le Canada.»

Une soirée tout en rock et en émotion avec Starmania

Les jeunes artistes du Collège de Lévis n’avaient rien à envier à ceux de Broadway, lors de la première de Starmania le 12 avril. Ils ont chanté et dansé comme des pros, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles. La troupe revient ce vendredi soir et demain sur la scène de l’auditorium.

Difficultés avec le transport adapté

Depuis quelques semaines, plusieurs utilisateurs du service de transport adapté de la Société de transport de Lévis (STLévis) se plaignent au Journal des problèmes rencontrés depuis quelques mois. Alors que le transport adapté doit leur faciliter la vie, le service est désormais de plus en plus inaccessible, selon eux.

L'inestimable cadeau de Silvia Suarez

La Lévisienne Silvia Suarez a hérité de la maladie du rein qui a emporté sa mère. Le diagnostic est tombé en 2005, alors qu’elle était affectée de haute pression. De fil en aiguille, la dialyse est entrée dans sa routine et son nom a été ajouté à la liste d’attente pour recevoir un don d’organe. Son souhait le plus cher a été exaucé le 10 octobre 2009.

«Les malades sont les infirmières»

Le Syndicat des professionnels en soin de Chaudière-Appalache (SPSCA) s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour parler des négociations en cours avec le CISSS, au centre de congrès et d’exposition de Lévis, le 27 mars.

LHPS : départ canon des Commandeurs en séries

Quatre formations des Commandeurs du Collège de Lévis ont commencé leurs séries d’après-saison dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) pendant la dernière fin de semaine. Seule équipe en action au Complexe 2 Glaces Honco de Lévis, la formation des moins de 18 ans a été plutôt convaincante à domicile.

Une ambulance ajoutée au territoire de Lévis

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé, le 29 mars, un investissement de 20,5 M$ supplémentaires «pour intensifier la couverture ambulancière dans plusieurs régions» de la province. Grâce à cette annonce, le territoire de Lévis pourra notamment compter sur une ambulance supplémentaire.

Davie : des travailleurs du chantier manifestent leur impatience

Au lendemain des révélations de Radio-Canada, à l’effet que les négociations pour le projet Resolute (brise-glaces) avec Ottawa piétinent, des travailleurs du Chantier Davie ont choisi de manifester à Québec ce matin, dès 11h, devant le bureau de comté de Jean-Yves Duclos, député fédéral libéral et ministre du cabinet Trudeau.

Des produits dérivés pour ES Café

Près d’un an après avoir ouvert une troisième succursale à Lévis, ES Café poursuit son expansion. Depuis la fin février, l’entreprise lévisienne offre des produits dérivés dans ses cafés de Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Romuald.