La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Selon ce qu’a dévoilé Radio-Canada, depuis novembre, quelque 2 000 véhicules occupent désormais le terrain.

Ce dernier est loué par Imafa à Adesa. Cette entreprise spécialisée dans la vente à l’encan de véhicules a été mandatée par Volkswagen pour gérer un lot de voitures non conformes en attendant que leur avenir soit déterminé. Ces dernières ont fait l’objet d’un rappel dans le cadre du scandale sur la manipulation des émissions polluantes qui a frappé de plein fouet le constructeur allemand en 2015.

À la mi-novembre, la Ville a constaté que des véhicules commençaient à être acheminés à cet endroit. Le 21 novembre, une inspection sur les lieux a été réalisée par la direction de l’urbanisme. Lors de cette dernière, les fonctionnaires municipaux ont pu voir que plusieurs véhicules y «étaient entreposés» en ne respectant pas les usages permis sur le site, selon ce qu’affirme la municipalité.

«Le 28 novembre, on a envoyé un avis pour entreposage non conforme sur un terrain qui n’avait pas de bâtiment principal et également pour l’entreposage d’un type usage qui n’est pas autorisé, soit la vente en gros ou la vente d’encan. À ce moment, on a donné un avis de 15 jours pour que les véhicules puissent être enlevés. À la suite des 15 jours, nous avons dû passer à l’étape suivante. Donc, le 18 décembre, nous avons donné un constat d’infraction de 1 534 $, incluant les frais», a expliqué Pierre-Luc Therrien, chef de service, permis et inspection, à la direction de l’urbanisme de la Ville de Lévis.

Amende contestée

Le Journal a tenté de joindre André Fortin, le président d’Imafa, mais il n’a pas retourné l’appel. Toutefois, à Radio-Canada, il a indiqué qu’il conteste le constat d’infraction puisque la Ville a, selon lui, une mauvaise interprétation du règlement de zonage. S’il est «loin d’être rendu là», le président d’Imafa a affirmé qu’il pourrait faire appel à un tiers pour trancher le débat, les tribunaux.

Toutefois, comme André Fortin l’a aussi déclaré à Radio-Canada, Pierre-Luc Therrien a confirmé au Journal que depuis décembre, des discussions entre les deux parties sont en cours. Le président d’Imafa a alors présenté son interprétation du règlement de zonage pour ce site. 

À la suite de ces échanges, la Ville a décidé d’effectuer des vérifications auprès de ses services juridiques. Également, le projet immobilier d’Imafa pour le terrain où se trouvait auparavant le Fort Numéro-Trois chemine actuellement au bureau de projet de la municipalité.

D’ailleurs, à Radio-Canada, André Fortin a souligné que la location du site à Adesa était temporaire, le bail entre les deux parties étant d’une durée d’un an. Imafa désire «rentabiliser le terrain» en attendant que le projet immobilier imaginé pour le site accueillant auparavant le Fort Numéro-Trois sorte de terre.

Rappelons en effet que la société immobilière désire notamment construire 600 appartements sur le terrain qui accueillerait aussi des bureaux et des commerces. Si les fouilles archéologiques demandées par les autorités sont terminées, le projet ne peut démarrer pour l’instant. Pierre-Luc Therrien a souligné que la municipalité devait «regarder la capacité des réseaux d’aqueduc et d’égout pour le secteur». Il a ajouté que la Ville était en «mode solution» dans ce dossier.

Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.