La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Selon ce qu’a dévoilé Radio-Canada, depuis novembre, quelque 2 000 véhicules occupent désormais le terrain.

Ce dernier est loué par Imafa à Adesa. Cette entreprise spécialisée dans la vente à l’encan de véhicules a été mandatée par Volkswagen pour gérer un lot de voitures non conformes en attendant que leur avenir soit déterminé. Ces dernières ont fait l’objet d’un rappel dans le cadre du scandale sur la manipulation des émissions polluantes qui a frappé de plein fouet le constructeur allemand en 2015.

À la mi-novembre, la Ville a constaté que des véhicules commençaient à être acheminés à cet endroit. Le 21 novembre, une inspection sur les lieux a été réalisée par la direction de l’urbanisme. Lors de cette dernière, les fonctionnaires municipaux ont pu voir que plusieurs véhicules y «étaient entreposés» en ne respectant pas les usages permis sur le site, selon ce qu’affirme la municipalité.

«Le 28 novembre, on a envoyé un avis pour entreposage non conforme sur un terrain qui n’avait pas de bâtiment principal et également pour l’entreposage d’un type usage qui n’est pas autorisé, soit la vente en gros ou la vente d’encan. À ce moment, on a donné un avis de 15 jours pour que les véhicules puissent être enlevés. À la suite des 15 jours, nous avons dû passer à l’étape suivante. Donc, le 18 décembre, nous avons donné un constat d’infraction de 1 534 $, incluant les frais», a expliqué Pierre-Luc Therrien, chef de service, permis et inspection, à la direction de l’urbanisme de la Ville de Lévis.

Amende contestée

Le Journal a tenté de joindre André Fortin, le président d’Imafa, mais il n’a pas retourné l’appel. Toutefois, à Radio-Canada, il a indiqué qu’il conteste le constat d’infraction puisque la Ville a, selon lui, une mauvaise interprétation du règlement de zonage. S’il est «loin d’être rendu là», le président d’Imafa a affirmé qu’il pourrait faire appel à un tiers pour trancher le débat, les tribunaux.

Toutefois, comme André Fortin l’a aussi déclaré à Radio-Canada, Pierre-Luc Therrien a confirmé au Journal que depuis décembre, des discussions entre les deux parties sont en cours. Le président d’Imafa a alors présenté son interprétation du règlement de zonage pour ce site. 

À la suite de ces échanges, la Ville a décidé d’effectuer des vérifications auprès de ses services juridiques. Également, le projet immobilier d’Imafa pour le terrain où se trouvait auparavant le Fort Numéro-Trois chemine actuellement au bureau de projet de la municipalité.

D’ailleurs, à Radio-Canada, André Fortin a souligné que la location du site à Adesa était temporaire, le bail entre les deux parties étant d’une durée d’un an. Imafa désire «rentabiliser le terrain» en attendant que le projet immobilier imaginé pour le site accueillant auparavant le Fort Numéro-Trois sorte de terre.

Rappelons en effet que la société immobilière désire notamment construire 600 appartements sur le terrain qui accueillerait aussi des bureaux et des commerces. Si les fouilles archéologiques demandées par les autorités sont terminées, le projet ne peut démarrer pour l’instant. Pierre-Luc Therrien a souligné que la municipalité devait «regarder la capacité des réseaux d’aqueduc et d’égout pour le secteur». Il a ajouté que la Ville était en «mode solution» dans ce dossier.

Les plus lus

Davie : Ouellet et la CSN demandent à Trudeau d’agir

Lors d’une conférence de presse conjointe à Québec le 17 janvier, la chef du Bloc québécois et députée indépendante provinciale de Vachon, Martine Ouellet, et la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Ann Gingras, ont fait une sortie pour exiger du gouvernement fédéral des actions en faveur du Chantier Davie.

Trois incendies criminels à Charny

Deux bacs roulants et des journaux dans une cage d'escalier ont été incendiés dans le secteur de Charny, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL). Les trois départs de feu seraient d'origine criminelle, ont indiqué les policiers.

Ils terminent leur cambriolage enlisés dans la neige

Deux jeunes d’âge mineur ont été impliqués dans une sortie de route impliquant au moins deux véhicules, le 27 décembre, sur l’autoroute 20 à la hauteur de Rivière-du-Loup. Le conducteur et son passager se retrouvaient alors dans une voiture déclarée volée, quelques heures plus tôt, à Lévis.

Un traitement sème l’espoir dans une famille de Lauzon

Derrière son regard rieur et son énergie débordante, la jeune Lexie Gendron, 3 ans de Lauzon, souffre d’amyotrophie spinale (AS) de type II. Une maladie dégénérative des nerfs qu’elle parviendra de moins en moins à dissimuler, puisqu’elle limite sa motricité. Le diagnostic est tombé en septembre dernier et pour l’instant, on ne peut rien faire pour empêcher son développement. L’espoir est pourtant...

Un site d’entreposage de véhicules «illégal» à Lévis?

La Ville de Lévis a signifié, il y a quelques semaines, un constat d’infraction à la société immobilière Imafa puisque l’utilisation actuelle d’un terrain qu’elle possède, l’ancien site du Fort Numéro-Trois, ne respecte pas les usages permis dans la zone selon la municipalité.

Les frères Roy mènent la garde chez les Chevaliers

Ils jouent au sein du même trio, l’un est capitaine et l’autre son adjoint, et ils sont les deux premiers marqueurs des Chevaliers midget AAA de Lévis. Depuis le début de la saison, les frères Alexandre et Pier-Olivier Roy ont exploité toutes les heures passées à s’échanger la rondelle depuis leur enfance, à Lac-Etchemin.

Un jeu pour sensibiliser les enfants à la nature

Imaginez que la cour d’école ait été rasée… Ce n’est pas un nouveau film de science-fiction, mais le point de départ d’Itin’ERE, un jeu inventé par deux étudiants passionnés, Vincent Boisclair et Rémi Proteau, pour amener les jeunes à réfléchir sur la place qu’ils donnent à la nature dans leur vie de tous les jours.

Le retour d’Ariane Fortin à ses racines

Ariane Fortin a accroché ses gants d’athlète en mars 2017, mais n’a pas perdu la flamme de la boxe. Invitée au Club de boxe olympique de Lévis, la Lévisienne d’origine a donné des cours à quatre groupes du club, les 29 et 30 novembre. C’est la deuxième, voire la troisième fois qu’elle revient au gym de son adolescence. En la regardant aller, ce n’était sans doute pas la dernière.

Ouverture du Centre de plein air dès le 26 décembre

La Ville de Lévis a annoncé, le 21 décembre, qu’en raison des récentes chutes de neige, le Centre de plein air de Lévis sera en mesure, pour une 2e année consécutive, d'ouvrir ses portes pour la période des Fête dès le mardi 26 décembre sur le coup de 12h.

Lévis en préparation pour les Provinciaux de curling

Le Championnat provincial Scotties se prépare au Club de curling Etchemin de Lévis. Du 9 au 14 janvier, les cinq meilleurs clubs féminins du Québec se rencontreront pour obtenir un billet en prévision du Championnat national, tenu en février, et trois équipes juniors les rejoindront pour former un tableau équilibré pendant l’événement. Entre l’expérience et la jeunesse, l’équipe de Marie-France La...