Avec des locaux trois fois plus grands que les anciens, un nouvel ascenseur et la capacité d’engager deux fois plus de travailleurs, donc de réaliser plus de contrats de sous-traitance, l’Atelier occupationnel Rive-Sud (AORS) a concrétisé un rêve de plusieurs années le 14 février, en inaugurant l’agrandissement de son nouvel édifice.

En ce jour de la Saint-Valentin, l’Atelier occupationnel a profité du moment pour raconter l’histoire d’amour qui l’unit à la communauté et à ses usagers. 

«Bienvenue dans mon milieu de travail, a mentionné le porte-parole des 84 bénéficiaires de l’atelier, Rémy Audet, 28 ans. J’ai subi un traumatisme crânien à l’âge de 12 ans et j’ai dû réapprendre à parler, à marcher et même à manger. Ici, on travaille selon les forces et les limites de chacun. Mes collègues sont le fun. On est comme une famille, qui s’occupe, qui s’entraide et qui rigole. Je vous aime.»

Une somme de 1,3 M$ a été récoltée lors de la campagne de financement, menée par le maire de Lévis Gilles Lehouillier. Un montant supplémentaire de 100 000 $ a été ajouté sur cinq ans par la raffinerie Jean-Gaulin – Énergie Valero. «Nous avons pu réaliser ces travaux grâce à votre soutien», a remercié Thomas Potvin, président de l’AORS, devant les travailleurs de l’organisme et plusieurs dignitaires, dont les partenaires principaux de la Fondation Maurice Tanguay et du Mouvement Desjardins.

Un modèle à suivre

Cet organisme à but non lucratif favorise l’intégration sociale de personnes vivant avec un handicap intellectuel ou physique, en leur offrant un milieu de travail adapté. Pour le maire de Lévis, sa mission vient combler l’objectif ultime d’une communauté, qui est de considérer chaque personne comme un citoyen à part entière.

«L’Atelier occupationnel est rendu l’un de nos plus beaux fleurons. Dans le milieu communautaire, vous êtes un modèle partout au Québec. Vous contribuez au développement de notre communauté et c’est une entreprise dont nous sommes très fiers aujourd’hui, et ce, grâce à votre travail», a adressé Gilles Lehouillier aux travailleurs.

Sans l’atelier, plusieurs bénéficiaires ne pourraient participer au développement de leur communauté à la fin de leur parcours scolaire, à 21 ans. «C’est un partenariat gagnant pour tout le monde et c’est notre société qui en récolte les fruits», a aussi fait valoir Martine Péloquin, directrice générale chez Énergie Valéro.

Déménagé au 4275, boulevard Guillaume-Couture, en février 2016, pour son potentiel d’agrandissement, l’Atelier occupationnel occupe désormais un espace de 1 022 mètres carrés. Il reste cependant divers travaux d’aménagement à réaliser à l’extérieur, notamment pour respecter les normes d’urbanisme de la Ville ainsi que de l’asphaltage.

Sur la première photo : Benoit Caron, directeur général des Caisses Desjardins de Lévis, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Rémy Audet, bénéficiaire de l'AORS, Martine Péloquin, directrice générale chez Énergie Valéro, Thomas Potvin, président de l'AORS, Serge Côté, conseiller municipal de Saint-David, et Guillaume Gagnon, directeur général de la Fondation Maurice Tanguay.

Les plus lus

Tempête en vue pour la région

Dame Nature se déchaînera au cours des prochaines heures selon les prévisions d'Environnement Canada. Le service météorologique fédéral a notamment émis un avertissement d'onde de tempête pour Lévis et Bellechasse.

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Une nouvelle clinique spécialisée à Lévis

La Clinique Parcours Santé a récemment ouvert ses portes à Lévis, rue Saint-Georges. Les psychologues, Joanie Mercier et Marie-Hélène Savard, accompagnent leurs patients dans l’objectif d’améliorer leur santé. Leurs interventions peuvent porter sur l’adoption de saines habitudes de vie ou apporter du soutien face à un problème de santé.

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

7 M$ pour six entreprises manufacturières de la région

La tournée de l’Initiative manufacturière Investissement Québec s’est arrêtée à Lévis ce 16 novembre pour annoncer des contributions financières totalisant 7 012 300 $ à six entreprises de la région, dont Cuisine Moris Collection, de Saint-Romuald, Moulexpert et Précinov, de Lévis, afin de les soutenir dans leurs projets d’innovation.

Semaine de la généalogie : à la découverte d’arbres différents

C’est du 17 au 24 novembre que la Semaine nationale de la généalogie se tiendra partout au Québec, dont à Lévis. Dans le cadre de cet événement, la Société de généalogie de Lévis proposera aux gens de la région de découvrir des branches originales de la discipline historique.

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».