CRÉDIT : COURTOISIE

L’humoriste s’arrête au Vieux Bureau de Poste (VBP) pour y partager son univers étonnant et décalé, les 21 et 22 février. Maître du stand-up, il sait générer l’hilarité chez son public.

À l’aise sur la scène comme un poisson dans l’eau, Mathieu Cyr manie l’art de rire des détails les plus communs de l’existence humaine. 

«Les conventions me font extrêmement rire. On n’a pas la même position d’attente si on attend un cornet ou si on regarde un tableau dans un musée, et je trouve ça très drôle. Ce sont des gestes du langage non verbal qu’on fait» s’amuse-t-il. 

Un brin de folie

 Son style est un heureux mélange d’anecdotes inusitées et d’observations sociales à la fois surprenantes et incisives. Le quotidien constitue la base de son travail et il en puise un potentiel humoristique qu’il signe d’un brin de folie. 

«Il y a des trucs qui ont l’air anodins pour les personnes qui passent à travers la vie sans regarder. Mon travail, c’est de m’arrêter et me demander ce qui est bizarre dans ce que je vis. Il y en a plein! À Pâques, un lapin pond des œufs et il n’existe pas. Mais, ça se peut, car Jésus est ressuscité. Ok, trouve le lien et gagne un tee-shirt!»

Choquer pour faire réfléchir

 Son spectacle, il ne le cache pas, peut parfois choquer, toujours pour faire réfléchir et sans vulgarité. L’humoriste, qui aime entendre des ah et des oh dans la salle, improvise et joue avec les spectateurs, qui parfois l’interpellent et qui restent son meilleur baromètre pour choisir ce qu’il garde et ce qu’il laissera tomber dans son spectacle.

«J’aime quand le public réfléchit. Je veux que les gens rient tout le long du show, que ce soit le plus drôle qu’ils aient vu, et qu’en sortant, ils se posent des questions. Si je veux que les gens réfléchissent, je n’ai pas le choix de les choquer. Avec du convenu et du prémâché, les gens vont juste ressortir en disant que c’était l’fun.»

Et il trouve que l’humour manque d’entredeux. «Il y a des humoristes bon enfant qui racontent des anecdotes de camping. Ha ha, qu’il est donc drôle lui. Et puis, on sort de là comme si on avait mangé un cornet et il n’y a aucun questionnement. J’aime mieux avoir plus de mordant.» 

Diplômé de l’École nationale de l’humour en 2007, Mathieu Cyr a reçu le Nez d’Or Révélation par le Grand Rire de Québec. Chroniqueur à Buzz sur Musique Plus, il a animé Comédie sur mesure sur Canal Z et ComediHa!. Avec sa dégaine inimitable, il livre ses textes avec une énergie hors du commun.  

«Je veux dire les choses brillantes de façon stupide et les choses stupides de façon brillante», résume-t-il. 

Les billets pour le spectacle sont disponibles à la billetterie du Vieux Bureau de Poste. Les réservations se font par téléphone au  418 839-1018 ou sur le site Web de la salle.

Les plus lus

Tempête en vue pour la région

Dame Nature se déchaînera au cours des prochaines heures selon les prévisions d'Environnement Canada. Le service météorologique fédéral a notamment émis un avertissement d'onde de tempête pour Lévis et Bellechasse.

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Une nouvelle clinique spécialisée à Lévis

La Clinique Parcours Santé a récemment ouvert ses portes à Lévis, rue Saint-Georges. Les psychologues, Joanie Mercier et Marie-Hélène Savard, accompagnent leurs patients dans l’objectif d’améliorer leur santé. Leurs interventions peuvent porter sur l’adoption de saines habitudes de vie ou apporter du soutien face à un problème de santé.

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

7 M$ pour six entreprises manufacturières de la région

La tournée de l’Initiative manufacturière Investissement Québec s’est arrêtée à Lévis ce 16 novembre pour annoncer des contributions financières totalisant 7 012 300 $ à six entreprises de la région, dont Cuisine Moris Collection, de Saint-Romuald, Moulexpert et Précinov, de Lévis, afin de les soutenir dans leurs projets d’innovation.

Semaine de la généalogie : à la découverte d’arbres différents

C’est du 17 au 24 novembre que la Semaine nationale de la généalogie se tiendra partout au Québec, dont à Lévis. Dans le cadre de cet événement, la Société de généalogie de Lévis proposera aux gens de la région de découvrir des branches originales de la discipline historique.

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».