CRÉDIT : ARCHIVES

Annoncé le 27 février, le budget fédéral a fait réagir à Lévis par son manque de concret au niveau des municipalités, mais surtout pour l’absence de projets concernant la flotte de la Garde côtière canadienne.

Les acteurs politiques et économiques de la communauté sont déçus que le gouvernement fédéral ait ignoré les travailleurs du chantier maritime Davie.

«C’est inacceptable», a dénoncé Ann Gingras, présidente du conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN), dont les attentes étaient élevées compte tenu les discussions récentes entourant la réfection de quatre brise-glaces. 

«Les solutions proposées par le gouvernement fédéral jusqu’à maintenant ne sont que de la poudre aux yeux, a affirmé Régent Guay, président du Syndicat des travailleurs du chantier naval de Lauzon (CSN). Ce qu’on nous promet depuis un mois, ce sont des petits contrats qui nous permettront à peine de maintenir le chantier ouvert.»

Écarté des contrats de la Stratégie nationale en matière de construction navale par le gouvernement Harper, le chantier Davie déplore que le gouvernement Trudeau semble peu enclin à corriger cette injustice.

Support de la communauté

D’ailleurs, cet enjeu des brise-glaces ne touche pas que Davie à Lévis, mais également Valero qui utilise les voies maritimes pour le transport de son pétrole.

«Les 29 M$ annoncés sur 5 ans pour l’entretien de la flotte de brise-glace de la Garde côtière canadienne ne peuvent être considérés comme un engagement très significatif, et ce, malgré le fait que le gouvernement Trudeau ait reconnu que la vétusté des navires met en péril la disponibilité du service et pourrait avoir de lourdes conséquences sur notre économie. On joue avec le feu!», a déclaré Stéphane Thériault, directeur général de la Chambre de commerce de Lévis.

«Au lieu de reconnaître le travail exceptionnel de Davie (avec l’Asterix), pourquoi les libéraux évitent-ils de réintégrer le plus important chantier naval du pays dans la stratégie navale?», a aussi questionné le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney.

Aucun plan pour la dette

Ces acteurs politique et économique de Lévis déplorent également qu’aucun plan de résorption du déficit n’ait été présenté, alors que la situation économique canadienne est favorable, et s’interrogent quant aux mesures qui seront prises avec les 700 M$ affectés dans le secteur de l’innovation.

«Les libéraux de Justin Trudeau augmentent le déficit tout en haussant les impôts des familles de la classe moyenne, c’est déplorable», a  dénoncé le député. 

Bon pour la main-d’œuvre 

La Chambre de commerce concède néanmoins que les mesures touchant le développement des compétences ainsi que le crédit d’impôt pour frais de scolarité, qui s’appliquera désormais aussi à la formation professionnelle, pourront donner un coup de pouce à la pénurie de main-d’œuvre, qui freine la croissance économique. Une pochette de 900 M$ a été annoncée sur 6 ans dans ce domaine. 

Les plus lus

Tempête en vue pour la région

Dame Nature se déchaînera au cours des prochaines heures selon les prévisions d'Environnement Canada. Le service météorologique fédéral a notamment émis un avertissement d'onde de tempête pour Lévis et Bellechasse.

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Une nouvelle clinique spécialisée à Lévis

La Clinique Parcours Santé a récemment ouvert ses portes à Lévis, rue Saint-Georges. Les psychologues, Joanie Mercier et Marie-Hélène Savard, accompagnent leurs patients dans l’objectif d’améliorer leur santé. Leurs interventions peuvent porter sur l’adoption de saines habitudes de vie ou apporter du soutien face à un problème de santé.

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

7 M$ pour six entreprises manufacturières de la région

La tournée de l’Initiative manufacturière Investissement Québec s’est arrêtée à Lévis ce 16 novembre pour annoncer des contributions financières totalisant 7 012 300 $ à six entreprises de la région, dont Cuisine Moris Collection, de Saint-Romuald, Moulexpert et Précinov, de Lévis, afin de les soutenir dans leurs projets d’innovation.

Semaine de la généalogie : à la découverte d’arbres différents

C’est du 17 au 24 novembre que la Semaine nationale de la généalogie se tiendra partout au Québec, dont à Lévis. Dans le cadre de cet événement, la Société de généalogie de Lévis proposera aux gens de la région de découvrir des branches originales de la discipline historique.

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».