La mère de Marilyn (à gauche) a reçu le soutien de plusieurs personnes.

Dix ans après la disparition de Marilyn Bergeron, le 17 février 2008, ses parents, Andrée Béchard et Michel Bergeron, ont marché le 29 avril en son souvenir, accompagnés d’une centaine de personnes, parmi lesquelles d’autres familles, des soutiens et des élus. Tous ont uni leurs voix pour demander la mise en place d’une brigade mixte des corps de police du Québec pour faciliter les recherches.

Sous une pluie battante et dans le froid, ils ont marché pour que Marilyn ne soit pas oubliée, ni les autres disparus, à l’heure où des mesures supplémentaires pourraient être prises pour faciliter les recherches. Sa mère Andrée Béchard a ensuite pris la parole devant un parterre de parapluies, suivie par Nancy Roy, directrice générale de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ou encore François Paradis, député de Lévis.

«Malgré la température, la marche a été un succès pour nous. Ç’a fait chaud au cœur de voir les nombreuses personnes qui ont participé. On était au moins une centaine et s’il avait fait beau, on aurait été encore plus. Les gens présents y étaient avec cœur et solidarité pour nous supporter dans l’épreuve que nous vivons depuis dix ans» a-t-elle remercié au lendemain de la marche, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal.

Elle a tenu à rappeler combien il est important d’améliorer le traitement des disparitions au Québec. «On avait déjà demandé une brigade spécialisée en 2009, avec une pétition de 5 000 noms. Maintenant, l’important est que les familles qui vivent le même drame étaient là, autour de nous, pour signifier les mêmes problématiques qui existent depuis 10 ans, depuis que nous travaillons à retrouver notre fille. On demande, où est l’amélioration? Oui, il y eu des améliorations au niveau de la communication avec les corps de police et des réponses données aux familles», a-t-elle reconnu.

Mais ces avancées restent insuffisantes et les familles, soutenus par les élus, demandent une brigade mixte. «Et ça presse!, a estimé Andrée Béchard. On demandait une brigade spécialisée, mais une brigade mixte serait encore mieux. Ce sont des personnes qui œuvrent sur les disparitions, qui sont dans différents secteurs de la province, mais qui sont regroupés et qui ont l’expertise.»

Une brigade mixte regrouperait donc plusieurs corps policiers importants du Québec. Des représentants de chacun de ces corps pourraient alors devenir des experts en matière de disparition.

Aujourd’hui, les parents de Marilyn gardent espoir. «On n’a jamais rien retrouvé de notre fille. Il n’y a pas de corps, on n’a jamais retrouvé aucun objet non plus. On espère toujours. C’est sûr que plus le temps passe, plus on s’éloigne de notre fille. Qu’elle soit décédée ou qu’elle soit vivante, il faut savoir ce qui est arrivé à notre fille. Si elle est décédée, on pourra faire notre deuil. Et si elle est vivante, on vivra avec le résultat de ce que Marilyn aura à nous présenter après dix ans d’absence. On ne sait pas si elle est heureuse ou pas. On ne sait pas si elle est vivante, si elle souffre, on ne sait rien. Nous, ça nous prend un résultat.»

Les plus lus

C'est la fin pour Barbacoa

L'entreprise lévisienne Barbacoa a annoncé, le 15 avril, sa fermeture définitive, via son site Internet.

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Le Bazar de Lévis rouvre ses portes

Le Bazar de Lévis, populaire marché aux puces lévisien, tiendra son édition du printemps les 13 et 14 avril, de 9h à 16h, à l’intérieur de l’École Champagnat de Lévis. L’événement sera de nouveau au profit de la Maison de la Famille Rive-Sud.

Les finalistes des Pléiades sont maintenant connus

Lors d'un cocktail tenu le 27 mars au campus de Lévis de l’UQAR, la Chambre de commerce de Lévis a dévoilé les finalistes du concours Les Pléiades – Prix d’excellence 2019. Le dévoilement s’est tenu en présence des partenaires et finalistes de la 18e édition de l'événement visant à saluer la réussite entrepreneuriale en Chaudière-Appalaches.

Un match ultime pour les Chevaliers

Dans le cadre de la demi-finale des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Chevaliers de Lévis affrontent les Lions du Lac Saint-Louis. Après une victoire et une défaite à l’aréna de Charny, la formation lévisienne se dirigeait au domicile des Lions pour les matchs 3 et 4 de la série 3 de 5, les 22 et 24 mars derniers.

Collision à Lauzon : l'enquête conclut à un accident

L’enquête concernant l’accident mortel, causé par une collision entre un piéton et un véhicule de déneigement, survenu 14 février dernier à Lauzon est maintenant terminée, a annoncé par voie de communiqué le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).

Lévis servira de décor à un court-métrage

Ancienne étudiante en cinéma au Cégep de Lévis-Lauzon qui a fait sa place dans le monde de la production cinématographique, Nellie Carrier a remporté un prix de 100 000 $ à un concours de scénario. Son court-métrage Boulevard 132 sera tourné à Lévis.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.