La mère de Marilyn (à gauche) a reçu le soutien de plusieurs personnes.

Dix ans après la disparition de Marilyn Bergeron, le 17 février 2008, ses parents, Andrée Béchard et Michel Bergeron, ont marché le 29 avril en son souvenir, accompagnés d’une centaine de personnes, parmi lesquelles d’autres familles, des soutiens et des élus. Tous ont uni leurs voix pour demander la mise en place d’une brigade mixte des corps de police du Québec pour faciliter les recherches.

Sous une pluie battante et dans le froid, ils ont marché pour que Marilyn ne soit pas oubliée, ni les autres disparus, à l’heure où des mesures supplémentaires pourraient être prises pour faciliter les recherches. Sa mère Andrée Béchard a ensuite pris la parole devant un parterre de parapluies, suivie par Nancy Roy, directrice générale de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, ou encore François Paradis, député de Lévis.

«Malgré la température, la marche a été un succès pour nous. Ç’a fait chaud au cœur de voir les nombreuses personnes qui ont participé. On était au moins une centaine et s’il avait fait beau, on aurait été encore plus. Les gens présents y étaient avec cœur et solidarité pour nous supporter dans l’épreuve que nous vivons depuis dix ans» a-t-elle remercié au lendemain de la marche, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal.

Elle a tenu à rappeler combien il est important d’améliorer le traitement des disparitions au Québec. «On avait déjà demandé une brigade spécialisée en 2009, avec une pétition de 5 000 noms. Maintenant, l’important est que les familles qui vivent le même drame étaient là, autour de nous, pour signifier les mêmes problématiques qui existent depuis 10 ans, depuis que nous travaillons à retrouver notre fille. On demande, où est l’amélioration? Oui, il y eu des améliorations au niveau de la communication avec les corps de police et des réponses données aux familles», a-t-elle reconnu.

Mais ces avancées restent insuffisantes et les familles, soutenus par les élus, demandent une brigade mixte. «Et ça presse!, a estimé Andrée Béchard. On demandait une brigade spécialisée, mais une brigade mixte serait encore mieux. Ce sont des personnes qui œuvrent sur les disparitions, qui sont dans différents secteurs de la province, mais qui sont regroupés et qui ont l’expertise.»

Une brigade mixte regrouperait donc plusieurs corps policiers importants du Québec. Des représentants de chacun de ces corps pourraient alors devenir des experts en matière de disparition.

Aujourd’hui, les parents de Marilyn gardent espoir. «On n’a jamais rien retrouvé de notre fille. Il n’y a pas de corps, on n’a jamais retrouvé aucun objet non plus. On espère toujours. C’est sûr que plus le temps passe, plus on s’éloigne de notre fille. Qu’elle soit décédée ou qu’elle soit vivante, il faut savoir ce qui est arrivé à notre fille. Si elle est décédée, on pourra faire notre deuil. Et si elle est vivante, on vivra avec le résultat de ce que Marilyn aura à nous présenter après dix ans d’absence. On ne sait pas si elle est heureuse ou pas. On ne sait pas si elle est vivante, si elle souffre, on ne sait rien. Nous, ça nous prend un résultat.»

Les plus lus

Projet d’hôtel dans le secteur de la Traverse : la Ville vend le terrain ciblé à Pierre Gagné

Une autre étape a été franchie, le 10 septembre, dans le projet de construction d’un établissement hôtelier dans le secteur de la Traverse. En effet, le conseil municipal de Lévis a autorisé la vente du terrain ciblé pour le projet de 4 283 mètres carrés à Pierre Gagné, le promoteur immobilier derrière notamment l’hôtel Four Points By Sheraton (Centre de congrès et d’expositions de Lévis), pour un...

Les Faucons font place à la jeunesse

Les Faucons amorceront leur 14e saison, leur cinquième en division un, sous le signe de la jeunesse alors que pas moins de 27 des 53 joueurs de l’alignement seront des recrues le 24 août.

Interruption planifiée d'électricité à Saint-Nicolas et à Saint-Rédempteur

Dans la nuit de dimanche à lundi, entre 22h et 3h, une interruption de services d’électricité prolongée est planifiée par Hydro-Québec dans une zone couvrant principalement les secteurs Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur. http://pannes.hydroquebec.com/pannes/

Le prolongement d’Étienne-Dallaire se poursuit

La deuxième phase des travaux de prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, réalisés dans le cadre du projet de développement résidentiel et commercial Umano, a été officiellement lancée ce 7 septembre.

Baseball féminin : trois médailles pour des joueuses de la région

Les trois équipes de baseball de la sélection régionale féminine sont reparties des Championnats provinciaux de baseball, qui se sont tenus du 19 au 22 juillet à Laval, avec leur médaille. L’équipe moustique a remporté l’or, les pee-wee l’argent et les bantam le bronze.

Incendie majeur sur la rue Saint-Joseph

Un incendie au 543, rue Saint-Joseph a jeté 70 personnes à la rue le soir du 21 août. Le feu, qui aurait pris naissance dans la toiture, a nécessité trois heures de travail et le déclenchement d’une 5e alarme.

Abdulkadir Abkey pour le PLQ à Lévis

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a annoncé dans un communiqué la candidature de Abdulkadir Abkey, dans la circonscription de Lévis, aux élections provinciales.

Le troisième lien sera la priorité du candidat libéral à Lévis

Abdulkadir Abkey se lance dans la course électorale, pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Lévis, en vue du scrutin du 1er octobre. Le candidat affrontera notamment le député sortant François Paradis (CAQ), ainsi que Pierre-Gilles Morel (PQ) et Georges Goma (QS).

Le député Michel Boudrias à la défense du Chantier Davie

Le député du Bloc Québécois de Terrebonne, Michel Boudrias, a tenu à dénoncer, le 24 août, l’intention d’appel d’offres international, par le gouvernement du Québec, pour la construction du CTMA Vacancier qui demande un minimum de 30 % de contenu québécois.

Le 6e RAC a tenu sa parade régimentaire de rentrée

Le 6e Régiment d’artillerie de campagne à Lévis s’est réuni le 26 août, en marge de la formation des réservistes. Une grande parade régimentaire a ouvert les célébrations devant un parterre d’invités de la société civile et militaire réunis au Manège militaire de Lévis.