Les partenaires de Coop FA ont annoncé des aides financières et la création d'un rassemblement des participants.

Après une augmentation de 60 % du nombre de classes rejointes, la Bourse du carbone Scol’ERE de la Coop FA continuera son développement pour lequel elle a reçu de nouveaux soutiens financiers, annoncés lors d’une conférence de presse ce 12 juin à bord du traversier entre Lévis et Québec, par le mouvement Desjardins et le gouvernement du Québec, ainsi que l’appui de la Ville de Lévis qui organisera un rassemblement des meilleurs participants en 2019.

Pour mener à bien sur son plan de déploiement de la Bourse Scol’ERE qui vise un objectif de 250 classes participantes l’an prochain et 500 en 2020, la Coop FA, située à Lévis, pourra compter sur le soutien de ses partenaires afin de permettre à davantage de jeunes du primaire, de la quatrième à la sixième année, de participer aux ateliers d’éducation aux changements climatiques et à la réduction des gaz à effet de serre.

La ministre du Développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon a annoncé un montant de 500 000 $ sur trois ans, dans le cadre du programme Action climat Québec, financé par le Fonds vert dont les revenus proviennent du marché du carbone. Elle a souligné la réussite, l’ingéniosité des moyens utilisés pour sensibiliser et informer, ainsi que la gestion efficace du projet.

«C’est un projet qui a fait ses preuves et qui ne cesse de gagner en popularité, a-t-elle rappelé. On avance dans ce nouveau Québec, plus vert, plus durable, plus sobre en carbone. C’est pour cette raison qu’existent des programmes gouvernementaux qui soutiennent la mobilisation citoyenne, sans laquelle c’est impossible de relever les défis climatiques.»

«C’est une initiative unique, dont l’essor à travers le Québec permettra de rejoindre encore plus de jeunes dans les établissements scolaires et leur milieu. Ça va permettre d’accroître les connaissances sur les changements climatiques tout en développant un comportement éco-responsable. Ce sont les jeunes qui incitent les parents», a déclaré Pauline d'Amboise, vice-présidente en charge de la gouvernance et la responsabilité sociale ainsi que secrétaire générale du mouvement Desjardins, dont la contribution pour les trois ans à venir s’élève à 300 000 $.

10 heures d'atelier

 En pratique, la Bourse Scol’ERE est un programme de 10 heures, comprenant 5 activités de 2 heures chacune échelonnées sur 3 à 5 mois, pour les jeunes de 9 à 12 ans. L’an passé, 150 classes de 70 écoles dans 9 régions du Québec y ont participé, soit 3 200 jeunes, contre 80 classes l’année précédente. Les ateliers sont donnés par des organismes de formation locaux accrédités par la coopérative.

Après avoir lancé sa propre chaîne Youtube dédiée à l’éco-citoyenneté, afin d’inspirer des actions responsables, et créé une formation en ligne pour rendre les enseignants autonomes dans la conduite de leur projet, à laquelle 30 personnes se sont inscrites, Coop FA a présenté ses projets. Une nouvelle plateforme Web sera ainsi mise en ligne en septembre prochain et le contenu pédagogique enrichi avec une grande carte d’explorateur.

En 2017, 14 000 défis ont été pris sur le site Internet par les participants et 15 000 par leurs supporters, soit autant de nouvelles habitudes de vie plus responsables. Parmi les 14 défis, l’un invite par exemple à utiliser une bouteille d’eau réutilisable, tandis qu’un autre propose de garder trois objets jusqu’à leur fin de vie utile. Au final, 4 400 tonnes de gaz à effet de serre ont été évitées.

«On fait la démonstration que chaque petit geste, qui vaut quelque kilos, multiplié par des milliers de jeunes et de famille, ç’a une importance en terme de gaz à effet de serre», a fait valoir Charles-Hugo Maziade, directeur de projet chez Coop FA.

Les premières 24h Scol’ERE en 2019

La création d’un Grand Prix National a été annoncé par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les 24h Scol’ERE. Ce rassemblement se tiendra à Lévis en juin 2019 avec les meilleures classes de la Bourse du carbone Scol’ERE. L’objectif est de souligner l’engagement des jeunes et de leur famille.

«Lévis est fière d’être la toute première ville ayant cru au potentiel de La Bourse du carbone Scol’ERE, initiée chez nous en 2011. L’an prochain, pour marquer le 8e anniversaire, c’est avec grand plaisir que nous accueillerons des centaines de jeunes de partout au Québec pour leur faire vivre une expérience inoubliable avec le 24h SCOL’ERE. Chaque jour, les jeunes nous en apprennent un peu plus sur les meilleurs moyens de prendre soin de notre planète. Il est important de récompenser leurs initiatives écoresponsables en leur offrant des activités originales! », a déclaré Gilles Lehouillier.


Les plus lus

La folie du pot légal gagne la région

Dès l'entrée en vigueur de la loi fédérale légalisant la consommation du cannabis et conformément à l'encadrement provincial (loi 157), la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert aujourd'hui ses douze points de vente, dont celui de Lévis situé au 95, route du Président-Kennedy, et d'un site Web transactionnel. Comme ailleurs au Québec, ce moment était fort attendu dans la région puisqu'une ...

Les Aidants scolaires entrent au CPE

À la Coquinerie, l’une des installations du CPE le Vire-Crêpe, des bénévoles du Mouvement des aidants scolaires sont présents aux côtés des éducatrices pour les aider à répondre aux besoins des enfants, comme enfiler un manteau, ou donner de l’attention supplémentaire à un petit en lui lisant une histoire. Testé pendant un an, ce projet pilote pourrait ensuite être étendu.

Invasion suspecte dans un domicile à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) s’est rendu dans le secteur Lévis-Centre à la suite d’un appel pour introduction par effraction dans un appartement au cours de la nuit du 29 au 30 octobre.

L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 18 octobre, qu'il modifiera «temporairement» les heures d’ouverture de l’urgence du Centre Paul-Gilbert le soir dès le 3 novembre, et ce, «pour une période indéterminée». Désormais, les services médicaux seront offerts sept jours sur sept, de 7h à 19h.

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

Les commerces intérieurs se séparent du Marché de Lévis

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Lévis absente du conseil des ministres

La composition du conseil des ministres dirigé par le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a été dévoilée le 18 octobre. Et les trois députés représentant Lévis à l’Assemblée nationale, Stéphanie Lachance (Bellechasse), François Paradis (Lévis) et Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière), ne feront pas partie du premier gouvernement provincial de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Hommage à l’horreur à Saint-Étienne-de-Lauzon

Pour une 13e année, la Maison hantée de Saint-Étienne reprendra vie, les 27 et 31 octobre ainsi que le 3 novembre, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon. Petits et grands pourront une nouvelle fois y célébrer l’Halloween, en vivant l’expérience unique du musée de l’horreur conçue cette année par les organisateurs de la Maison hantée.

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.

Un nouveau départ pour Francoeur

L’artiste peintre de renommée internationale Claire Francoeur a repris ses pinceaux depuis peu et expose ses nouvelles toiles au nouveau Complexe funéraire Blais, Gilbert & Turgeon du Groupe Garneau thanatologue à Lévis depuis le 19 octobre dernier. La résidente de Saint-Jean-Chrysostome a connu le succès dans les années 90 et débuts 2000 avant de prendre une pause longue de 12 ans.