Marc Picard et François Paradis sentent que les Québécois ont une volonté de changement.

Comme à leur habitude, François Paradis et Marc Picard, les députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière, ont profité de la fin de la session à l’Assemblée nationale pour dresser le bilan de leur action parlementaire, le 20 juin. À cette occasion, les deux élus lévisiens ont une nouvelle fois dé

«C’est une dernière session d’un gouvernement en fin de piste. Cette année, ils ont même présenté des projets de loi deux jours avant la fin des travaux. À un moment donné, c’est rire du monde parce qu’on sait que ces projets de loi ne seront jamais adoptés. […] On a le sentiment qu’on a un gouvernement en réaction, qu’il (pose des gestes) parce que la pression est trop forte», ont d’emblée déploré MM. Picard et Paradis lors d’une entrevue avec le Journal.

Déplorant notamment la gestion des libéraux dans les dossiers de l’accessibilité à un médecin de famille, la couverture ambulancière, le projet de modernisation de l’Hôtel-Dieu de Lévis et les taxes scolaires, les deux députés de la CAQ ont descendu en flammes le travail du gouvernement en vue de l’implantation d’un troisième lien entre Lévis et Québec.

«On a fait beaucoup de surplace dans la majorité des dossiers nationaux et dans des dossiers locaux. On est obligé de constater que pour le troisième lien, il n’y a pas d’évidence pour le Parti libéral. Ils ont beau nous dire qu’ils s’engagent, on ne sait pas où il sera, l’échéancier ou ce que fait le bureau de projet. Il y a encore un flou perceptible. Les gens le ressentent et ne comprennent pas qu’on est encore à tergiverser et à se questionner alors que la volonté populaire a été exprimée il y a longtemps et se maintient», a déploré François Paradis.

Fierté et espoir

Quant au travail de la CAQ à l’Assemblée nationale, François Paradis et Marc Picard estiment une nouvelle fois que leur formation politique a réellement assuré le rôle d’opposition officielle aux libéraux (titre réservé au Parti québécois au Salon bleu). Du même souffle, les deux élus se sont réjouis que la CAQ ait travaillé pour les citoyens du Québec.

«Je suis fier du travail que nous avons accompli. Il y a un sentiment de fierté parce qu’on est restés collés sur les besoins des citoyens. On a porté des dossiers qui résultaient de questions de citoyens. Cette proximité est l’une de nos forces, particulièrement à Lévis», a mentionné M. Paradis.

Jugeant que la volonté de changement est forte chez les électeurs de la province, les deux élus lévisiens croient fermement que les élections générales du 1er octobre sont un «moment opportun pour changer les choses». Toutefois, si les sondages semblent confirmer cette tendance et prédisent l’arrivée au pouvoir de la CAQ, François Paradis et Marc Picard gardent les deux pieds sur terre.

«(Cette volonté) se cimente, mais il faut continuer d’atteindre nos objectifs, c’est-à-dire de garder la proximité que nous avons avec les citoyens. Il reste encore trois mois et il y a une campagne. Il faut continuer à travailler. Beaucoup de citoyens nous appellent pour nous donner des idées pour gagner. On sent vraiment que la population veut participer au changement. Il y a un mouvement, mais il faut continuer parce qu’il y aura une campagne de peur. Les libéraux sont en panique et le Parti québécois, c’est la même chose», ont conclu les deux élus caquistes.

Les plus lus

Tempête en vue pour la région

Dame Nature se déchaînera au cours des prochaines heures selon les prévisions d'Environnement Canada. Le service météorologique fédéral a notamment émis un avertissement d'onde de tempête pour Lévis et Bellechasse.

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Une nouvelle clinique spécialisée à Lévis

La Clinique Parcours Santé a récemment ouvert ses portes à Lévis, rue Saint-Georges. Les psychologues, Joanie Mercier et Marie-Hélène Savard, accompagnent leurs patients dans l’objectif d’améliorer leur santé. Leurs interventions peuvent porter sur l’adoption de saines habitudes de vie ou apporter du soutien face à un problème de santé.

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

7 M$ pour six entreprises manufacturières de la région

La tournée de l’Initiative manufacturière Investissement Québec s’est arrêtée à Lévis ce 16 novembre pour annoncer des contributions financières totalisant 7 012 300 $ à six entreprises de la région, dont Cuisine Moris Collection, de Saint-Romuald, Moulexpert et Précinov, de Lévis, afin de les soutenir dans leurs projets d’innovation.

Semaine de la généalogie : à la découverte d’arbres différents

C’est du 17 au 24 novembre que la Semaine nationale de la généalogie se tiendra partout au Québec, dont à Lévis. Dans le cadre de cet événement, la Société de généalogie de Lévis proposera aux gens de la région de découvrir des branches originales de la discipline historique.

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».