Marc Picard et François Paradis sentent que les Québécois ont une volonté de changement.

Comme à leur habitude, François Paradis et Marc Picard, les députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière, ont profité de la fin de la session à l’Assemblée nationale pour dresser le bilan de leur action parlementaire, le 20 juin. À cette occasion, les deux élus lévisiens ont une nouvelle fois dé

«C’est une dernière session d’un gouvernement en fin de piste. Cette année, ils ont même présenté des projets de loi deux jours avant la fin des travaux. À un moment donné, c’est rire du monde parce qu’on sait que ces projets de loi ne seront jamais adoptés. […] On a le sentiment qu’on a un gouvernement en réaction, qu’il (pose des gestes) parce que la pression est trop forte», ont d’emblée déploré MM. Picard et Paradis lors d’une entrevue avec le Journal.

Déplorant notamment la gestion des libéraux dans les dossiers de l’accessibilité à un médecin de famille, la couverture ambulancière, le projet de modernisation de l’Hôtel-Dieu de Lévis et les taxes scolaires, les deux députés de la CAQ ont descendu en flammes le travail du gouvernement en vue de l’implantation d’un troisième lien entre Lévis et Québec.

«On a fait beaucoup de surplace dans la majorité des dossiers nationaux et dans des dossiers locaux. On est obligé de constater que pour le troisième lien, il n’y a pas d’évidence pour le Parti libéral. Ils ont beau nous dire qu’ils s’engagent, on ne sait pas où il sera, l’échéancier ou ce que fait le bureau de projet. Il y a encore un flou perceptible. Les gens le ressentent et ne comprennent pas qu’on est encore à tergiverser et à se questionner alors que la volonté populaire a été exprimée il y a longtemps et se maintient», a déploré François Paradis.

Fierté et espoir

Quant au travail de la CAQ à l’Assemblée nationale, François Paradis et Marc Picard estiment une nouvelle fois que leur formation politique a réellement assuré le rôle d’opposition officielle aux libéraux (titre réservé au Parti québécois au Salon bleu). Du même souffle, les deux élus se sont réjouis que la CAQ ait travaillé pour les citoyens du Québec.

«Je suis fier du travail que nous avons accompli. Il y a un sentiment de fierté parce qu’on est restés collés sur les besoins des citoyens. On a porté des dossiers qui résultaient de questions de citoyens. Cette proximité est l’une de nos forces, particulièrement à Lévis», a mentionné M. Paradis.

Jugeant que la volonté de changement est forte chez les électeurs de la province, les deux élus lévisiens croient fermement que les élections générales du 1er octobre sont un «moment opportun pour changer les choses». Toutefois, si les sondages semblent confirmer cette tendance et prédisent l’arrivée au pouvoir de la CAQ, François Paradis et Marc Picard gardent les deux pieds sur terre.

«(Cette volonté) se cimente, mais il faut continuer d’atteindre nos objectifs, c’est-à-dire de garder la proximité que nous avons avec les citoyens. Il reste encore trois mois et il y a une campagne. Il faut continuer à travailler. Beaucoup de citoyens nous appellent pour nous donner des idées pour gagner. On sent vraiment que la population veut participer au changement. Il y a un mouvement, mais il faut continuer parce qu’il y aura une campagne de peur. Les libéraux sont en panique et le Parti québécois, c’est la même chose», ont conclu les deux élus caquistes.

Les plus lus

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie du camionnage : un modèle original de rémunération pour retenir et attirer

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénuri...

Effondrement d'une partie de la toiture au Metro Plus de Saint-Étienne

Selon notre partenaire SPIL.ca, une partie de la toiture de l'épicerie Metro Plus de Saint-Étienne-de-Lauzon s'est effondrée vers 16h15 vendredi dernier.

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

Nouvelle tempête en vue sur le Grand Lévis

L'hiver n'a toujours pas dit son dernier mot. Une tempête frappera de nouveau le Québec demain et mercredi. Et les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon seront touchés.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira en soirée la semaine

Comme promis par la Coalition avenir Québec (CAQ), l’urgence du Centre Paul-Gilbert sera en mesure de reprendre en partie ses heures d’ouvertures habituelles à partir du lundi 11 février grâce à l'arrivée de nouveaux médecins. Toutefois, la reprise de service annoncée le 6 février par le CISSS Chaudière-Appalaches ne sera possible qu'en semaine.

Mario Chenart s'éteint

Originaire de Lauzon, l'auteur-compositeur-interprète Mario Chenart est décédé à l'âge de 57 ans, le 16 février à Saint-Eustache, d'un cancer, selon Radio-Canada et la Société d'histoire de Lévis.

Lévis, attache ta tuque : la programmation dévoilée

Le Vieux-Lévis se transformera en terrain de jeu hivernal les 9 et 10 février prochains à l’occasion de l’événement Lévis, attache ta tuque. Le temps d’une fin de semaine, l’ambiance carnavalesque gagnera les rues de la ville avec une multitude d’activités pour petits et grands.

Conseil en bref : de nouveaux jeux d'eau à Lévis

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 11 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Le Tournoi international pee-wee BSR est lancé

Depuis le 14 février dernier, le Tournoi international pee-wee BSR s’est mis en branle sur les glaces de l’Aréna BSR de Saint-Rédempteur et de l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny. Les équipes de division A1 et B1 disputaient leur finale respective le 17 février.

Une demande trop élevée pour la STLévis

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.