CRÉDIT : LOUIS-PHILIPPE SAMSON - ARCHIVES

Pour une deuxième année, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) tiendra un camp de développement de gardiens de but au Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald. Cette année, ils seront 65 gardiens à fouler la glace les 11 et 12 août.

«On a doublé le nombre de gardiens qui prendront part à l’événement. Ils avaient été une trentaine à enfiler les jambières pour la première édition de ce camp qui «veut redorer le blason des gardiens de but québécois comme c’était à l’époque», a expliqué Martin Lavallée, adjoint au commissaire de la LHJMQ et responsable du camp.

On a donc ouvert les portes du camp à tous les gardiens de la LHJMQ, au lieu des gardiens de 18 ans et moins comme en 2017, et à de jeunes espoirs qui n’ont pas encore été repêchés par une formation du circuit.

La ligue a d’abord proposé deux places par équipe et quelques équipes ont pu envoyer trois de leurs protégés pour un total de 38 gardiens évoluant déjà dans le système de la LHJMQ. Ensuite, 27 gardiens qui pourraient évoluer dans le midget AAA ou encore être repêchés en 2019 dans la LHJMQ compléteront le tableau.

Approfondir l’enseignement

Afin d’apporter une dose de nouveauté, les conférences et ateliers hors glace seront différents de ceux présentés en 2017. Les gardiens auront la chance de participer à un atelier de yoga, une conférence d’un psychologue ainsi qu’une rencontre avec un recruteur de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui leur expliquera les critères que recherchent les équipes professionnelles chez un futur cerbère.

«On va présenter une analyse des types de but qui se marquent et statistiquement, qu’est-ce qui devrait être arrêté. On va pousser pour montrer aux gardiens quelles sont les tendances et quels sont les lancers qu’un gardien ne devrait jamais laisser passer», a ajouté M. Lavallée.

Les points travaillés sur glace seront aussi différents de ceux vus lors de la première édition. L’entraîneur-chef du camp, Sylvain Rodrigue, entraîneur au développement des gardiens de but des Oilers d’Edmonton dans la LNH, sera d’office pour une deuxième année et apportera de nouvelles idées aux jeunes gardiens.

Les plus lus

Le Festivent a son propre zoo d’animaux exotiques

Le 36e Festivent Ville de Lévis a apporté quelques modifications à ses installations afin d’améliorer l’expérience de ses visiteurs. Parmi celles-ci, on retrouve l’aménagement d’un zoo dans la cour de l’École de l’Alizé et la réunion des services alimentaires au centre du site.

Kaïn joue à guichet fermé au Festivent

Le passage de Kaïn au Festivent, le 3 août en soirée, a provoqué un rassemblement d’une telle ampleur que les guichets ont fermé leurs portes quelques minutes avant le spectacle. C’est sur la scène Hydro-Québec que le groupe, maintenant devenu trio, a livré une performance à son image, c’est-à-dire festive, amicale et réconfortante.

La troupe DM Nation danse Les Colocs

Après s’être faite remarquer sur des scènes internationales, la troupe de danse DM Nation de l’école lévisienne District.Mao ne cesse de repousser ses limites. Depuis le 18 juillet, ce sont 10 danseuses qui partagent la scène de l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières avec le Cirque du Soleil, à l’occasion du spectacle hommage aux Colocs, Juste une p’tite nuite.

Une institution beaumontoise célèbre ses 35 ans

Cette année, les propriétaires du bar Fenil Bleu de Beaumont, Renald Demers et Constance Berthiaume, célèbrent un cap bien important de leur bébé. En effet, ils sont à la tête de cette institution bellechassoise depuis maintenant 35 ans.

Rendre le vélo de montagne accessible

Depuis sa fondation en mai 2017, Sentiers Vélo Lévis (SVL) s’est fixé comme objectif de développer le sport du vélo de montagne sur le territoire de la ville de Lévis. Pour ce faire, l’équipe de SVL mise d’abord sur l’accessibilité du sport.

Le Metalelujah Fest de retour

Un an plus tard, âgé maintenant de 13 ans, Justin Caron revient avec la seconde édition du festival de métal qu’il a créé. Le Metalelujah Fest se tiendra cette fois sur la Rive-Sud au Fenil Bleu à Beaumont, les 10 et 11 août. Au total, 13 groupes sont à l’affiche lors des deux soirées.

Sim Diamond fait sa marque

Le guitariste de Lévis Simon Provost, aussi connu sous le nom de Sim Diamond, a lancé le 26 mai dernier le premier album de son nouveau projet solo Universal Minds. De plus, il a participé, en avril, à une webréalité musicale diffusée sur BangerTV depuis le 23 juillet.

Le SPVL recherche le suspect d’une tentative de vol

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) recherche activement le suspect d’un vol qualifié survenu le 20 juillet dernier, à la banque CIBC du 5300, boulevard Guillaume-Couture, à Lévis. Le SPVL invite la population à garder l’œil ouvert.

La SQDC dévoile l’emplacement de la succursale de Lévis

La Société québécoise du Cannabis (SQDC) a dévoilé que sa succursale de Lévis aura pignon sur rue au 95, route du Président-Kennedy. L'information a été confirmée par le service des relations de presse de la SAQ.

Robby Johnson livre la marchandise malgré la pluie

Pour le premier spectacle à saveur Country de son histoire, Festivent Ville de Lévis a fait appel au chanteur beauceron Robby Johnson le 4 août. Malgré que la pluie se soit invitée au courant de la soirée, une foule moins nombreuse, mais très intense a fait vibrer le parc Champigny.