Le président d’honneur du souper-spectacle, Steven Blaney, accompagné de Serge Côté, Thomas Potvin et Maxime Laviolette, lors de l’annonce.

L’Atelier occupationnel Rive-Sud tiendra la seconde édition de son souper-spectacle et humour, le 20 septembre. L’humoriste Louis T. sera sur la scène du Centre Raymond-Blais à Lévis avec une prestation aussi réjouissante que divertissante.

Thomas Potvin, président du conseil d’administration, et Claude Vaugeois, directeur général de l’Atelier occupationnel Rive-Sud, ont lancé la vente de billets le 22 août, en présence de nombreux travailleurs de l’Atelier occupationnel, du président d’honneur de cette activité de financement au profit de l’organisme, le député fédéral Steven Blaney, ainsi que de Serge Côté, conseiller municipal, et Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom.

«J’ai accepté l’invitation de l’Atelier occupationnel Rive-Sud parce que je crois en sa mission. L’organisme offre du soutien aux personnes qui présentent une déficience intellectuelle, physique ou un trouble de l’autisme (TSA). C’est un milieu de vie chaleureux et unique où chacun se sent respecté et valorisé, tout en facilitant l’acquisition de nouvelles habiletés pour le travail et répondant aux besoins de répit de jour des familles», a expliqué le député Steven Blaney.

S’amuser avant tout

Connu pour la qualité de ses textes et ses chroniques à l’émission Gravel le matin et sur Ici Radio-Canada notamment, ainsi que ses participations à des capsules vidéo, Louis T. se démarque par son humour engagé et collé à l’actualité.

Intéressé par ce qui l’entoure, il fait partie de cette nouvelle génération, consciente du rôle qu’un humoriste peu occuper. Avec déjà un spectacle à son actif, Objectivement parlant, Louis T. qui prépare le second, proposera au public lévisien le meilleur de ses deux prestations avec un seul objectif, s’amuser.

«J’essaie de favoriser la réflexion sur des sujets, qui parfois divisent la population. Même si j’aborde des sujets sensibles, je le fais avec doigté pour faire rire tout le monde. Et créer le sentiment qu’on peut en parler sans se chicaner», a-t-il annoncé à l’assemblée, joint par visioconférence lors de l’annonce.

Et la cause lui tient tout particulièrement à cœur. Louis T. travaille d’ailleurs à la préparation d’un documentaire pour Télé Québec sur le syndrome de l’autisme.

«J’ai appris il y a deux ans que je suis diagnostiqué dans le spectre de l’autisme. Je sais que ça ne paraît pas toujours, car ce spectre est assez large. Il y a des gens comme moi, qui sont parmi les chanceux et ont moins de symptômes que d’autres.»

Aider la société à s’adapter

 Il a salué le travail des organismes, qui aident la société à s’adapter aux personnes vivant avec une déficience, afin qu’elles développent leur indépendance. «J’encourage fortement ces gens dans les organismes et je sais à quel point ils travaillent fort.»

Créé en 1969, l’Atelier occupationnel Rive-Sud favorise l’intégration sociale des personnes qui présentent des déficiences, intellectuelle, physique ou trouble du spectre de l’autisme (TSA), tout en développant une autonomie fonctionnelle de base, des habilités de la vie quotidienne et des habitudes de travail.

Information au 418 835-1478, poste 29, ou à info@atelieroccupationnelrivesud.com.

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Troisième lien : Québec opte pour le tunnel

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

Armé d'un couteau, il menace un voisin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel d’un citoyen du secteur de Charny, lundi soir vers 18h11, signalant qu’il avait été victime de menaces armées de la part de son voisin.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.