Le président d’honneur du souper-spectacle, Steven Blaney, accompagné de Serge Côté, Thomas Potvin et Maxime Laviolette, lors de l’annonce.

L’Atelier occupationnel Rive-Sud tiendra la seconde édition de son souper-spectacle et humour, le 20 septembre. L’humoriste Louis T. sera sur la scène du Centre Raymond-Blais à Lévis avec une prestation aussi réjouissante que divertissante.

Thomas Potvin, président du conseil d’administration, et Claude Vaugeois, directeur général de l’Atelier occupationnel Rive-Sud, ont lancé la vente de billets le 22 août, en présence de nombreux travailleurs de l’Atelier occupationnel, du président d’honneur de cette activité de financement au profit de l’organisme, le député fédéral Steven Blaney, ainsi que de Serge Côté, conseiller municipal, et Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom.

«J’ai accepté l’invitation de l’Atelier occupationnel Rive-Sud parce que je crois en sa mission. L’organisme offre du soutien aux personnes qui présentent une déficience intellectuelle, physique ou un trouble de l’autisme (TSA). C’est un milieu de vie chaleureux et unique où chacun se sent respecté et valorisé, tout en facilitant l’acquisition de nouvelles habiletés pour le travail et répondant aux besoins de répit de jour des familles», a expliqué le député Steven Blaney.

S’amuser avant tout

Connu pour la qualité de ses textes et ses chroniques à l’émission Gravel le matin et sur Ici Radio-Canada notamment, ainsi que ses participations à des capsules vidéo, Louis T. se démarque par son humour engagé et collé à l’actualité.

Intéressé par ce qui l’entoure, il fait partie de cette nouvelle génération, consciente du rôle qu’un humoriste peu occuper. Avec déjà un spectacle à son actif, Objectivement parlant, Louis T. qui prépare le second, proposera au public lévisien le meilleur de ses deux prestations avec un seul objectif, s’amuser.

«J’essaie de favoriser la réflexion sur des sujets, qui parfois divisent la population. Même si j’aborde des sujets sensibles, je le fais avec doigté pour faire rire tout le monde. Et créer le sentiment qu’on peut en parler sans se chicaner», a-t-il annoncé à l’assemblée, joint par visioconférence lors de l’annonce.

Et la cause lui tient tout particulièrement à cœur. Louis T. travaille d’ailleurs à la préparation d’un documentaire pour Télé Québec sur le syndrome de l’autisme.

«J’ai appris il y a deux ans que je suis diagnostiqué dans le spectre de l’autisme. Je sais que ça ne paraît pas toujours, car ce spectre est assez large. Il y a des gens comme moi, qui sont parmi les chanceux et ont moins de symptômes que d’autres.»

Aider la société à s’adapter

 Il a salué le travail des organismes, qui aident la société à s’adapter aux personnes vivant avec une déficience, afin qu’elles développent leur indépendance. «J’encourage fortement ces gens dans les organismes et je sais à quel point ils travaillent fort.»

Créé en 1969, l’Atelier occupationnel Rive-Sud favorise l’intégration sociale des personnes qui présentent des déficiences, intellectuelle, physique ou trouble du spectre de l’autisme (TSA), tout en développant une autonomie fonctionnelle de base, des habilités de la vie quotidienne et des habitudes de travail.

Information au 418 835-1478, poste 29, ou à info@atelieroccupationnelrivesud.com.

Les plus lus

La folie du pot légal gagne la région

Dès l'entrée en vigueur de la loi fédérale légalisant la consommation du cannabis et conformément à l'encadrement provincial (loi 157), la Société québécoise du cannabis (SQDC) a ouvert aujourd'hui ses douze points de vente, dont celui de Lévis situé au 95, route du Président-Kennedy, et d'un site Web transactionnel. Comme ailleurs au Québec, ce moment était fort attendu dans la région puisqu'une ...

Les Aidants scolaires entrent au CPE

À la Coquinerie, l’une des installations du CPE le Vire-Crêpe, des bénévoles du Mouvement des aidants scolaires sont présents aux côtés des éducatrices pour les aider à répondre aux besoins des enfants, comme enfiler un manteau, ou donner de l’attention supplémentaire à un petit en lui lisant une histoire. Testé pendant un an, ce projet pilote pourrait ensuite être étendu.

Invasion suspecte dans un domicile à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) s’est rendu dans le secteur Lévis-Centre à la suite d’un appel pour introduction par effraction dans un appartement au cours de la nuit du 29 au 30 octobre.

L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a annoncé, le 18 octobre, qu'il modifiera «temporairement» les heures d’ouverture de l’urgence du Centre Paul-Gilbert le soir dès le 3 novembre, et ce, «pour une période indéterminée». Désormais, les services médicaux seront offerts sept jours sur sept, de 7h à 19h.

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

Les commerces intérieurs se séparent du Marché de Lévis

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Lévis absente du conseil des ministres

La composition du conseil des ministres dirigé par le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a été dévoilée le 18 octobre. Et les trois députés représentant Lévis à l’Assemblée nationale, Stéphanie Lachance (Bellechasse), François Paradis (Lévis) et Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière), ne feront pas partie du premier gouvernement provincial de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Hommage à l’horreur à Saint-Étienne-de-Lauzon

Pour une 13e année, la Maison hantée de Saint-Étienne reprendra vie, les 27 et 31 octobre ainsi que le 3 novembre, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon. Petits et grands pourront une nouvelle fois y célébrer l’Halloween, en vivant l’expérience unique du musée de l’horreur conçue cette année par les organisateurs de la Maison hantée.

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.

Un nouveau départ pour Francoeur

L’artiste peintre de renommée internationale Claire Francoeur a repris ses pinceaux depuis peu et expose ses nouvelles toiles au nouveau Complexe funéraire Blais, Gilbert & Turgeon du Groupe Garneau thanatologue à Lévis depuis le 19 octobre dernier. La résidente de Saint-Jean-Chrysostome a connu le succès dans les années 90 et débuts 2000 avant de prendre une pause longue de 12 ans.