Une demande d’appel de la décision du 3 juillet du comité de démolition, autorisant la démolition de la bâtisse située au 6410, sur la rue Saint-Laurent, a été déposée par Jean-Marc Lafrenière le 30 juillet auprès de la Ville de Lévis.

Dans un message électronique adressé le 30 juillet au secrétaire du comité de démolition, le demandeur a fait part de son opposition à la décision prise quatre semaines plus tôt par la Ville. Il a rappelé que la Maison avait été la propriété d’un des président de la Banque nationale.

«Je m’insurge contre les promoteurs immobiliers qui achètent un bâtiment historique puis le laisse se détériorer afin de le démolir pour construire des blocs appartements», a-t-il écrit dans le courriel, dont une copie est annexée à la fiche de prise de décision du conseil municipal du 27 août.

Lors de la séance, le conseil municipal a fixé la date de l’audition de l’appel au 24 septembre, à 17h30, à l’hôtel de Ville de Lévis. Cette audition aura lieu lors d’une séance spéciale et publique du conseil municipal, consacrée uniquement à ce dossier, afin de permettre à toutes les parties d’exposer son argumentation et de préserver le droit de chacune des parties intéressées d’être entendue.

Échecs répétés et coûts prohibitifs  

Rappelons que le comité de démolition avait rendu sa décision un an et demi après le dépôt de la demande de démolition, le 28 octobre 2016, en raison du caractère «exceptionnel» du dossier et après avoir «étudié toutes les mesures possibles de sauvegarde de cet immeuble». Dans sa décision, le comité de démolition indiquait qu’«il apparaît désormais impossible d’assurer une conservation du bâtiment dans des coûts raisonnables et réalistes».

C’est à la lumière des expertises réalisées entre 2014 et 2017, de la vétusté du bâtiment, des coûts «prohibitifs» d’une restauration et des échecs répétés des projets de sauvegarde, que le comité avait pris sa décision. En 2014, une étude avait établi le pourcentage de vétusté à 85 %.

Le comité avait reconnu que la résidence est «un bâtiment patrimonial d’exception, dont les attributs architecturaux, l’histoire ainsi que sa localisation particulière et stratégique sont tout à fait remarquables». Mais que «les études confirment que l’apparence visuelle actuelle est le résultat d’une construction de très grande qualité, mais que l’appareil structural semble avoir atteint ses limites», peut-on lire dans le procès-verbal.

Réalisée en décembre 2017 par la firme Génie +, choisie par un processus d’appel d’offres, la dernière expertise structurale montraient ainsi que la détérioration de la Maison Rodolphe-Audette est «exponentielle, c’est-à-dire qu’elle accélère dans de multiples endroits à la fois». Les coûts pour réhabiliter la structure du bâtiment ont été évalués à 688 254 $ par les experts.

12 logements

Quant au projet de remplacement, il s’agirait de «la construction de deux immeubles de gabarit similaire à la maison Rodolphe-Audette, totalisant 12 logements, soit 6 logements sur chacun des lots tel qu’autorisés par la réglementation municipale».

À lire sur notre site :

La Maison Rodolphe-Audette sera finalement démolie

Maison Rodolphe-Audette : le débat est lancé

Mobilisation pour la maison Rodolphe-Audette

La maison Rodolphe-Audette risque encore la démolition

La Maison Rodolphe-Audette sauvée de la démolition

Démolition de la Maison Rodolphe-Audette : appel entendu

Les plus lus

Trois garderies lévisiennes fermeront dans moins d'une semaine

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi...

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Trop de neige à Lévis : la Ville s’ajuste

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début ...

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.

Accumulations de neige : l'aquaréna de Charny fermé demain

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé qu'elle fermera temporairement, par mesure de sécurité, l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny pendant toute la journée demain.

Des immatriculations impayées ont permis une arrestation policière

Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour supposition de personne et bris de probation, le 10 mars dernier.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.