Près de 400 invités ont participé aux festivités du 200e anniversaire au Collège Dina-Bélanger. CRÉDIT : PAUL SAINT-ARNAUD

La bonté. Un mot qui a traversé des décennies, porté par les religieuses de Jésus-Marie. Celles qui poursuivent la mission, débutée sur la rive sud du Saint-Laurent par six sœurs arrivées en 1855, ont fêté les 200 ans d’existence de leur congrégation, le 3 septembre, avec une messe et une fête familiale.

L’héritage spirituel de la fondatrice de la Congrégation des religieuses de Jésus-Marie est toujours au cœur de l’enseignement deux siècles plus tard, raconte Sœur Yvette Rioux, la directrice de l’établissement.

Au Collège Dina-Bélanger, la pédagogie «de prévention» repose sur la bonté, chère à Claudine Thévenet. Elle disait qu’«il vaut mieux être présente, que d’avoir à punir. Parce qu’il ne faut pas punir beaucoup. C’était son idée», rappelle Sœur Yvette Rioux, avant de prévenir. «Mais c’est une bonté exigeante.»

«Quand on exige des élèves, on leur fait confiance. Ne rien leur demander, serait leur dire qu’ils ne valent pas grand chose», confie la religieuse. Aujourd’hui encore, les sœurs appliquent les principes transmis au fil du temps.

Les jeunes ont changé, la société aussi. Entre réformes et exigences ministérielles, le Couvent Saint-Michel, devenu le Collège Dina-Bélanger en 1988, tente de «préparer les jeunes pour la vraie vie».

Avec la volonté de garder les élèves au centre des préoccupations, la directrice veut s’adapter aux évolutions sociales et aux changements dans les mentalités. Déjà, le collège avait subi plusieurs transformations, passant d’école moyenne familiale à école ménagère supérieure, pour finalement prendre le statut d’école privée avec l’arrivée des polyvalentes.

Expliquer et comprendre

Dès les débuts de l’établissement en 1865, l’emphase n’est pas mise sur l’apprentissage par cœur des savoirs. Les enseignements cherchent plutôt à expliquer et faire comprendre. La pédagogie mise en pratique par les religieuses nouvellement installées au Québec vient de Lyon en France, où la communauté était née au début du 19e siècle. La fondatrice accueillait des petites filles pauvres pour les former, afin de gagner leur vie en tissant la soie, le métier le plus commun dans la ville en ce temps. 

Lorsque les six religieuses de la congrégation arrivent à Pointe-Lévy en 1855, elles sont accueillies par le curé Joseph-Honoré Routhier, qui veut donner une chance aux filles de poursuivre leurs études. 

Une vie à part

Dès janvier 1856, elles ouvrent les classes et c’est en 1865 que le Couvent Saint-Michel est fondé. À l’époque, les familles, même les plus modestes, de partout dans la région y amènent leurs filles, offrent de la nourriture pour payer la pension et leur permettre d’étudier dans l’établissement.

Les parents pensaient qu’en confiant leurs enfants au pensionnat, elles auraient quelque chose de plus, car «le pensionnat jouait un très beau rôle», retrace Sœur Yvette Rioux. Une vie à part, où les petites pensionnaires côtoient les plus grandes, et voient le premier garçon arriver en 1973. 

Fermé en 2008 faute de personnel pour assurer son fonctionnement, le pensionnat a accueilli jusqu’à 80 élèves, avec une moyenne autour de 60. Avant de cesser ses activités, une vingtaine de jeunes y résidait.

C’est plutôt l’école qui a grandi d’année en année avec l’ajout du secondaire 3 en 1988 et du secondaire 4 et 5 depuis quelques années. Il y a présentement 270 élèves inscrits au collège, un nombre que sa directrice veut maintenir raisonnable pour préserver l’esprit de famille, donner une place à chacun et soutenir les élèves en difficulté. 

Le collège porte le nom de Dina Bélanger, enseignante de musique au sein de l’établissement au début du 20e siècle et béatifiée en 1993.

Les plus lus

Projet d’hôtel dans le secteur de la Traverse : la Ville vend le terrain ciblé à Pierre Gagné

Une autre étape a été franchie, le 10 septembre, dans le projet de construction d’un établissement hôtelier dans le secteur de la Traverse. En effet, le conseil municipal de Lévis a autorisé la vente du terrain ciblé pour le projet de 4 283 mètres carrés à Pierre Gagné, le promoteur immobilier derrière notamment l’hôtel Four Points By Sheraton (Centre de congrès et d’expositions de Lévis), pour un...

Les Faucons font place à la jeunesse

Les Faucons amorceront leur 14e saison, leur cinquième en division un, sous le signe de la jeunesse alors que pas moins de 27 des 53 joueurs de l’alignement seront des recrues le 24 août.

Interruption planifiée d'électricité à Saint-Nicolas et à Saint-Rédempteur

Dans la nuit de dimanche à lundi, entre 22h et 3h, une interruption de services d’électricité prolongée est planifiée par Hydro-Québec dans une zone couvrant principalement les secteurs Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur. http://pannes.hydroquebec.com/pannes/

Le prolongement d’Étienne-Dallaire se poursuit

La deuxième phase des travaux de prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, réalisés dans le cadre du projet de développement résidentiel et commercial Umano, a été officiellement lancée ce 7 septembre.

Baseball féminin : trois médailles pour des joueuses de la région

Les trois équipes de baseball de la sélection régionale féminine sont reparties des Championnats provinciaux de baseball, qui se sont tenus du 19 au 22 juillet à Laval, avec leur médaille. L’équipe moustique a remporté l’or, les pee-wee l’argent et les bantam le bronze.

Incendie majeur sur la rue Saint-Joseph

Un incendie au 543, rue Saint-Joseph a jeté 70 personnes à la rue le soir du 21 août. Le feu, qui aurait pris naissance dans la toiture, a nécessité trois heures de travail et le déclenchement d’une 5e alarme.

Abdulkadir Abkey pour le PLQ à Lévis

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a annoncé dans un communiqué la candidature de Abdulkadir Abkey, dans la circonscription de Lévis, aux élections provinciales.

Le troisième lien sera la priorité du candidat libéral à Lévis

Abdulkadir Abkey se lance dans la course électorale, pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Lévis, en vue du scrutin du 1er octobre. Le candidat affrontera notamment le député sortant François Paradis (CAQ), ainsi que Pierre-Gilles Morel (PQ) et Georges Goma (QS).

Le député Michel Boudrias à la défense du Chantier Davie

Le député du Bloc Québécois de Terrebonne, Michel Boudrias, a tenu à dénoncer, le 24 août, l’intention d’appel d’offres international, par le gouvernement du Québec, pour la construction du CTMA Vacancier qui demande un minimum de 30 % de contenu québécois.

Le 6e RAC a tenu sa parade régimentaire de rentrée

Le 6e Régiment d’artillerie de campagne à Lévis s’est réuni le 26 août, en marge de la formation des réservistes. Une grande parade régimentaire a ouvert les célébrations devant un parterre d’invités de la société civile et militaire réunis au Manège militaire de Lévis.