Samuel Roy et Luca Jalbert ont créé le trimestriel lévisien. CRÉDIT : COURTOISIE

Un nouveau magazine de bande dessinée d’épouvante et de fantastique est né. Trimestriel d’une trentaine de pages, Ça fout la chienne est piloté par Samuel Roy à l’écriture et Luca Jalbert au dessin. Le premier numéro vient de sortir.

Avec son allure vintage des années 80 et 90, le magazine s’inscrit dans la veine des comics américains Les Contes de la crypte et le Creepshow et rappelle les romans jeunesse d’épouvante. «J’ai grandi avec les Chairs de poule, les Frissons, dans cette ambiance-là quand j’étais jeune. J’avais envie de retrouver ça», raconte Luca.

L’idée est partie de quelques traits à la mine de plomb publiés sur les réseaux sociaux.  «J’ai commencé à m’amuser à faire des dessins aux allures d’épouvante, mettant en scène des jeunes», se rappelle le bédéiste. Le style plaît et le succès ne se fait pas attendre. Luca se dit qu’il pourrait bien en faire quelque chose. 

L’idée d’un magazine germe dans sa tête. Il en parle avec son complice Samuel Roy. Lui écrit et devient la personne toute désignée pour mettre en mots les histoires.

«J’écris depuis assez longtemps et j’aime le style. J’ai pensé à ma jeunesse, quand j’étais abonné à des magazines et ça m’a vraiment intéressé d’en faire un. Si on peut enlever une coupe de tablettes et de téléphones des mains des jeunes avec ça», espère-t-il.

Un magazine participatif

Faire dessiner les jeunes. Voilà l’une des idées des créateurs. L’invitation sera lancée aux lecteurs à chaque numéro. Ils pourront participer à un concours pour voir leurs textes ou dessins être publiés et participer à la création du magazine. «J’ai envie de travailler avec les jeunes, précise Luca Jalbert. C’est fait par et pour les jeunes.» 

Il suffit d’envoyer les réalisations par courrier ou par message électronique et de joindre une copie numérique du dessin. Avec le premier numéro envoyé aux écoles qui s’abonnent, se trouve même une planche type du magazine, mais laissée blanche, qui peut être reproduite et distribuée pour que chacun y crée sa propre histoire. 

Inspiré du quotidien

 Dans les histoires, Samuel Roy veut raconter des moments de la vie des jeunes en y glissant quelques frissons. Une des histoires racontées se passe d’ailleurs dans une classe.

«Je veux que le jeune qui est assis dans une classe se dise : ‘‘Attends un peu, j’ai déjà lu quelque chose et c’est ça qui se passait au début. Tout était normal, mais ça a viré.’’ Je vais prendre des petits aspects de leur quotidien et essayer de pimenter ça avec une touche horreur.» Un peu à la manière de Stephen King, l’une de leur référence en la matière.

Les deux créateurs se remémorent leurs jeunes années quand ils ont découvert les films d’horreur.

«C’était le gros trip. On aimait ça en regarder et puis on en mangeait.» Jouer à se faire peur, un plaisir plus facile à trouver sur une pellicule qu’une page imprimée. «Il y avait des revues à l’école, mais il n’y avait pas tant de choses plus horreur, du côté de ce qui intéresse les jeunes.»

Et puisque le style leur plaît, autant avoir une publication de leur âge pour en profiter. «Avec l’horreur, il y a un petit challenge que les jeunes aiment bien. Alors si on peut les accrocher avec ce qu’ils aiment.»

En plus du magazine, une websérie sera mise en ligne chaque mois à laquelle les jeunes pourront participer.

«C’est vraiment cool de travailler avec eux, parce qu’ils ne sont pas englués dans une façon de travailler parce qu’ils ont fait le conservatoire. Ils ne sont pas entrés dans un rôle à se dire il faut que je joue de telle façon. Ils jouent et c’est vrai», remarque Luca Jalbert. «C’est surprenant», complète Samuel Roy. 

Les plus lus

Imbattables ces Chevaliers

Les Chevaliers de la Ligue de hockey midget AAA du Québec étaient à l’action les 5 et 7 octobre dernier. Probablement la fin de semaine d’activités la plus éprouvante depuis le début du calendrier, puisqu’ils affrontaient les Cantonniers à Magog, invaincus avant le passage de la formation lévisienne, le 5 octobre, et les Vikings de Saint-Eustache, le 7 octobre. La troupe de l’entraîneur Mathieu Tu...

Projet d’hôtellerie hospitalière : demande de démolition acceptée

Les résidences situées 15 rue Charles-Édouard et 36 rue Montcalm pourront finalement être démolies pour laisser place à un projet d’hôtellerie hospitalière voulu par Dessercom en prévision de l’ouverture du centre de cancérologie à l’Hôtel-Dieu de Lévis, a tranché le conseil municipal dans une décision rendue le 24 septembre lors de la séance ordinaire.

Campagne Centraide : tomber et se relever

Le lancement de la campagne de la Ville de Lévis au profit de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, c’est bien sûr des objectifs chiffrés, mais c’est aussi l’occasion d’entendre témoigner ceux, organismes comme bénéficiaires, qui reçoivent un soutien. D’usager à président d’Aux Quatre vents, c’est son parcours pour s'en sortir qu’a raconté Carl Sansfaçon.

Huit finalistes de talent au concours Chantons pour elles

Les finalistes du concours Chantons pour elles ont été dévoilés par le jury, le 11 septembre, à L’Anglicane de Lévis. Sept candidates et un candidat s’affronteront dans deux catégories, Junior et Adulte, lors d’un souper-spectacle de la Fondation Jonction pour Elle, au Juvénat Notre-Dame le 17 octobre.

«J’apprends à faire la paix avec mon diagnostic»

À 19 ans, Sabrina Billard publie son second livre, quatre ans après un ouvrage qui racontait son histoire d’intimidation à l’école. Aux éditions Tête haute, Le journal d’une timbrée est le récit d’une jeune adulte, prise entre son parcours d’intimidée et la découverte de sa bipolarité.

Sondage Journal de Lévis/CJMD 96,9 FM : appuis massifs pour Paradis et Picard

Selon un sondage Axiome marketing/Imago Agence de communication pour le compte du Journal de Lévis et de CJMD 96,9 FM, les députés sortants et candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Lévis et Chutes-de-la-Chaudière, François Paradis et Marc Picard, voguent aisément vers une réélection.

Cyclisme : nouveau programme à Pointe-Lévy

À partir de l’année 2019-2020, les étudiants de Pointe-Lévy pourront prendre part au nouveau programme sport-études cyclisme. Le projet a été mis sur pied et sera dirigé par Frédéric Jardot. Selon lui, plusieurs jeunes pourront s’entraîner sur la Rive-Sud plutôt que de devoir traverser à Québec.

Une saison qui promet pour les Commandeurs

Les Commandeurs du Collège de Lévis entament leur saison les 5 et 6 octobre prochains. Évoluant dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS), les formations M17 et M18 sont jeunes, mais prometteuses. Claude Boivin, entraîneur-chef des M18, est confiant pour la campagne 2018-2019 des Commandeurs.

Des Chevaliers encore imbattables

Les Chevaliers de Lévis n’ont toujours pas été vaincus en ce début de saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec, un exploit égalé par les Cantonniers de Magog. Alors que la formation lévisienne entamait la séquence la plus compétitive de son calendrier depuis le début de la saison. La troupe de Mathieu Turcotte a remporté ses duels face aux Lions du Lac Saint-Louis et du Rousseau-Royal d...

Un premier Défi Chaîne de vie en Chaudière-Appalaches

C’est le dimanche 14 octobre prochain qu’aura lieu au Mont Orignal, à Lac-Etchemin, la première édition régionale du Défi Chaîne de vie. Grâce à cet événement, les citoyens de la Chaudière-Appalaches pourront prendre part chez eux à cette activité visant à promouvoir le don d’organes.