La Laiterie Charlevoix va doubler sa surface de vente. 2e photo : Bernard Royer, directeur général du Marché de Lévis.

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Au renouvellement des baux au terme d’une première période de quatre ans, la boucherie Delecta ainsi qu’Olives et gourmandises ont pris la décision de ne pas poursuivre leurs activités au sein de la section intérieure du Marché de Lévis. Les commerçants ont fermé leur porte le 30 septembre dernier. 

Si le Marché de Lévis a quelque peu peiné à faire sa place depuis sa création, les causes de ces fermetures n’auraient pas de lien avec la fréquentation, qui d’ailleurs est en hausse et compte une clientèle régulière, indique le directeur général du Marché de Lévis, Bernard Royer (sur la deuxième photo), également employé de la Laiterie Charlevoix à Lévis. 

«J’ai toujours dit qu’on aurait dû s’appeler les halles du Marché de Lévis pour la section intérieure. Dans la région, il y a une association qui se fait entre marché public et maraîcher. Pour la clientèle, des halles, ce sont les halles comme à Sainte-Foy. Mais là on a un marché et ce sont des commerces. Si on avait appelé ça les halles du Marché, facilement les clients y auraient associé de bons produits», fait-il valoir. 

Des départs expliqués par des décisions d’affaires

Du côté de Delecta, c’est le manque de personnel qui semble avoir déterminé le choix de ne pas conserver la succursale lévisienne afin de se concentrer sur la boucherie de Québec, qui fait face elle aussi à des difficultés de recrutement, de l’avis du responsable du Marché de Lévis.

Quant à Olives et gourmandises, il s’agit d’une réorientation des activités de l’entreprise qui se tourne vers le commerce de gros pour les détaillants. Pour les mêmes raisons, la succursale de Saint-Georges a également cessé ses activités. Les produits resteront toutefois disponibles dans les rayons de la fromagerie du Marché de Lévis, qui intégrera aussi la boulangerie-pâtisserie Borderon. 

Les maraîchers gardent la coopérative

Il ne sera plus écrit marché au fronton du bâtiment, puisque la dénomination reviendra désormais au marché saisonnier uniquement. La section, qui suscite l’intérêt de nouveaux producteurs, pourrait continuer à se développer. La coopérative, sur laquelle repose la structure du Marché de Lévis, ne comptera plus que les maraîchers, dont les étals sont ouverts de la fin juin au début du mois de novembre. 

Les deux commerces toujours installés à l’intérieur de l’édifice, la fromagerie et la chocolaterie Tentation, n’en seront plus membres et loueront directement les locaux au Groupe commercial AMT, propriétaire des lieux. 

S’il en a porté le nom, le Marché de Lévis n’a jamais vraiment réussi à correspondre à l’image visée lors de son ouverture. L’espace prévu pour 12 commerces n’en aura accueilli que 9 à sa période la plus florissante, pour descendre à 5 avant les 2 derniers départs. L’atmosphère de marché n’est en fait jamais parvenue à éclore, reconnaît Bernard Royer. «C’est devenu un lien entre entreprise et clientèle et non pas entre marché et clientèle.»

Vers une épicerie fine

Avec la disparition du marché intérieur à la suite des derniers départs de commerçants, la Laiterie Charlevoix Lévis est en pleine transformation pour s’agrandir et devenir une épicerie fine. À l’issue des travaux, qui devraient se terminer au début du mois de décembre, le commerce aura doublé sa surface de vente. À la fromagerie, les affaires vont très bien et le personnel ne voyait aucune raison de partir, bien au contraire. 

C’est finalement sous une enseigne unique que seront rassemblées la fromagerie, la boulangerie, la pâtisserie, les huiles et vinaigres ainsi qu’une nouvelle offre de produits. De quoi retrouver un peu de cet esprit de marché dans un espace unifié.  

Les plus lus

Trois garderies lévisiennes fermeront dans moins d'une semaine

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi...

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.

Des immatriculations impayées ont permis une arrestation policière

Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour supposition de personne et bris de probation, le 10 mars dernier.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.

Une Lévisienne toujours dans la course à La Voix

Après l’élimination du second Lévisien Gabriel Antoine Vallée sélectionné lors des auditions à l’aveugle dans l’équipe d’Alex Nevsky, le 17 mars, Rosalie Roberge est maintenant la seule candidate originaire du territoire à être toujours en lice dans cette 7e saison de La Voix.

La région sera encore frappée par une tempête de neige

Environnement Canada a émis, cet après-midi, un avertissement de tempête hivernale en vigueur pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon.

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.