Le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas est à la recherche de nouveaux locaux afin de déménager avant la fin juin. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas est à la recherche de nouveaux locaux et de financement à la suite d’un avis de non-renouvellement de l’entente d’occupation qui les liait avec le Conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Lévis. L’organisme à but non lucratif (OBNL) a reçu une lettre le 22 décembre dernier leur demandant de quitter les locaux du sous-sol de l’église de Saint-Nicolas qu’ils occupent depuis 35 ans, le 31 décembre dernier.

En effet, à la suite d’une inspection de l’église faite par la Régie du bâtiment du Québec, le Conseil de fabrique de la paroisse de Saint-Nicolas-de-Lévis s’est vu imposer des travaux de conformité moyennant 30 000 $. Les marguillers ont alors demandé au Service d’entraide, locataire d’une section des locaux situés au sous-sol de l’église, d’assumer une partie de la facture, soit un montant d’environ 23 000 $.

Devant l’incapacité d’assumer des coûts «aussi élevés et injustifiés», selon le président du conseil d’administration (CA) du Service d’entraide, Ronald Blanchet, l’OBNL a dû faire appel à la Ville de Lévis afin de relocaliser une partie de ses activités à la demande du Conseil de fabrique de la paroisse.

Le Service d’entraide offre différents services aux familles des secteurs de Saint-Nicolas et Bernières, dont un comptoir familial où l’organisme vend vêtements et objets à bas prix, un comptoir alimentaire, une popote roulante, un service de transport-accompagnement pour les rendez-vous médicaux, l’aide matérielle pour la rentrée scolaire, l’aide au financement pour les camps de jour et plusieurs autres.

Ainsi, l’OBNL en est venu à une entente temporaire avec le Conseil de fabrique et la Ville. La Ville a temporairement relocalisé le comptoir familial au chalet du parc Jean-Dumets jusqu’au mois de juin, puisque le camp de jour reprendra ses activités, tandis que le comptoir alimentaire ainsi que les bureaux administratifs sont toujours dans le sous-sol de l’église.

Des relations peu facilitantes

 Depuis les quatre dernières années, M. Blanchet déplore les relations difficiles et peu facilitantes que l’organisme entretient avec le Conseil de fabrique de la paroisse. Celui-ci demande un loyer désormais, l’a doublé depuis deux ans, l’espace occupé de l’organisme a été réduit de moitié et les locations de salles coûtent cher. «On nous met des bâtons dans les roues, tout simplement», se désole le président du Service d’entraide.

Le Service d’entraide de Bernières-Saint-Nicolas vient en aide à plus d’une cinquantaine de familles dans le besoin à l’aide de son comptoir alimentaire. «On s’est fait dire qu’il n’y avait pas de gens dans le besoin dans le secteur de Saint-Nicolas. Avec les nouveaux HLM et la coopérative, il y en a de plus en plus. On est les mieux placés pour affirmer que c’est un besoin», explique la coordonnatrice de l’organisme, Francine Dufort.

Mettre en branle un nouveau projet

Pour le moment, le CA du Service d’entraide est encore à la recherche de quelques pistes de solution et rencontrera la Ville dans les prochaines semaines.

«On souhaite mettre en place un plan d’affaires avec la Ville, contacter nos collègues qui ont réussi à agrandir ou se relocaliser comme à Charny ou Breakeyville et lancer une campagne de financement. Puis, trouver avec la Ville une opportunité de se relocaliser entre le village de Saint-Nicolas et le secteur Normandie», partage le président.

Bien que difficile, cette relocalisation est vue comme une opportunité pour les membres de l’organisme qui compte une quarantaine de bénévoles. 

Pour Nicole Tanguay, secrétaire-trésorière et responsable du comptoir familial, de plus grands locaux permettraient un déploiement des activités du Service d’entraide. «Si on se retrouve dans nos propres locaux, on voudrait organiser d’autres services qu’on ne peut pas faire ici à cause du manque d’espace et de commodités. Comme la cuisine collective ou des cafés-rencontres afin de briser l’isolement», fait-elle part.

Dans le cadre de sa relocalisation, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas est à la recherche d’entreprises ou donateurs voulant leur venir en aide. Pour contacter l’organisme, consultez la page Facebook de l’organisme ou téléphonez au 418-831-8160.

Les plus lus

C'est la fin pour Barbacoa

L'entreprise lévisienne Barbacoa a annoncé, le 15 avril, sa fermeture définitive, via son site Internet.

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Le Bazar de Lévis rouvre ses portes

Le Bazar de Lévis, populaire marché aux puces lévisien, tiendra son édition du printemps les 13 et 14 avril, de 9h à 16h, à l’intérieur de l’École Champagnat de Lévis. L’événement sera de nouveau au profit de la Maison de la Famille Rive-Sud.

Les finalistes des Pléiades sont maintenant connus

Lors d'un cocktail tenu le 27 mars au campus de Lévis de l’UQAR, la Chambre de commerce de Lévis a dévoilé les finalistes du concours Les Pléiades – Prix d’excellence 2019. Le dévoilement s’est tenu en présence des partenaires et finalistes de la 18e édition de l'événement visant à saluer la réussite entrepreneuriale en Chaudière-Appalaches.

Un match ultime pour les Chevaliers

Dans le cadre de la demi-finale des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Chevaliers de Lévis affrontent les Lions du Lac Saint-Louis. Après une victoire et une défaite à l’aréna de Charny, la formation lévisienne se dirigeait au domicile des Lions pour les matchs 3 et 4 de la série 3 de 5, les 22 et 24 mars derniers.

Collision à Lauzon : l'enquête conclut à un accident

L’enquête concernant l’accident mortel, causé par une collision entre un piéton et un véhicule de déneigement, survenu 14 février dernier à Lauzon est maintenant terminée, a annoncé par voie de communiqué le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).

Lévis servira de décor à un court-métrage

Ancienne étudiante en cinéma au Cégep de Lévis-Lauzon qui a fait sa place dans le monde de la production cinématographique, Nellie Carrier a remporté un prix de 100 000 $ à un concours de scénario. Son court-métrage Boulevard 132 sera tourné à Lévis.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.