Kevin Pelletier, Patrick Morin et Dave Ricard sont les hommes derrière la Distillerie des Appalaches. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

La vague des microdistilleries qui frappe le Québec depuis quelques mois touche également Lévis. La Distillerie des Appalaches a lancé ses opérations dans le parc industriel de Lauzon.

C’est grâce à une association conclue il y a un an entre Dave Ricard, gestionnaire et stratège, Kevin Pelletier, un expert dans la transformation et l’exportation du sirop d’érable, et Patrick Morin, maître distillateur possédant une formation en sciences des aliments, que le projet a pu voirle jour.

«Nous avons une volonté de faire mieux. Il y a beaucoup d’alcools intéressants qui ont poussé au Québec et certaines entreprises ont pavé la route pour favoriser la croissance. Nous sentions qu’il y avait encore un tour de roue à faire quand on regarde ce qui se passe ailleurs dans le monde, en Europe et aux États-Unis», a expliqué Dave Ricard, sur l’origine du projet.

La Distillerie des Appalaches a récemment obtenu son permis de fabricant de la Régie des alcools, des courses et des jeux, document nécessaire pour pouvoir amorcer de la distillation au niveau commercial. D’ailleurs, le premier lot de son gin est en production. Également, la Société des alcools du Québec (SAQ) vendra, dès juillet, des produits de la microdistillerie lévisienne.

Produits uniques

 Déjà, les associés derrière la Distillerie des Appalaches prévoient la production de deux produits «du grain à la bouteille», soit en utilisant des produits d’ici pour le transformer en alcool.
Dans un premier temps, l’entreprise lévisienne veut lancer sur le marché un gin, le Kepler premium gin. Ensuite, misant sur l’expertise de Kevin Pelletier dans l’industrie acéricole, les propriétaires de la Distillerie des Appalaches veulent vendre un rhum d’érable.

«Notre objectif, ce serait d’avoir notre Kepler gin sur les tablettes de la SAQ cet été. Cet alcool aura sa propre personnalité grâce à l’utilisation de grains d’ici. Il sera également distillé quatre fois. En ce qui a trait aux aromates, ce sera un profil plus fruité, qui devrait plaire au grand public, avec l’utilisation de canneberges, de bleuets et de thé du Labrador», a partagé M. Ricard.

Et si la Distillerie des Appalaches en est à ses premiers balbutiements, ses propriétaires ont déjà un plan de match bien défini pour permettre l’expansion de leur entreprise. En plus de la création désirée d’un whisky québécois, les artisans lévisiens désirent créer des «versions plus élaborées» de leur gin et de leur rhum d’érable. Sur une note plus touristique, ils désirent aussi proposer aux visiteurs de leur distillerie de Lauzon des dégustations et des visites. 

«Nous voulons autant nous développer à l’horizontale qu’à la verticale. Nous avons deux marques très fortes avec le rhum d’érable et le gin. Nous voulons rajouter des produits pour ces marques. Nous pouvons parler de prêt-à-boire, du gin vieilli ou des versions plus élaborées», a conclu M. Ricard.

Les plus lus

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.