CRÉDIT : JPMARTEL PHOTOGRAPHE

André Voyer s’était présenté afin de devenir conseiller du district de Christ-Roi avec Renouveau Lévis en 2013, puis a tenté en vain de devenir le chef de ce parti en 2017 avant d’offrir sa candidature indépendante à titre de maire aux Lévisiens. M. Voyer prépare ses prochaines élections municipales, cette fois-ci, à la tête de son propre parti.

Sous la bannière Action civique Lévis, André Voyer tentera de s’emparer de la mairie à la prochaine élection. Depuis le 19 décembre dernier, le nom de son tout nouveau parti lui est réservé chez Élections Québec.

Avant de se lancer sur la scène politique, le Lévisien devra récolter une centaine de signatures, ce qu’il considère étant une étape «assez simple à réaliser» étant donné les 8 % du vote populaire qu’il avait récolté aux dernières élections municipales.

Pour l’instant, le sexagénaire n’a toujours pas d’équipe derrière lui, mais croit que l’expérience et la maturité qu’il a acquises au cours des dernières élections lui seront grandement utiles.

«J’ai mûri mon projet, c’est-à-dire que j’ai toujours le même projet politique. Comme j’avais dit à quelques reprises lors de la dernière campagne, mon projet est facile à comprendre, mais difficile à expliquer. Je l’ai simplifié, mes idées sont mieux organisées et plus matures dans la façon de l’amener», explique-t-il.

Son plan de match est simple : récolter 100 signatures d’ici le printemps, organiser un congrès de fondation de parti afin de s’entourer de candidats intéressants et préparer la prochaine élection.

Pour lui, former l’opposition n’est pas une option, même que ce ne serait qu’une perte de temps.

«Les gens qui ne sont pas d’accord avec M. Lehouiller se font remercier poliment. On leur dit : “Merci, vous êtes le bienvenu ici, à la prochaine et vive la démocratie!”. Mais ils font ce qu’ils veulent. C’est correct comme façon de faire, mais ça servirait à quoi de devenir l’opposition dans ce contexte-là?», questionne d’emblée celui qui anime l’émission Démocratie directe sur les ondes de CJMD.

La démocratie avant le pouvoir

André Voyer se décrit comme un homme d’idées plutôt qu’un politicien d’abord et avant tout. Ce qui l’intéresse n’est pas le pouvoir, mais de respecter la démocratie.

«Je veux répondre aux besoins des citoyens plutôt que de répondre aux besoins d’une carrière politique. Je veux offrir une façon de faire différente de ce qui est déjà en place de façon crédible et envisageable», affirme-t-il.

Voyer n’a rien contre le maire actuel de Lévis, Gilles Lehouillier, mais il souhaite changer les choses non pas à sa façon, mais plutôt avec les citoyens. Selon lui, beaucoup de dossiers ont été écartés ou n’avancent pas assez rapidement.

«Quand je me suis présenté en 2013, j’avais souligné les problèmes des îlots de chaleur, de la fluidité du transport et des arénas. Il n’y a rien qui a été fait depuis!», critique M. Voyer.

Une opportunité à saisir?

Questionné à propos des allégations de harcèlement psychologique envers le maire, André Voyer n’entend pas utiliser la résultante de ces accusations comme un tremplin. Ce sera le choix des citoyens, selon lui. 

«Ce que j’ai appris dans la dernière campagne et les différentes rencontres que j’ai faites, c’est qu’en politique, la vérité n’est pas une preuve, c’est l’opinion qui fait foi de tout. Ce n’est pas qu’il ne faut pas tenir compte de la vérité, mais l’opinion prône en politique. Je ne serai pas celui qui va monter aux barricades dans ce dossier-là», conclut-il.

Les plus lus

Élections fédérales 2019 : Laurence Harvey candidate du PLC

Celle qui était pressentie comme candidate du Parti libéral du Canada (PLC) pour les prochaines élections fédérales dans la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup a cédé sa place à Aladin Legault-d’Auteuil afin de représenter la circonscription où elle a grandi, celle de Bellechasse-Les Etchmins-Lévis.

Développement : 255 000 $ pour les organismes de Lévis

Dix organismes lévisiens se partagent une aide financière totale de 255 000 $, provenant Fonds de développement des territoires (FDT), pour l’année 2019.

Six semaines au cœur de la politique française

Originaire de Lévis et jeune militant à la Coalition Avenir Québec (CAQ) depuis 2014, Marc-Antoine Bélanger a réalisé un stage en France auprès du député de la 1ère circonscription des Yvelines, Didier Baichère, grâce au Comité d’action politique franco-québécois (CAP-FQ).

Verdissement du parc industriel Bernières : de l’air pur et frais pour les travailleurs

Le parc industriel Bernières, qui s’étend en bordure de l’autoroute 20, changera bientôt de visage. C’est que les surfaces bétonnées qui créent des ilots de chaleur devraient en effet faire place à des espaces verts et à des aménagements mieux adaptés, alors que la Ville de Lévis mettra en pratique son engagement en matière de développement durable.

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

Aide aux producteurs laitiers : Blaney s'attaque aux libéraux

Signe que la campagne électorale fédérale approche à grands pas, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat conservateur dans cette circonscription, Steven Blaney, a critiqué par voie de communiqué, le 19 août, le programme d'aide financière que le gouvernement libéral vient de mettre en place pour les producteurs laitiers canadiens. L'initiative compensera ces derniers a en ...

Un beau cadeau de 1,7 M$ pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Par voie de communiqué, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, s’est réjouie, le 19 août, de l'annonce du financement supplémentaire dont bénéficieront les cégeps du Québec, en particulier ceux de la Chaudière-Appalaches qui recevront 6,7 M$. Plus particulièrement à Lévis, le Cégep de Lévis-Lauzon recevra 1,7 M$ dans le cadre de cette initiative provinciale.

Davie : Blaney déplore les «shows de boucane libéraux»

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de perm...

La jeunesse concernée par l’environnement

Les enjeux environnementaux ont été abordés cet été devant un groupe de scouts belges en voyage au Québec par Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, et Olivier Bolduc, porte-parole de Québec solidaire Chutes-de-la-Chaudière, lors d’une rencontre organisée par Yannick Angers du 129e groupe scout Saint-Jean/Saint-Romuald.