Un nouveau contrat de 500 M$ sur cinq ans a été attribué au chantier lévisien Davie, pour l’entretien de trois frégates de classe Halifax de la Marine nationale canadienne, par le gouvernement fédéral qui en a fait l’annonce ce 16 juillet, à Lévis.

Les travaux devraient commencer en 2020. Ces contrats devraient permettre de «créer ou préserver jusqu’à 400 emplois sur le chantier naval ainsi que des centaines d’emplois connexes pour les fournisseurs et sous-traitants du secteur maritime», estime le gouvernement canadien.

C’est «le plus important contrat fédéral octroyé à la Davie à ce jour», a affirmé le Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, venu annoncer la nouvelle aux travailleurs lévisiens.

«C’est la première fois qu’on peut dire qu’enfin un gouvernement franchi un pas extrêmement important pour assurer la pérennité du Chantier Davie, avec autre chose que des contrats temporaires», a salué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Un investissement total de 7,5 G$

Dans un même temps, Ottawa a octroyé un contrat à Seaspan Victoria Shipyards Limited et finalise un contrat similaire avec Irving Shipbuilding pour un montant total de 1,5 G$. Ces contrats initiaux d’une durée de cinq ans garantissent un minimum de 3 frégates pour chaque chantier naval.

Pour la réfection, la rénovation et la maintenance de 12 frégates de classe Halifax de la Marine royale canadienne, le gouvernement fédéral prévoit investir près de 7,5 G$ d’ici la mise hors service des navires et jusqu’à ce que de nouvelles frégates soient disponibles dans une vingtaine d’années.

Des perspectives sur le long terme

La Davie devrait «avoir au minimum 2 G$ sur les 7,5», a garanti le ministre, puisqu’Ottawa a «l’intention de conclure des contrats à long terme» avec le Chantier. «Le gouvernement aura besoin du chantier pour les 20 prochaines années», a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral devrait «faire en sorte que le Chantier Davie fasse partie des trois chantiers de la nouvelle Stratégie de construction navale canadienne», croit le ministre. «On sait très bien que le Chantier Davie est très bien positionné pour être un de ces trois chantiers», a soutenu Yves Duclos.

En 2015, les libéraux partaient «d’une situation difficile», puisque «la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie était essentiellement coupée».

«L’ancien gouvernement conservateur avait exclu le Chantier Davie de sa Stratégie nationale de construction navale. Ce qui a été considéré à l’époque comme une erreur majeure et qui est toujours en 2019 une erreur majeure», a lancé Yves Duclos.

Le ministre considère qu’il faut «reconstruire la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie» qui est un «incontournable». «Davie renait et Davie reprend sa place», a-t-il affirmé.

Dans cette perspective, il a rappelé les dernier contrats octroyés au chantier, qui ont commencé avec la construction du navire ravitailleur Asterix, suivie par la conversion des trois navires brise-glace pour la garde-côtière, puis la construction de deux traversiers pour assurer les traversées dans l’est vers les îles de la Madeleine et l’île du Prince-Édouard.

Une «bonne nouvelle» pour les travailleurs

La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN) a salué «la bonne nouvelle» pour les travailleurs, mais s’inquiète «pour demain» puisque le nouveau contrat ne débutera pas avant 2020.

Le CSN et le syndicat attendent désormais que le chantier soit intégré dans la Stratégie nationale de construction navale. «C’est le dernier bout qui manque pour corriger l’injustice historique que subit le chantier depuis 2011», observe-t-elle.

Quant au député fédéral de Lévis, Steven Blaney, il s’est dit déçu de cette annonce, car «les travailleurs qui ont été mis à pied n’auront rien de concret avant plusieurs mois». Il demande des contrats plus importants à court terme pour le chantier lévisien.

Les plus lus

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

Les RI demandent «des conditions de travail décentes»

Par voie de communiqué, l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) a demandé au gouvernement du Québec, le 22 novembre, d’offrir des conditions de travail «décentes et équitables» aux préposés aux bénéficiaires œuvrant dans les 33 ressources intermédiaires (RI) de Chaudières-Appalaches, au moment où doit s’amorcer sous peu la renégociation de l’Enten...

Le conseil municipal du 25 novembre en bref

Les échevins lévisiens se sont réunis, le 25 novembre, lors d'une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions importantes qu'ont prises les conseillers lors de la soirée.

Melançon en veut davantage pour aider les médias

À la suite d’une visite du Journal dans le cadre de la Semaine nationale des journaux le 9 octobre, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Isabelle Melançon, a profité de l’occasion pour demander au gouvernement provincial un plan d’aide plus ambitieux pour les médias. La députée libérale de Verdun déplore notamment que Québec n’ait pas mis en place ...

Remise lévisienne de médailles de l’Assemblée nationale

Dans le cadre de la remise des médailles de l’Assemblée nationale à des Lévisiens d’exception, le député et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a souligné les succès d’organismes, d’entreprises et de Lévisiens marquants au Patro de Lévis, le 7 novembre dernier.

Les élus municipaux ajustent leur salaire

À la suite de la mise en place d’une imposition fédérale sur l’allocation de dépenses des élus municipaux, le conseil municipal a demandé la modification de la rémunération des élus municipaux afin de compenser cette perte.

Opérations déneigement : des améliorations pour faciliter le stationnement de nuit

En marge du conseil municipal du 25 novembre, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des changements en ce qui a trait au stationnement de nuit lors des opérations déneigement à Lévis. Afin de permettre à un plus grand nombre de citoyens de stationner dans les rues cet hiver pendant la nuit, des améliorations ont été mises en place par la municipalité en vue de la prochaine saison hivern...

Davie : la CSN veut qu'Ottawa passe de la parole aux actes

Par voie de communiqué, le conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN a fait savoir, le 20 novembre, qu'il s'attend à ce que le nouveau conseil des ministres du gouvernement fédéral, assermenté depuis peu, se mette rapidement au travail pour la Davie.

Grève au CN : les conservateurs demandent que le parlement soit convoqué

La grève des quelque 3 200 employés du Canadien National (CN), déclenchée le 19 novembre, pourrait, si elle perdure, avoir des répercussions importantes dans l’économie locale. C’est pour cette raison que les députés conservateurs à la Chambre des communes, Jacques Gourde (Lévis-Lotbinière), Richard Lehoux (Beauce) et Pierre Paul-Hus (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles) ainsi que des représentants d...

La future centrale de police de Lévis coûtera 53 M$

Le montant total de l’investissement représente le double de ce qui avait été énoncé par la Ville en février 2016. Et ce n’est finalement pas sur le terrain présenté alors que sera construit le bâtiment.