CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

C’est un Patrice Michaud solide accompagné de ses musiciens qu’ont accueilli à bras ouverts les festivaliers du Festivent Ville de Lévis sur la scène Hydro-Québec, hier soir. L’auteur-compositeur-interprète a offert une prestation complètement folle à la foule nombreuse.

Déjà, on sentait la fébrilité dans l’air quand les lumières se sont éteintes et qu’on a annoncé le début du spectacle. Patrice Michaud et ses musiciens sont entrés sur scène avec la chanson Kamikaze et rapidement les festivaliers étaient nombreux à chanter l’air du musicien originaire de Cap-Chat. Michaud était à l’aise, placoteux et s’amusait avec la foule. D’entrée de jeu, c’était gagné.

Il a mis au défi les Lévisiens d’être le plus bruyant de ses publics tout juste avant d’entamer son premier classique On fait comme si. Puis, il a surpris tout le monde en accueillant un invité, le jeune auteur-compositeur-interprète, Simon Kearney. Michaud et Kearney sont alors allés du côté du répertoire du jeune musicien en interprétant L’infirmière suivie d’une chanson qu’ils certifient n’avoir pratiquée que quelques heures avant le spectacle, Cecilia du groupe Simon & Garfunkel. Pour une première, c’en était une excellente. Les musiciens sur scène ont inclus les festivaliers dans leur folie passagère, au grand plaisir de tous. «Ça, ça s’appelle un fantasme!», s’est écrié Patrice Michaud.

Rapidement, le groupe a continué de faire rouler le rythme à toute vitesse de son spectacle en invitant la foule à chanter avec eux la chanson Julie revient. Julie s’en va. S’en ait suivi d’une confidence lorsqu’il a entamé la reprise traduite de la chanson Stop! de Sam Brown, la chanson sur laquelle Patrice Michaud a dansé son premier slow. Il s’est lancé dans la foule pour l’interpréter avec toute l’intensité que ce classique dégage.

S’est enclenchée une section plus calme du spectacle lorsque les premières notes d’Apocalypse Wow ont été jouées suivi du Feu de chaque jour, d’une reprise d’Encore et encore de Francis Cabrel mélangée avec la chanson So Lonely du groupe The Police et de La saison des pluies. Le train d’enfer est revenu à toute vitesse avec Je cours après Marie et son succès populaire Mécaniques générales qui a été chanté en bonne partie par la foule.

Les musiciens ont alors remercié la foule pour le «premier spectacle à l’extérieur» de Patrice Michaud. Même pas encore sorti de scène, les festivaliers scandaient son nom. Le groupe est revenu sur scène vêtu de petites vestes brillantes et de lunettes fumées. «Vous avez été incroyables Lévis, vous méritez Les Majestiques!», a-t-il lancé à la foule avant de clore le spectacle sur une version complètement déjantée de la chanson Le crash du Concorde.

Laurence Castera et son rock intense

L’ex-candidat de l’édition 2014 de l’émission La Voix, Laurence Castera réchauffait la scène pour Patrice Michaud. Le Beauceron a offert une prestation sentie au maigre public qui grandissait plus les minutes avançaient. Accompagné de ses musiciens dont Guillaume Méthot, aussi guitariste du groupe Caravane, qui multipliait les solos de guitare intenses dans une transe totale. «C’t’un show de rock’n’roll, ok?», a lancé à la foule Castera après la deuxième chanson.

Tenace et déchirante, la musique de Laurence Castera a été bien accueillie par les festivaliers qui ont été captivés par les airs du Beauceron qui en était à son deuxième passage au Festivent, a-t-il rappelé, alors qu’il était le guitariste du groupe Automat lors de l’édition 2010 du festival de Saint-Jean-Chrysostome.

Castera et ses musiciens ont été généreux en offrant au public lévisien des compositions de leur premier album Le bruit des mots (2017) et du second Les hauts lieux (2019).

Les plus lus

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Regart honoré par la Ville de Lévis

À l’occasion de la 33e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture qui se tenait le 25 novembre à Québec, le centre d’artistes en art actuel Regart a remporté le Prix Ville de Lévis. L’organisme s’est mérité une bourse de 1 000 $. 

Natasha Kanapé-Fontaine en visite à Pointe-Lévy

L’artiste autochtone Natasha Kanapé-Fontaine, qui était de passage à Lévis à l’occasion d’un spectacle à L’Anglicane, a rendu visite aux élèves de l’École Pointe-Lévy, le 25 octobre.

François Bellefeuille au Cégep de Lévis-Lauzon

Bardé de récompenses pour ce deuxième one-man-show intitulé Le plus fort au monde, François Bellefeuille est passé maître dans l’art de faire rire. Le 14 novembre au Cégep de Lévis-Lauzon, l’humoriste se racontera avec la folie décoiffante qui a fait sa réputation.

Cindy Bédard traverse la vie en musique

La country de l’auteure-compositrice-interprète Cindy Bédard résonnera au Vieux Bureau de Poste le 22 novembre prochain. L’artiste à la voix unique présentera son plus récent opus Cœur sédentaire et de nouvelles chansons.

Le Chœur Polyphonique de Lévis fête ses 30 ans

Premier événement de cette saison anniversaire, le concert du temps des Fêtes de l’ensemble lévisien aura lieu le 8 décembre, à l’église Notre-Dame-de-la-Victoire, à Lévis. Noël français ouvrira les célébrations de la trentième année d’existence du chœur.

Prix Ville de Lévis : trois organismes dans la course

Les finalistes pour le Prix Ville de Lévis ont été dévoilés. Le gagnant sera annoncé le 25 novembre au Diamant, à Québec. Trois organismes lévisiens sont en lice : Regart, centre d’artistes en art actuel (sur la photo), l’Espace culturel du Quartier et l’Orchestre d’harmonie des Chutes.

L’ensemble J’ay pris amours célèbre Noël

Les musiciens et les chanteurs présente leur concert du temps des fêtes, Un nouveau-né à Bethléem, le 30 novembre à l’École de musique Jésus-Marie. Les pièces sont puisées dans des recueils de chants de Noël du 15e au 18e siècles, d’Europe et d’Amérique.

Le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon enchante Noël

Pour célébrer la joie du temps des fêtes et chasser le froid, le Chœur du Cégep de Lévis-Lauzon donnera son concert Noël Enchanté, le 1er décembre à l’église Christ-Roi.

Une soirée à rire en compagnie de Neev au VBP

L’humour explosif et corrosif de Neev débarque au Vieux Bureau de Poste (VBP), le 7 décembre. Avec un sens inné de l’autodérision, l’humoriste partage ses expériences dans son premier one man show.