CRÉDIT : COURTOISIE

De Rimouski à Lévis, Anne Bérubé s’est lancé un défi de parcourir 300 kilomètres à vélo en 5 jours afin d’amasser des fonds pour l’organisme Santé mentale Québec - Chaudière-Appalaches qui travaille à la prévention de la santé mentale. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 2 000 $ qui avait été amassés pour la cause.

C‘est l’arrivée de la trentaine de canoës qui parcouraient les cours d’eau d’Obedjiwan vers Québec au début du mois d’août qui a inspiré celle qui s’est improvisée cycliste à réaliser ce défi. Mme Bérubé a donc effectué des recherches pour concrétiser son projet et a découvert Le chemin des navigateurs. Il s’agit d’un itinéraire de pèlerinage de Bottes et vélo, un organisme créé par des résidents de Bellechasse.

«Ce qui m’a inspiré, ce sont les autochtones qui ont descendue en canoë pendant 18 jours jusqu’à Québec en départ d’Obedjiwan. Ils se sont arrêtés sur d’autres réserves pour chercher d’autres personnes. Parmi les participants, le plus jeune avait 13 ans alors que le plus vieux en avait 75. Ça m’a beaucoup inspiré», raconte Anne Bérubé.

Bien qu’elle ait décidé d’accomplir ce périple pour se dépasser, elle souhaitait tout de même le faire pour une bonne cause. Étant elle-même une ressource pour son entourage et bien informée sur la santé mentale, elle a choisi de donner pour la promotion et la prévention de celle-ci avec l’organisme lévisien.

«Ce défi représente pour moi un geste de soutien pour tous mes proches et amis qui, lors de périodes difficiles, se confient à moi. Puisque moi-même j’ai vécu des traumatismes dans le passé, je comprends mieux leur souffrance. Ma mission de vie a toujours été d’aider les autres. Je veux donner aux gens une lueur d’espoir malgré les difficultés de la vie et les encourager à aller chercher de l’aide», ajoute Anne Bérubé.

L’organisme sans but lucratif a accueilli le projet à bras ouvert. «On a été flatté et super enthousiaste à l’idée. Au départ, je croyais que c’était une fille qui faisait beaucoup de vélo qui souhaitait faire cette aventure. Lorsque j’ai compris que c’était vraiment un défi personnel, j’ai trouvé que ça rejoignait plusieurs des astuces (en santé mentale) que l’on prône», a souligné Marie-Josée Delisle, directrice de l’organisme.

Pas une cycliste

La Lévisienne ne se considère pas comme une cycliste et ne possédait pas vélo. Elle a donc emprunté un vélo et s’est lancée tête baissée dans cette aventure qu’elle a organisée en moins de deux semaines.

«Je ne suis pas une athlète. Je suis tout simplement une femme qui aime se donner des défis. Avoir des buts et des objectifs, me garde jeune et surtout ça me procure une bonne santé mentale», a-t-elle confié.

C’est avec succès, mais non sans difficulté qu’elle est parvenue à parcourir les 300 kilomètres qui séparent les deux villes.

«Je n’ai pas eu le temps de m’entraîner. J’ai mon vélo stationnaire chez moi, mais ce n’est pas comme faire du vélo sur une route abrupte. Lors de la première journée, dans les côtes du Bic en partant de Rimouski, c’était difficile. Lorsque tu es à bicyclette, tu peux rouler une demi-heure en montant avec le vent dans le visage, mais lorsque j’étais fatiguée de rouler, je prenais des pauses.»

Elle a donc accompli en moyenne 70 kilomètres par jour pour relever l’objectif qu’elle s’était fixé.

Générosité sur la route

Pendant son parcours, elle avait une page Facebook, Anne à vélo pour Santé mentale Québec- Chaudière-Appalaches, où il était possible de suivre ses péripéties.

Sur la route, elle a rencontré des gens qui lui donnaient des dons, en plus des rabais ou des gratuités que certains lui ont offert pour ses hébergements.

Pour plus d’information sur l’organisme ou faire un don, consultez le www.santementaleca.com.

Les plus lus

Les policiers et pompiers rendent hommage à un citoyen

Bien connu pour son apport et son soutien aux policiers et pompiers lévisiens depuis au moins 35 ans, Robert Cameron combat depuis peu une maladie grave. Pour l’aider à passer au travers de cette épreuve, les policiers et pompiers l’ont invité à prendre une photo avec eux, le 25 août dernier.

L’activité Grimpons pour l’espoir est relancée

Après un an de pause, la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de sclérose en plaques (SCSP) invite les gens à participer à son activité de financement Grimpons pour l’espoir, qui aura lieu le 9 octobre au Centre de plein air de Lévis. Les participants pourront choisir cette année de s’inscrire dans un volet participatif ou compétitif, qui est une nouveauté de cette année. Les insc...

Derrière l’objectif : un défi pour faire connaître la SLA

C’est le 8 janvier dernier que le Lambertin Jacques Plante a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique (SLA), également connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig. Afin de faire connaître cette maladie encore incurable et amasser des dons pour la recherche, les fils du résident et photographe de Saint-Lambert-de-Lauzon, Maxime et Steeven Plante, ont lancé les défis sportifs Derrière l...

De Rimouski à Lévis à vélo pour la santé mentale

De Rimouski à Lévis, Anne Bérubé s’est lancé un défi de parcourir 300 kilomètres à vélo en 5 jours afin d’amasser des fonds pour l’organisme Santé mentale Québec - Chaudière-Appalaches qui travaille à la prévention de la santé mentale. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 2 000 $ qui avait été amassés pour la cause.

Pascal Brulotte quitte un Patro «en santé»

Directeur général du Patro de Lévis depuis presque 11 ans, Pascal Brulotte a annoncé au Journal son départ de l’organisation prévu d’ici la fin septembre afin de relever de nouveaux défis. Selon lui, son successeur pourra reprendre une organisation «en santé» et avec plein de projets sur la table.

Jean-François Longchamps à l’intérim du Patro

Le Patro de Lévis a annoncé la nomination de Jean-François Longchamps, directeur général adjoint actuel, au poste de directeur général intérimaire de l’organisation, le 10 septembre. Rappelons que la semaine dernière, Pascal Brulotte, directeur général du Patro, avait annoncé son départ.

Année record pour la Loto-Mobile +

La Fondation Hôtel-Dieu de Lévis a procédé aux tirages de la Loto-Mobile +, le 3 septembre dernier. Une année record pour la fondation alors que plus de 9 200 billets ont été vendus, ce qui a permis d’enregistrer un profit de 97 000 $.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

Le diocèse «tend la main» aux victimes d’abus sexuels

Le 21 août 2020, une action collective visant le diocèse de Québec a été déposée à la Cour supérieure du Québec afin d’obtenir une indemnisation pour toute personne victime d’agression sexuelle de la part d’un membre du clergé, d’un employé ou d’un bénévole sous la responsabilité directe de l’archevêque catholique de Québec entre 1940 et aujourd’hui. Dans le cadre de cette action, le diocèse de Qu...

Des organismes lévisiens se mobilisent contre la violence sexuelle faite aux femmes

Le Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de la Rive-Sud et ses partenaires, l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ), Jonction Pour Elle, le Centre Femmes l’Ancrage et Espace Chaudière-Appalaches vont souligner, le 17 septembre prochain, la 40e Journée d’actio...