Photos : Josyanne Prescott

Depuis maintenant trois semaines, Anna Spirina et le comité Tous pour l’Ukraine ont déplacé leurs activités dans un local situé au 4365, boulevard Guillaume-Couture. Ils y collectent, trient et acheminent les dons reçus pour venir en aide aux Ukrainiens victimes du conflit qui se déroule là-bas.

La guerre en Ukraine fait rage depuis le 25 février. Anna Spirina, pianiste lévisienne d’origine ukrainienne, s’est depuis mobilisée pour venir en aide à son pays d’origine. À force de boîtes accumulées à son domicile, le manque d’espace est devenu criant. Elle avait donc besoin d’un plus grand espace pour afin de pouvoir poursuivre le devoir qu’elle s’est donnée.

«Ça devenait essoufflant. On avait chacun des boîtes à la maison», explique André Secours qui aide maintenant au local en tant que bénévole. «J’espère que la guerre va se finir, mais les besoins vont tout de même rester pour un certain temps», ajoute Mme Spirina.

Une population mobilisée

La société de gestion et de locations d’espaces commerciaux lévisienne, Imafa, est venue en renfort en offrant un de ses locaux, sur le boulevard Guillaume-Couture dans le secteur Saint-David. En plus de libérer le domicile de Mme Spirina, la superficie du local a permis de créer une logistique de tri des biens de première nécessité et d’offrir un endroit pour rassembler les boîtes prêtes à être envoyées.

Convergence Action Bénévole (CAB) a également offert son soutien et a rassemblé une vingtaine de bénévoles pour mettre la main à la pâte.

«Encore hier aux infos, on voyait qu’il y avait de gros besoins. Il faut en parler et ne pas arrêter, car les besoins sont là. On se dirige vers l’été, on prévoit nos vacances et notre attention est attirée par autre chose. Il faut donc continuer d’en parler», souligne-t-elle.

Un travail de longue haleine

La quantité de biens apportés par des écoles et des résidents de la Chaudière-Appalaches ainsi que de Québec ne diminue pas. Des familles de secteurs plus éloignés dans la région se sont déplacées pour la cause et des écoles ont même offert des boîtes aux couleurs de l’Ukraine.

Lesdites boîtes sont remplies par catégories d’objets. Une fois qu’une d’elles est complétée, ils la ferment et l’identifient non seulement en français, mais également en ukrainien.

Le mouvement a même trouvé une façon de reconnaître plus facilement les boîtes de matériel de premiers soins. «Partout, les boîtes avec du ruban adhésif rouge contiennent les médicaments. Ce sont les premières boîtes qui partent et plusieurs villes font ça au Québec et au Canada», mentionnent-ils.

Cependant, il est difficile pour eux de recevoir toutes les ressources médicales qui seraient nécessaires puisque certaines sont accessibles seulement par les médecins et les pharmaciens.

Le Québec en Ukraine

Enfin, toujours en contact avec des résidents ukrainiens, ils ont reçu des photos et vu des images de leurs boîtes arborant les drapeaux du Québec et du Canada sur place. Un rappel pour eux que le travail qu’ils font est utile.

«On a vu dans une vidéo, par exemple, un médecin de l’hôpital régional et on voit qu’il est tout ému de recevoir nos boîtes avec les drapeaux derrière», se réjouit Mme Spirina.

Notons que trois envois ont déjà été réalisés et qu’un quatrième le sera sous peu. Les biens sont transportés par camion de Lévis à Toronto et envoyés par voie aérienne et terrestre en Ukraine. La collecte de biens se fait au 4365, boulevard Guillaume-Couture à Lévis sur les heures d’ouverture, soit le mercredi entre 16h et 20h, le samedi de 10h à 16h puis le dimanche de 9h à 12h. Pour consulter la litre ou pour plus d’information, contactez le touspourlukraine@outlook.com.

Les plus lus

Une fête courue à Saint-Jean-Chrysostome

Tenue samedi dernier, la deuxième édition de la Fête des voisins de la rue du Meunier, à Saint-Jean-Chrysostome, s'est révélée un franc succès. Quant à la prochaine édition de la Fête de voisins de la rue du Meunier, les idées fusent déjà pour poursuivre sur cette belle lancée et développer encore davantage le concept pour 2023.

Plus de 150 000 $ récoltés pour la FHDL

La 11e édition du RAID Banque Nationale, qui s’est déroulée le 28 mai dernier, a permis d’amasser 150 180 $ pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL).

Des pizzas pour l’éducation

Pour une troisième année consécutive, la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis se tiendra au profit de la Fondation Collège de Lévis. Toutefois, contrairement aux deux dernières années, l’édition 2022 de l’événement caritatif retrouvera, le 22 juin prochain, les pleines couleurs qui étaient siennes avant la pandémie.

Un nouveau coup de pouce au jardinage par l’Unisson

Pour une troisième année, le projet Jardinons à l’unisson de L’Unisson est de retour.

Centraide remet un montant record aux organismes de Lévis

Centraide Québec et Chaudière-Appalaches a distribué 1 338 530 $ à 22 organismes et projets communautaires de Lévis.

Franc succès pour la Marche de l'espoir

Tenue sous la présidence d’honneur de Marc Picard, député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, l’édition 2022 de la Marche de l’espoir de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) a été une réussite. L’événement caritatif a permis de récolter plus de 50 000 $, le 29 mai dernier.

Coup de pouce au comité Tous pour l’Ukraine

Le Club Rotary de Lévis a amassé, grâce à la générosité de ses membres, un montant de 1 200 $ pour le comité Tous pour l’Ukraine.

Un défi pour aider des hôpitaux québécois

La troisième édition du Défi des générations a été lancée le 14 juin. Par cet événement, divers intervenants veulent aider financièrement 17 fondations hospitalières du Québec, dont la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis.

Don de 2 000 $ au Grenier

Le directeur général du Comptoir alimentaire Le Grenier, Stéphane Clavet, a récemment reçu des mains de la directrice de la Fondation Meubles South Shore, Claudia Laflamme, un don de 2 000 $ pour les activités de l’organisme lévisien.

Le Grenier termine sa campagne avec 1,7 M$ amassés

L’objectif initial de 1,4 M$ a été dépassé. Débutée le 29 novembre 2019, cette campagne de financement visait à soutenir la relocalisation du Comptoir Le Grenier.