18 femmes ont tenu des roses pour symboliser les 16 femmes et les 2 enfants qui ont été assasinés lors de la vague de féminicides survenue cette année au Québec. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

À la mémoire des 16 femmes et des 2 enfants qui ont perdu la vie en 2021 dans un contexte de violence conjugale et pour dénoncer les violences faites aux femmes, plusieurs groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches se sont rassemblés le 6 octobre devant les bureaux du député de Lévis, François Paradis.

Sous l’initiative des quatre maisons d’hébergement de la Chaudière-Appalaches, les groupes de femmes ont joint leur voix lors de cette vigie pour témoigner de leur solidarité auprès des femmes victimes et de leur entourage.

«Ensemble, les groupes de femmes élèvent leurs voix pour dire haut et fort qu’une femme ne devrait plus jamais être victime d’un homme en raison de son statut de femme, et encore moins par amour. L’amour ne tue pas! C’est assez!», a-t-on pu entendre lors de l’allocution de multiples femmes lors de la vigie.

C’est chargé d’émotions avec les voix tremblantes que les noms des 16 femmes assassinées ont été nommés. Pour chacune d’elles, une rose blanche a été déposée au sol. Les participantes ont aussi rendu hommage aux deux enfants qui ont perdu la vie lors de féminicides par des roses de couleur jaune. À la suite de l’allocution, une minute de silence s’en est suivie.

Lors du rassemblement fort en symbolisme, plusieurs femmes arboraient le ruban blanc contre la violence faite aux femmes ou encore des chandails à l’effigie d’Une pour toutes. Des femmes avaient aussi, avec elles, des affiches avec les photos de chacune des victimes et des banderoles, sur lesquelles on pouvait lire «Pas une de plus».

«Il faut reconnaître, nommer et dénoncer les violences faites aux femmes. Elles font partie d’un système qui favorise les inégalités entre les femmes et les hommes. Le gouvernement doit voir l’urgence d’agir et mettre en place des mesures démontrant la prise en considération des enjeux en condition féminine. Du financement oui, mais aussi des mesures sociales concrètes pour que cette violence des hommes envers les femmes cesse rapidement», a mentionné Karine Drolet, la directrice générale du Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) qui a coordonné l’événement.

Passer à l’action

Bien qu’elles soient reconnaissantes des sommes offertes par le gouvernement dans la lutte contre la violence faite aux femmes, les femmes et groupes de femmes de la Chaudière-Appalaches croient tout de même que des mesures devraient être prises et des actions mises en place pour éviter que d’autres drames ne se reproduisent.

«La violence est un problème de société et il faut que la société se mette en œuvre pour l’enrayer», a soutenu la directrice de la Jonction pour elle, Michelle Paré. «Personne n’est en sécurité tant que nous ne sommes pas toutes en sécurité, a ajouté une autre femme.»

Les personnalités politiques de la ville ont été invitées à se rendre sur place. Le député François Paradis était notamment représenté par son attaché politique en raison de sa présence à l’Assemblée nationale.

Les plus lus

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Pédaler pour la recherche sur la sclérose en plaques

Le 28 septembre dernier, après 11 heures et 39 minutes à pédaler de Montréal jusqu’à Lévis, sa ville natale, Patrice Grenier a réalisé les trois objectifs qu’il s’était fixés pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Un nouvel encan virtuel pour la MSPL

La deuxième édition de l’encan virtuel au bénéfice de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) se déroulera du 4 au 21 novembre prochains. Sous la présidence d’honneur de l’homme d’affaires Bruno Lavoie, propriétaire de la quincaillerie BMR de Saint-Jean-Chrysostome, l’encan proposera au grand public plus de 80 lots.

Nouveau record pour la Dégustation de prestige de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Un nombre de participants et un montant record de 319 520 $ ont été enregistrés le 7 octobre dernier lors de la Dégustation de prestige qui s’est déroulée une fois de plus en formule à la maison. L’événement phare de la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis a permis de livrer des repas dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de Québec.

Nouvelle directrice au CBE

C’est le 1er octobre dernier qu’Andréane Chabot a terminé son mandat de plus de sept ans à la direction générale du Conseil de bassin de la rivière Etchemin (CBE). Sa successeure, Véronique Dumouchel est en poste depuis le 26 octobre dernier.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Des pâtés qui aident les plus démunis

La campagne du Filon, Des pâtés pour s’aider, est de retour cette année sous le thème Des pâtés pour s’aider… toute l’année!, du 30 novembre au 17 décembre. L’édition 2021 de la campagne de financement qui vise à garnir des paniers de Noël de plus de 1 000 familles défavorisées de la région ainsi que soutenir la mission et les actions du Filon sera sous la présidence d’honneur de Sandra Fontaine, ...