CRÉDIT : ARCHIVES

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

Il s’agit d’une augmentation de 5,4 points de base comparativement à février, soit avant le début de la crise de la COVID-19. Concrètement, le nombre de chômeurs dans la RMR de Québec a bondi de 16 900 personnes en avril par rapport à mars (+ 67,9 %) ainsi que de 23 100 par rapport à février (+ 123,5 %).

Selon l’EPA, on estime qu’il y avait 400 000 personnes en emploi dans la région en avril, soit 26 600 de moins qu’au mois de mars (- 6,2 %) et 38 300 de moins qu’au mois de février (- 8,7 %).

À titre comparatif, à l’échelle de la province, les données comparables indiquent une chute du nombre de personnes en emploi de 266 800 par rapport à mars (- 6,2 %) et 341 800 en moins qu’en février (- 7,8 %). Quant au taux de chômage, il a atteint 9,7 % en avril.

Rappelons que les données disponibles pour la RMR de Québec subissent un traitement statistique particulier (moyenne mobile trois mois) en raison du petit échantillon, ce qui a pour effet d’atténuer les fortes fluctuations des données. Les circonstances actuelles génèrent des variations extrêmes qui ne peuvent être pleinement observées avec ces données.

«Le recul d’emplois observé en avril a affecté l’ensemble des tranches d’âge de la population. Toutefois, à l’instar du reste de la province, on observe, chez les plus jeunes (24 ans et moins), une baisse de l’emploi et une hausse du chômage plus prononcée. Cette population est fortement représentée dans les secteurs d’activité où la proximité avec le public est importante. D’ailleurs, le secteur des services d'hébergement et de restauration est celui qui a essuyé le plus important recul au mois d’avril. L’industrie de la construction, ainsi que les services d’enseignement ont également été fortement touchés», a expliqué Émile Émond, économiste de Québec International.

Toutefois, avec la reprise graduelle des activités à l’extérieur de la région de Montréal en mai, l’agence de développement économique pour la Capitale-Nationale estime que des fluctuations sur le marché de l’emploi pourraient survenir

«Les données de l’EPA pour la RMR de Québec donnent un aperçu du choc généralisé engendré par la COVID-19. À titre d'exemple, là où les données sont disponibles, on décèle une diminution marquée du nombre d’heures travaillées en février et avril ce qui n’est pas accessible à court terme pour la région. Au Québec, cette réduction est de l’ordre de 35 % alors qu’elle est de 28 % au Canada. La reprise graduelle des activités, tant attendue, devrait être palpable dans les données des prochains mois. Cependant, celle-ci sera déterminée par l’évolution de la crise, et il faudra attendre un bon moment avant de percevoir tous les impacts structurels de la pandémie sur le marché du travail», a conclu M. Émond.

 

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Faire sa part pour protéger les anges gardiens

Comme d’autres entreprises du Québec, Isolation Tex Fab s’est jointe à l’effort industriel qui s’est mis en branle afin de produire des équipements de protection contre le nouveau coronavirus. L’entreprise de Charny a modifié du jour au lendemain sa production pour créer notamment des jaquettes de protection réutilisables.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Des organisations heureuses

Plusieurs organisations représentant des entrepreneurs de la région n'ont pas caché leur joie, le 28 avril, après l'annonce du gouvernement provincial d'une reprise graduelle des activités économiques dans la province.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.