CRÉDIT : COURTOISIE - COSMOS CAFÉ LÉVIS

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

«En 12 années d'opération, nous avons eu beaucoup de plaisir et étions fiers de vous compter parmi nos employés, mais c'est aujourd'hui qu'on vous annonce que l'aventure Cosmos Lévis devrait prendre fin. Les dernières années ont été difficiles au niveau de la santé financière du restaurant. La crise actuelle entraînée par la COVID a fait vraiment mal aux espoirs qui nous restaient de parvenir à redresser la barre», a écrit Louis McNeil, copropriétaire des restaurants Cosmos, dans une lettre adressée aux employés de l'établissement lévisien.

Mercredi, en entrevue avec le Journal, Louis McNeil a précisé que la situation du restaurant s'améliorait avant qu'éclate la crise de la COVID-19. Toutefois, la fermeture obligatoire de trois mois afin de respecter les consignes de la Santé publique a mis fin à cette erre d'aller.

Les associés des restaurants Cosmos ont alors décidé d'explorer l'option de la vente des actifs de l'établissement lévisien pour pouvoir maintenir les activités des autres établissements situés à Québec de la chaîne. Depuis le 15 juin, date où les restaurants au Québec ont pu rouvrir leurs portes, les succursales Sainte-Foy et Lebourgneuf ont rouvert leurs portes.

«Si j'avais suivi mon coeur, nous n'aurions pas vendu la succursale de Lévis, mais rationnellement, c'était la décision à prendre. La COVID-19 nous a vraiment fait mal et nous avons reçu cette proposition pour le restaurant de Lévis. Notre objectif, c'est de maintenir nos activités à Québec et nous sommes en train de solidifier nos liquidités. Nous avons reçu des aides gouvernementales, notamment la Subvention salariale d'urgence, mais ces mesures prendront bientôt fin», a expliqué M. McNeil.

Un autre restaurant remplacera le Cosmos

Le processus de vente est toujours en cours. Les associés du Cosmos ont accepté lundi l'offre d'achat du promoteur intéressé par les actifs du restaurant, soit le condo commercial où il était situé ainsi que le fonds du commerce. En raison de la signature d'une clause de confidentialité. Lous McNeil n'a pu indiquer au Journal quelle entreprise avait acquis l'établissement.

Toutefois, dans la lettre qu'il a transmise aux employés, il a dévoilé que le nouveau propriétaire avait l'intention d'exploiter un restaurant dans ce local.

Quant aux employés du restaurant, certains cuisiniers ont été transférés dans d'autres restaurants Cosmos. Selon des vérifications faites par Louis McNeil, la majorité des employés du restaurant lévisien se sont déjà retrouvé un autre emploi.

«(Le nouveau propriétaire) aura d'ailleurs en main vos coordonnées pour vous contacter lors de la relance du nouveau restaurant. Soyez assurés que tout le monde sera payé : 4 %, vacances cumulées. Au nom de mes associés et en mon nom personnel, nous vous remercions de tout coeur pour votre implication dans cette aventure», a conclu M. McNeil, dans sa missive envoyée aux employés de l'établissement lévisien.

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

Le Pacini de Lévis définitivement fermé?

Un autre restaurant lévisien sera vraisemblablement une nouvelle victime de la COVID-19. Selon un article de La Presse, le restaurant Pacini de Lévis n'ouvrira plus ses portes.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

Un nouvel honneur pour le Quality Inn & Suites de Lévis

Dans le cadre des prix Satisfaction de la clientèle 2020, Choice Hotels Canada a remis le prix Platine au Quality Inn & Suites de Lévis. Cette distinction récompense les hôtels canadiens «pour leur excellence opérationnelle et leur dévouement à offrir un service de qualité supérieure».

Unis pour Lévis : une initiative pour l’achat local

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé Unis pour Lévis dans le cadre du programme de Desjardins Du cœur à l’achat sur la plateforme La Ruche, le 29 juin. La CCL souhaite récolter 25 000 $ pour les entreprises d’ici et Desjardins s’engage à remettre le même montant qui sera amassé, jusqu’à concurrence de 25 000 $, à deux organismes qui se le partageront, c’est-à-dire l’ADOberge et la Fondati...

Relance économique : L'AGRTQ réitère l'importance de considérer le développement du logement social

Déplorant que le gouvernement du Québec ait fait «complètement fi du logement social et communautaire de sa relance post-COVID-19», l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) a tenu à rappeler l’importance de cet enjeu dans un mémoire déposé dans le cadre de l’étude du projet de loi 61. Concrètement, l’AGRTQ demande au gouvernement d’inclure le logement social et communau...

Lettre ouverte - L’acquisition d’un traversier d’outre-mer par le gouvernement fédéral sera-t-elle vraiment une solution temporaire?

Le gouvernement fédéral a fait l’annonce, la semaine dernière, de l’acquisition d’un traversier espagnol, le NM Villa de Teror, pour desservir les Îles-de-la-Madeleine. Bien qu’il s’agisse officiellement d’une solution dite «temporaire», en attendant la construction d’un navire de remplacement permanent par le Chantier Davie, la situation nous inquiète et nous amène à demander des précisions au go...