CRÉDIT : COURTOISIE - COSMOS CAFÉ LÉVIS

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

«En 12 années d'opération, nous avons eu beaucoup de plaisir et étions fiers de vous compter parmi nos employés, mais c'est aujourd'hui qu'on vous annonce que l'aventure Cosmos Lévis devrait prendre fin. Les dernières années ont été difficiles au niveau de la santé financière du restaurant. La crise actuelle entraînée par la COVID a fait vraiment mal aux espoirs qui nous restaient de parvenir à redresser la barre», a écrit Louis McNeil, copropriétaire des restaurants Cosmos, dans une lettre adressée aux employés de l'établissement lévisien.

Mercredi, en entrevue avec le Journal, Louis McNeil a précisé que la situation du restaurant s'améliorait avant qu'éclate la crise de la COVID-19. Toutefois, la fermeture obligatoire de trois mois afin de respecter les consignes de la Santé publique a mis fin à cette erre d'aller.

Les associés des restaurants Cosmos ont alors décidé d'explorer l'option de la vente des actifs de l'établissement lévisien pour pouvoir maintenir les activités des autres établissements situés à Québec de la chaîne. Depuis le 15 juin, date où les restaurants au Québec ont pu rouvrir leurs portes, les succursales Sainte-Foy et Lebourgneuf ont rouvert leurs portes.

«Si j'avais suivi mon coeur, nous n'aurions pas vendu la succursale de Lévis, mais rationnellement, c'était la décision à prendre. La COVID-19 nous a vraiment fait mal et nous avons reçu cette proposition pour le restaurant de Lévis. Notre objectif, c'est de maintenir nos activités à Québec et nous sommes en train de solidifier nos liquidités. Nous avons reçu des aides gouvernementales, notamment la Subvention salariale d'urgence, mais ces mesures prendront bientôt fin», a expliqué M. McNeil.

Un autre restaurant remplacera le Cosmos

Le processus de vente est toujours en cours. Les associés du Cosmos ont accepté lundi l'offre d'achat du promoteur intéressé par les actifs du restaurant, soit le condo commercial où il était situé ainsi que le fonds du commerce. En raison de la signature d'une clause de confidentialité. Lous McNeil n'a pu indiquer au Journal quelle entreprise avait acquis l'établissement.

Toutefois, dans la lettre qu'il a transmise aux employés, il a dévoilé que le nouveau propriétaire avait l'intention d'exploiter un restaurant dans ce local.

Quant aux employés du restaurant, certains cuisiniers ont été transférés dans d'autres restaurants Cosmos. Selon des vérifications faites par Louis McNeil, la majorité des employés du restaurant lévisien se sont déjà retrouvé un autre emploi.

«(Le nouveau propriétaire) aura d'ailleurs en main vos coordonnées pour vous contacter lors de la relance du nouveau restaurant. Soyez assurés que tout le monde sera payé : 4 %, vacances cumulées. Au nom de mes associés et en mon nom personnel, nous vous remercions de tout coeur pour votre implication dans cette aventure», a conclu M. McNeil, dans sa missive envoyée aux employés de l'établissement lévisien.

Les plus lus

Un magasin Princess Auto à Lévis

La chaîne canadienne Princess Auto, spécialisée dans les articles agricoles, industriels, de garage, hydrauliques et excédentaires, ouvrira un magasin à Lévis, au début de l’année prochaine.

Une solution lévisienne pour accessoiriser sa piscine

La designer industriel lévisienne, Pénélope Rouillard Bazinet, a lancé son entreprise d’accessoires de piscine, Polo – Accessoires pour piscine, au début du mois de juin dernier. Ainsi, les propriétaires de piscines peuvent se procurer ses produits qui empêchent les débris naturels qui tombent dans la piscine de boucher l’écumoire.

Un nouvel établissement de restauration à Saint-Romuald

Le Théophile, nouveau restaurant mélangeant cuisines d’inspiration californienne et italienne, a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Saint-Romuald. Les clients peuvent se retrouver pour manger sur la terrasse ou à l’intérieur dans cette maison de 1857 réaménagés par les restaurateurs qui planchent sur ce projet depuis un an.

Une Baraque à bières à Lévis

La Baraque à bières de Lévis a ouvert ses portes aux clients le 23 juin dernier, au 70, avenue Bégin dans le Vieux-Lévis.

Les familles Carrier et Capwood s’unissent

Via sa page Facebook, le Marché Carrier annonçait le 9 juillet qu’une deuxième succursale de l’entreprise ouvrirait ses portes du côté de Québec d’ici septembre prochain. Ainsi, le Marché Carrier s’est associé avec le groupe Capwood, une société d’investissements et de gestion d’actifs immobiliers québécoise, pour élaborer ce projet qui pourrait résulter à la création de plusieurs marchés Carrier ...

Le Café Bistro Van Houtte Lévis ferme ses portes

En raison de la faillite de Gestion Caféco, l’entreprise qui opérait cet établissement, le Café Bistro Van Houtte Lévis, situé dans le centre-ville de Lévis, a fermé ses portes à la fin du mois de juin.

Une formation professionnelle de plus en plus recherchée

En mars dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le premier ministre du Québec, François Legault, annonçaient l’objectif des gouvernements fédéral et provincial de brancher la quasi-totalité du Québec à l’Internet haute vitesse, c’est-à-dire 150 000 foyers d’ici septembre 2022. Ainsi, la demande de main-d’œuvre est grande dans le domaine des télécommunications et le Centre de for...

Un complexe de condos locatifs verra le jour à Saint-Nicolas

En 2022, 72 condos locatifs verront le jour aux abords du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Saint-Nicolas. Le promoteur derrière Roc-Pointe sur le fleuve était fier de donner le coup d’envoi du projet de 24 millions $, le 12 juillet, accompagné d’élus municipaux.

QScale : un immense projet de traitement informatique de 867 M$ à Lévis

Le président de QScale, Martin Bouchard, accompagné du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Éric Girard, de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, du ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches ainsi que ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne, du député de...

Un jeune entrepreneur «capable de suivre»

À 19 ans, Jacob Leclerc fait déjà partie du monde des affaires depuis maintenant près d’un an. Représentant aux ventes pour une compagnie d’outillage à temps plein, étudiant en administration des affaires et employeur en gestion immobilière à temps partiel, rien n’arrête ce jeune entrepreneur de réaliser ses rêves.