CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) mène présentement une enquête en lien avec une possible affaire de leurre informatique. Des jeunes filles de la région auraient notamment reçu des demandes obscènes d'un individu sur Instagram.

C'est le 1er mai que les faits reprochés seraient survenus.

Une jeune fille de 11 ans aurait alors accepté la demande d'amitié d'un individu sur Instagram.

Ce dernier aurait envoyé une photo de parties génitales masculines et aurait fait une demande obscène à la jeune fille.

Rapidement, cette dernière a déposé une plainte au SPVL.

Toutefois, l'individu, via la liste d'amis de la jeune fille de 11 ans sur Instagram, aurait sollicité d'autres jeunes filles. 

Entre autres, une fille de l'extérieur de la région aurait reçu une vidéo avec des images explicites à caractère sexuel.

Prévention et enquête

En collaboration avec la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), le SPVL a transmis une lettre à tous les élèves de 5e et 6e année de Lévis pour demander à leurs parents d'être vigilants et pour offrir des recommandations de sécurité.

Le corps policier lévisien a profité de l'occasion pour rappeler que les jeunes ne devaient pas accepter sur les médias sociaux une demande d'une personne inconnue et de ne pas échanger avec des inconnus.

Également, le SPVL a suggéré aux parents et aux jeunes de ne pas supprimer une conversation si des gestes répréhensibles étaient commis par l'inconnu ainsi que de tenter de faire une capture d'écran et de contacter rapidement les policiers le cas échéant.

Notons qu'en ce qui a trait à l'affaire du 1er mai, l'enquête du SPVL est toujours en cours.

«Nous prenons très au sérieux ces allégations et nous travaillons fort pour faire la lumière dans ce dossier. Des accusations de leurre informatique et de rendre accessible à des mineurs du matériel sexuellement explicite pourraient être déposées si l'enquête prouve les allégations», a conclu Christian Cantin, porte-parole du SPVL.

Les plus lus

Une famille de Terrebonne demande l’aide des riverains du Saint-Laurent

Nancy Gosselin et Richard Martel, les parents de Simon Martel, demandent l’aide du public afin de retrouver leur fils (sur la photo).

Un jeu passe près de mal tourner pour un jeune garçon

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont dû intervenir, hier en fin d'après-midi, dans une unité d'habitation de l'avenue des Églises afin de secourir un garçon de 3 ans qui s'était serré un attache-câble (Ty-Rap) autour du cou.

Un jeune Lévisien arrêté pour leurre et incitation à des contacts sexuels

Par voie de communiqué, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 28 avril, qu'il a arrêté à la mi-avril Samuel Carbonneau, un Lévisien de 20 ans, pour leurre et incitation à des contacts sexuels sur une victime d’âge mineur.

Accident de travail à Saint-Henri

Les services d'urgence de Bellechasse sont intervenus hier après-midi à Saint-Henri afin de secourir un quinquagénaire qui se serait blessé alors qu'il élaguait des arbres.

COVID-19 : le SPVL a donné six constats d'infraction de plus

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a dressé lundi son plus récent bilan sur le travail de ses policiers afin de faire respecter les directives de la Santé publique. Lors de la dernière semaine, les agents de la paix lévisiens ont dû sévir à six reprises.

Invasion de domicile à Lévis : deux résidents de Québec arrêtés par le SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé qu'il a arrêté, le 6 mai, deux personnes en lien avec une invasion de domicile qui serait survenue le 5 mai, dans le secteur Lévis.

Infractions à caractère sexuel sur une personne mineure : un Lévisien de 29 ans arrêté

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a lancé une enquête et a procédé à l'arrestation d'un Lévisien de 29 ans samedi en lien avec une possible affaire d'infractions à caractère sexuel sur une personne mineure.

COVID-19 : le SPVL n'a pas donné de nouveaux constats

Les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) n'ont pas donné de nouveaux constats ou rapports d'infraction général en lien avec la Loi sur la santé publique depuis au moins une semaine.

Le SPVL mène une frappe contre un trafiquant de stupéfiants

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 14 mai, qu'il a arrêté deux Lévisiens, une femme de 27 ans et un homme de 29 ans, et a mené des perquisitions en lien avec du trafic de stupéfiants, le 12 mai.

Un individu connu des policiers épinglé avec des stupéfiants

Un Lévisien de 33 ans connu du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu'il ne respectait pas certaines conditions imposées par la cour. À la suite de l'arrestation du trentenaire, les policiers lévisiens ont découvert de la drogue sur l'individu.