L’école de Quaqtaq où les élèves de Lévis logeront pendant leur voyage. CRÉDIT : COURTOISIE

À plus de 2 000 kilomètres d’ici, au nord du Québec, se trouve un petit village nommé Quaqtaq. Dans cette communauté inuite de quelques centaines d’habitants, 17 élèves et 2 enseignantes de l’école Guillaume-Couture de Lévis passeront une semaine, du 27 mars au 3 avril, et iront à la rencontre des habitants du Nunavik et de leur mode de vie.

C’est la taille de l’avion qui a déterminé le nombre de participants. Au total, enseignants et élèves seront 19 à s’envoler pour Quaqtaq dans le nord du Québec. Ce projet d’échange culturel est organisé chaque année depuis 7 ans dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI). Pendant tout le secondaire, ce cursus encourage l’ouverture sur le monde avec davantage de cours de langue, des projets interdisciplinaires et du bénévolat.

Ce voyage a été proposé aux 52 élèves de secondaire 2 qui se sont inscrits de façon volontaire, selon leur intérêt. Comme ils n’étaient que 13 à vouloir partir, le reste des places disponibles a été ouvert aux jeunes de secondaire 1. Quand le nombre de personnes intéressées dépassent le nombre de billets, les participants sont choisis en fonction de leur motivation et de leur tempérament face à l’aventure. 

«Aller passer une semaine dans une communauté différente, c’est un dépaysement et c’est quand même quelque chose de difficile. Donc, il faut avoir des élèves, pas nécessairement performant d’un point de vue académique, mais capables d’être autonomes et de se débrouiller par eux-mêmes», souligne l’enseignante d’espagnol et responsable de l’échange culturel, Dominique Ouzilleau.

Avant le départ, les élèves se retrouvent avec les deux enseignantes et accompagnatrices pour dix rencontres préparatoires au voyage. Présentation du village, préparation aux conditions météo afin d’être équipé de vêtements adaptés, les participants découvrent leur destination.

Faire tomber les préjugés

 Et ce sont les différences culturelles qui pourraient bien surprendre le plus les jeunes voyageurs. «On a regardé des capsules sur les préjugés face aux Autochtones. Qu’est-ce qui est vrai? Qu’est-ce qui n’est pas vrai? Qu’est-ce qu’on doit connaître de cette culture avant de partir?», questionne l’enseignante. 

Chaque élève de Lévis est jumelé avec un élève de Quaqtaq, son binôme. Avant de se rencontrer, les deux jeunes échangent par lettre afin de se présenter. Sur place, des activités sont organisées, pêche sur glace, promenade en traineau, en motoneige, observation des aurores boréales, initiation à la construction des igloos, confection de mitaine ou encore initiation à la langue locale, l’inuktitut.

En préparation du départ, le groupe passera une nuit dans le gymnase de leur école lévisienne, puisque c’est dans ce lieu qu’ils seront logés à Quaqtaq pour sept nuits.

«On va dormir tout le monde ensemble. Voir ce que ça implique. Tu n’as pas ton espace personnel, tu n’as pas ta douche, tu n’as pas ta toilette pour toi tout seul. On va vivre en petite communauté. Donc, leur faire prendre conscience de ça», annonce Dominique Ouzilleau.

Chaque soir, un temps de parole permettra aux élèves de partager leurs expériences ainsi que d’exprimer leurs craintes ou ce qu’ils auront aimé de leur journée ou moins apprécié. «Comment as-tu apprécié ton voyage? Qu’est-ce qui t’a le plus marqué? Quelle ouverture ça t’a apporté? Est-ce que tes préjugés sont moins grands?», ont prévu de demander aux élèves les enseignantes, une fois le groupe rentré à Lévis. Puis, ce sera au tour des jeunes de Quaqtaq de venir. 

De ses précédentes expériences Dominique Ouzilleau a appris que les élèves, quand ils reviennent, se disent : « Je suis don ben chanceux d’avoir tout ce que j’ai». Et, prennent conscience de tout ce qu’ils possèdent, livres, accès à Internet ou télévision.

«Ils se rendent compte que tu n’as pas nécessairement besoin de tout ça pour être heureux. Les Inuits et les Autochtones sont des peuples hyper souriants. Ça change beaucoup leur vision du monde», conclut-elle.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Réforme de la gouvernance scolaire : la CSN craint un recul pour la CSDN

Par voie de communiqué, le Syndicat soutien scolaire des Navigateurs, une unité affiliée à la CSN qui regroupe plus de 1 500 membres du personnel de soutien des secteurs administratif, technique en adaptation scolaire et en services de garde ainsi que du personnel de soutien manuel et de service de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), a attaqué, le 27 janvier, la réforme envisagée par Qu...

Un Lévisien en vedette dans L’appartement

Nouvelle «série-réalité» du Club Illico, L’appartement aura des couleurs lévisiennes. En effet, l’un des cinq participants de l’émission, Pierre-Alexandre Imbeault, est originaire de Lévis. Une opportunité qui permettra au jeune de 19 ans de faire l’éloge de la différence, lui qui est en plein processus de transition de genre.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.