CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Un comité de suivi quotidien de la collecte des déchets s’est réuni pour la première fois ce lundi 9 septembre. Des réunions sont prévues tous les jours cette semaine, à 15 heures. La situation revient progressivement à la normale, selon la Ville.

«Quotidiennement, on va s’enquérir de la situation et on va s’assurer d’intervenir rapidement le cas échéant», a annoncé le maire, Gilles Lehouiller en marge du conseil municipal ce soir.

Nouvellement créé, un comité de suivi de la collecte des déchets s’assure du respect du contrat par le fournisseur. Après la première réunion tenue ce lundi 9 septembre, ses membres ont indiqué que «la situation se régularise sur le territoire».  

«En date d’aujourd’hui, c’est le retour à la normale. Ce qui veut donc dire que le ramassage des déchets s’est fait tel que prévu», a assuré le maire.

D’ailleurs, Sani-Terre Environnement s’y est engagé dans un plan d’action déposé le 27 août à la demande de la Ville. Un nouveau coordonnateur et un nouveau DG ont aussi rejoint l’entreprise, qui a même modifié son système de gestion.

Un plan qui «fonctionne», selon Gilles Lehouiller. «On nous avait dit qu’après la fin de semaine de la Fête du travail tout reviendrait dans l’ordre, c’est ce qui est en train de se produire.»

Une alternative préférable à la rupture du contrat

Pour éviter une rupture de service, «l’alternative qu’on a prise est la bonne, estime le maire. Si on avait rompu le contrat, on courrait le risque que la situation soit pire.» Moins d’entreprises sont en effet en mesure de répondre à la demande et elles connaissent des difficultés de recrutement. 

«Le seul concurrent en lice n’est pas en mesure de prendre la relève, constate-t-il. On n’est plus dans une époque où il y avait quatre ou cinq entreprises qui soumissionnaient.»

Le maire a assuré que «les seuls inconvénients que ça a pu causer, ce sont des retards». Il croit que la collecte a bien été effectuée, mais que «ça pouvait prendre un délai de 24 à 48 heures». Gilles Lehouillier a évoqué «quelques cas exceptionnels de rues oubliées», une situation qui peut arriver, «indépendamment qu’un contrat aille bien ou pas».

«Vous allez entendre parler de nous si le fournisseur ne respecte pas son plan de redressement, a prévenu le maire. Si ce n’est pas revenu à la normale, vendredi on va informer la population.»

Quant aux amendes déjà infligées par la Ville à Sani-Terre Environnement, l’entreprise devra les payer, a affirmé la Ville, qui est prête à recommencer si le fournisseur n’assure pas le service de collecte.

Vers une gestion en régie?

À moyen terme, le comité de suivi de la collecte des déchets travaillera à l’élaboration de propositions pour le conseil municipal sur les solutions alternatives. Tous les scénarios seront mis sur la table, prévoit le maire. Actuellement, la collecte des déchets dépend à 100 % de fournisseurs de service privés.

La Ville réfléchit «sérieusement» à reprendre la collecte des déchets en régie. Mais sa décision dépendra des coûts et du niveau d’autonomie nécessaire pour assurer un service minimum en cas de crise. Face à cette même problématique, la Ville de Québec vise 15 à 20 % d’autonomie.

Le contrat avec Sani-Terre Environnement coûte à la Ville 28 $ par porte pour l’année. Le prix de la Collecte des déchets sur l’ensemble du territoire d’élève à 1,5 M$ par année. Pour ce qui est de l’ensemble des services assurant la gestion des déchets, Lévis paie 139 $ par porte par année.

La collecte régulière est de retour toutes les deux semaines à compter de cette semaine. Le ramassage a commencé cette semaine du 9 septembre dans le secteur est. Dans le secteur ouest, la collecte débute la semaine du 16 septembre.

Si la collecte n’est pas effectuée selon le calendrier habituel dans leur secteur, les citoyens peuvent contacter le Centre de service à la clientèle au 418 839-2002.

Les retards n’ont pas touché la collecte des matières recyclables ni celle des matières compostables.


Les plus lus

Lévis en vedette au gala télévisé Célébration

Deux Lévisiens, Jacques Mathault et Cédric Bilodeau, participeront au gala Célébration 2020 de Loto-Québec, télédiffusé le dimanche 12 janvier à compter de 20h30 sur les ondes de TVA. La troupe de danse lévisienne DM Nation font aussi partie des artistes en vedette lors du gala. ·

Le Complexe aquatique multifonctionnel enfin inauguré

Après plus d’une trentaine d’années de discussions, d’attente et d’élaboration, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accompagné des représentants des gouvernements provincial et fédéral ainsi que des conseillers municipaux, a procédé à l’inauguration de cette infrastructure située dans le secteur Saint-Nicolas dont la conception représente un investissement de 35,5 M$.

Un camarade à quatre pattes à l’École de Taniata

Les élèves de l’établissement d’enseignement primaire de Saint-Jean-Chrysostome accueillent dans leur classe depuis quelques semaines le chien Mira Padmé. Le compagnon poilu apporte une présence rassurante et apaisante aux jeunes.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 31 décembre

Cette semaine, je poursuis mes souhaits aux personnalités de la région. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter, mes chers lecteurs, une bonne année 2020!

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Flavie, bébé de l’année à l’Hôtel-Dieu de Lévis

Le premier bébé de l’année 2020 à l’Hôtel-Dieu de Lévis est une Lévisienne. Flavie, fille d’Angélique Chénier et de David Hété, est la première enfant à avoir pointé le bout de son nez à l’unité mère-enfant de l’hôpital lévisien le 1er janvier.

Un archéologue lévisien fait une découverte de 44 000 ans

L’archéologue Maxime Aubert, diplômé en 1997 du Cégep de Lévis-Lauzon, a découvert en Indonésie une peinture représentant la plus vieille scène de chasse de l’humanité.

Rétrospective de février

Pendant que la Ville de Lévis ne savait plus où mettre la neige, le tournoi atome de Lévis accueillait une légende, des changements s’officialisaient à la Chambre de commerce, les Chevaliers terminaient leur saison régulière et l’Hôtel-Dieu de Lévis inaugurait une nouvelle aile.

Un Lévis, attache ta tuque 2.0 en février

C’est en présence de nombreux commerçants du Vieux-Lévis et de partenaires de l’événement que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le conseiller municipal du district Notre-Dame, Steve Dorval, et le président du Centre de plein air de Lévis (CPAL), Michel Gagné, ont présenté, le 22 janvier, la programmation de la nouvelle mouture de Lévis, attache ta tuque.

Le CPE Vire-Crêpe récompensé pour son projet inspirant

Le Centre de la petite enfance-Bureau coordonnateur de la garde en milieu familial (CPE-BC) Vire-Crêpe a été récompensé par Environnement Jeunesse, le 6 novembre dernier, pour sa semaine sans jouet.