65 % des recharges faites sur le territoire de la Chaudière-Appalaches en 2019 ont été effectuées sur des bornes de recharge rapide. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Hydro-Québec a dévoilé les premières statistiques recueillies en lien avec le Circuit électrique, son projet de réseau de bornes de recharges publiques pour les voitures électriques. Dans la région de la Chaudière-Appalaches, 21 847 recharges ont été effectuées en 2019.

Ces données démontrent que les endroits les plus fréquentés sur le territoire sont la super station de Saint-Appolinaire avec 3 641 recharges suivies des bornes du Complexe Pôle-Sud à Lévis qui a desservi 2 484 électromobilistes et celle du Tim Horton de Laurier-Station qui dénombre 2 295 recharges.

Notons que les bornes installées au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, à l’hôtel de ville de Lévis et au restaurant Saint-Hubert situé sur la route du Président-Kennedy connaissent également un achalandage notable.

«Ces statistiques permettent de comprendre le comportement des automobilistes qui rechargent leur voiture. On constate que les gens vont davantage dans les points qui sont centraux», explique Marc-Antoine Ruest, conseiller relation avec le milieu chez Hydro-Québec. 

Notons qu’en Chaudière-Appalaches, 48 bornes standards et 22 bornes rapides couvrent le territoire. De ces 21 847 recharges, 65 % d’entre elles ont été effectuées sur des bornes rapides, un chiffre qui tendra à augmenter, selon le représentant d’Hydro-Québec. Ce sont deux fois plus de bornes de recharge rapide qui ont été mises en service en 2019 à travers la province.

Selon les statistiques nationales, le nombre de recharges sur des bornes rapides a également doublé entre 2018 et 2019. On recensait 110 000 charges en 2018 comparées à 220 000 en 2019.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Avis de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendus par le Provigo de Lauzon

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Provigo Francis Descoteaux, située au 7777, boulevard Guillaume-Couture, à Lauzon, avise la population de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendue par cette épicerie, car ces aliments sont susceptibles de contenir la bactérie E. coli productrice de shigatoxines.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.

Rassembler tous les acteurs du système alimentaire

Après avoir dressé l’état des lieux du système alimentaire à Lévis, un collectif d’organismes communautaires organise un forum qui réunira producteurs, distributeurs, commerçants et organismes afin de travailler collectivement à identifier les enjeux et élaborer des solutions qui favoriseront l’accès à l’alimentation pour tous.