CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

«On a été mal compris.» Le maire de Lévis est revenu sur ses déclarations concernant le projet de la Ville pour le parc des Chutes-de-la-Chaudière, le 10 février, en marge du conseil municipal. La Ville entendra les citoyens sur l’usage récréotouristique à développer sur le site.

«Je n’aurais pas dû moi-même sauter d’étapes en donnant des exemples», a admis Gilles Lehouillier. Et d’ajouter, «je n’aurais pas dû donner d’exemples finalement» concernant ses propos tenus avant le précédent conseil municipal du 27 janvier.

Il avait alors imaginé que l’aménagement du site «pourrait être divers projets qui vont nous être déposés et proposés, par exemple, des bassins aquatiques. […] On connaît (le Village vacances) Valcartier, ça pourrait être des activités similaires ou hôtelières aussi». 

L’usage récréotouristique maintenu

 Malgré l’opposition très vive manifestée par des organismes du milieu, le GIRAM et les Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière, le maire a toutefois maintenu le chiffre de 3 à 4 % du site qui sera consacré à un usage récréotouristique. Ce qui signifie pour Gilles Lehouillier d’avoir les équipements «minimaux» pour accueillir les 800 000 visiteurs annuellement.

«Le problème, c’est qu’on est en dessous du minimum. Les toilettes, c’est effrayant. On ne peut même pas dire qu’il y a des toilettes là. Il faut qu’on aménage comme on a fait à la Traverse. Ça va prendre un pavillon d’accueil et du stationnement», constate-t-il. C’est à «l’intersection des deux autoroutes» que les aménagements pourraient voir le jour.

La Ville annoncera prochainement la tenue d’une consultation publique qui devrait se tenir le 25 février prochain. «On va voir comment les gens vont nous orienter sur le volet récréotouristique, ce que les gens souhaiteraient voir. Et après, on va recevoir des projets. Est-ce qu’on pourra avoir sur le site une petite auberge, peut-être.»

Aux citoyens qui ont profité de la période de question précédant le conseil pour faire part de leurs inquiétudes quant au projet et aux risques, selon eux, de privatisation d’un espace naturel, le maire a répondu qu’ils pourront venir faire part de leurs commentaires lors de la consultation.

Gilles Lehouillier a précisé qu’aucun appel de projets ne sera lancé tant que la période de consultation sera en cours et que la nouvelle réglementation ne sera pas adoptée.

Ajouter une passerelle

 Le projet à venir s’inscrira dans la stratégie voulue par la municipalité «de redonner le fleuve et ses affluents à la population» et permettre l’accès aux rives des cours d’eau. «La qualité de vie est l’élément numéro un d’attractivité, assure-t-il. Si vous ne réussissez pas à développer le volet qualité de vie, vous n’attirez pas de monde chez vous.»

«Sur la Chaudière, l’aspect le plus spectaculaire qu’on ajoute, c’est qu’on veut traverser l’autoroute 20 et créer une zone de conservation qui va aller jusqu’à l’embouchure du fleuve», explique Gilles Lehouillier.

La municipalité évalue présentement la solidité des piliers du pont Garneau. «Si c’est assez solide, on mettrait une passerelle pour les piétons et les cyclistes.»


Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Avis de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendus par le Provigo de Lauzon

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), en collaboration avec l'entreprise Provigo Francis Descoteaux, située au 7777, boulevard Guillaume-Couture, à Lauzon, avise la population de ne pas consommer certains produits de viande hachée vendue par cette épicerie, car ces aliments sont susceptibles de contenir la bactérie E. coli productrice de shigatoxines.

Deux nouveaux sentiers hivernaux répertoriés à Lévis

La liste des sentiers qui figurent dans le Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis élaboré par Ça marche Doc s’allonge avec six nouveaux parcours à découvrir sur les rives sud et nord.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

L’OPC veut mettre un frein à la «surpopulation féline»

Estimant que Lévis vit un problème de «surpopulation féline», l’Organisme pour la protection des chats (OPC) demande à la Ville de Lévis de s’attaquer à cette problématique.

Le projet de loi 40 adopté

Le projet de loi 40, qui vise à transformer les commissions scolaires en centres de services, à abolir les élections scolaires et à décentraliser la prise de décision, a été adopté le 8 février dernier.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 5 février 2020

L’avocate Marie-Ève Malenfant (1re photo) relève depuis peu un nouveau défi professionnel. Elle est de retour au sein du cabinet KSA Avocats.

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : des organismes s’opposent à la zone récréotouristique

Les dirigeants du Groupe d’initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM) et des Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière (APCC) ont uni leur voix, le 4 février, pour s’opposer à la modification envisagée au schéma d’aménagement du parc des Chutes-de-la-Chaudière.

Rassembler tous les acteurs du système alimentaire

Après avoir dressé l’état des lieux du système alimentaire à Lévis, un collectif d’organismes communautaires organise un forum qui réunira producteurs, distributeurs, commerçants et organismes afin de travailler collectivement à identifier les enjeux et élaborer des solutions qui favoriseront l’accès à l’alimentation pour tous.