CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

«Voici notre plan de match pour permettre une rentrée en classe en présence sécuritaire. Avec les différents investissements consentis et les formations suivies par le personnel au cours des derniers mois, nous pouvons basculer, comme c’est le cas jusqu’au 14 janvier, à l’enseignement à distance. Cependant, ce n’est pas notre plan A et nous visons toujours un retour à l’enseignement en présence dès le 17 janvier», a d’emblée déclaré Jean-François Roberge, lors d’une conférence de presse à Montréal.

D’abord, le ministre de l’Éducation a annoncé que le gouvernement provincial continuera de distribuer des tests rapides de dépistage de la COVID-19 aux élèves du réseau scolaire. Chaque élève du primaire recevra chaque mois, en janvier et en février, une boîte contenant cinq tests rapides. Au total, Québec réservera donc 7,2 millions de tests rapides de dépistage de la COVID-19 lors des deux prochains mois pour la distribution dans le réseau scolaire.

Les élèves qui obtiendront un résultat positif à un test rapide de dépistage ou qui éprouvent chez eux des symptômes de la COVID-19 devront demeurer à la maison. Pour leur part, les élèves qui éprouvent des symptômes de la maladie alors qu’ils sont en classe pourront subir un test rapide de dépistage à l’école, comme c’était le cas cet automne.

Pour leur part, les enseignants auront accès aux tests PCR de dépistage à partir du 15 janvier comme ils font partie d’un groupe jugé prioritaire par Québec : les travailleurs essentiels. En ce qui a trait au masque, il demeurera obligatoire en tout temps, sauf pour les repas, pour les élèves et les membres du personnel dans les établissements scolaires.

Dans un autre ordre d’idées, le ministère de l’Éducation a approuvé le report de certaines étapes du calendrier scolaire en raison de la fermeture des écoles jusqu’au 17 janvier. En effet, les examens ministériels prévus au début janvier auront finalement lieu dans les semaines du 24 et du 31 janvier. De plus, la remise du premier bulletin de l’année scolaire aura finalement lieu dans la semaine du 11 février.

À la défense de certaines décisions

Pendant l’allocution du ministre de l’Éducation et la période de questions de la conférence de presse, Jean-François Roberge et Horacio Arruda ont dû défendre les décisions gouvernementales en ce qui a trait au port du masque et la qualité de l’air dans les écoles.

Depuis plusieurs semaines, des syndicats représentant les enseignants demandent à ce que ces derniers puissent porter des masques N95 tandis que plusieurs personnes gravitant près du réseau scolaire demandent l’implantation de purificateurs d’air dans les classes.

Aux questions des journalistes sur ces demandes, le ministre de l’Éducation a souligné que le gouvernement provincial suivait les recommandations de ses experts en santé publique ainsi qu’en santé et sécurité du travail. Le directeur national de santé publique a notamment expliqué que selon les études, le masque de procédure était autant efficace qu’un masque N95 en milieu scolaire et qu’il est préférable de miser sur des échangeurs d’air pour amener du nouvel air dans les classes pour éviter une propagation du coronavirus.

À ce chapitre, Jean-François Roberge a indiqué que le réseau scolaire recevra bientôt plus de 50 000 lecteurs de C02, soit pour 54 % des classes québécoises. De plus, le ministre de l’Éducation assure que les centres de services scolaires qui en feront la demande auront accès à des échangeurs d’air supplémentaires.

Notons finalement que les syndicats représentant les travailleurs de l'éducation ont critiqué, à différents degrés, le plan de retour en présence, certains estimant notamment que le ministère de l'Éducation fait preuve «d'improvisation».

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.

Violence conjugale : une nouvelle ressource déployée au SPVL

Comme les autres corps de police à travers la province, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a récemment pu profiter d’une aide financière du ministère de la Sécurité publique du Québec pour concrétiser un projet pour lutter contre la violence conjugale et prévenir les féminicides. Le corps policier lévisien a désormais son agent pivot en violence conjugale afin d’atteindre ces objecti...

Grande Plée Bleue : la tourbière, un milieu à découvrir et à protéger

Milieu humide abritant une faune et une flore caractéristiques des tourbières, la Grande Plée Bleue a été aménagée il y a cinq ans pour la visite du public. La Société de conservation et de mise en valeur de ce territoire naturel exceptionnel voudrait qu’il soit protégé et devienne une réserve écologique.

Un nouveau livre pour découvrir l’histoire de Beaumont

Dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la municipalité bellechassoise, l’auteur Jean-Claude Tardif a officiellement lancé son nouveau livre, Beaumont, la mémoire des anciens, le 12 juillet dernier. Ouvrage faisant partie de la collection 100 ans noir sur blanc des Éditions GID, le livre retrace l’histoire de la municipalité grâce à 200 photos d’époque.