CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dessercom a lancé, le 18 janvier, sa campagne Tolérance zéro afin de prévenir et mettre fin à tous les gestes de violence de la population envers les paramédics et les chauffeurs-accompagnateurs.

Depuis le 18 janvier, toute personne qui montera à bord d’un véhicule ambulancier ou de transport médical de l’entreprise lévisienne verra des affiches indiquant qu’aucune forme de violence physique ou verbale envers ses professionnels ne sera tolérée et que de tels agissements seront rapportés à la police.

«Nous souhaitons passer un message très clair à la population que nous prenons très au sérieux les comportements répréhensibles à l’égard de notre personnel, sous peine de démarches judiciaires. Nous voulons bonifier le sentiment de sécurité de nos professionnels, car ce n’est pas vrai que ces comportements doivent faire partie intégrante de leur travail. On ne doit pas banaliser cette réalité de notre personnel soignant», a expliqué Maxime Laviolette, directeur général de Dessercom.

Toujours dans l’objectif de protéger ses employés, Dessercom a commandé, dans le cadre de son programme, des contentions adaptées à la réalité des paramédics, les XDCuff. Elles offrent plus de confort aux patients, en plus d’assurer une meilleure sécurité et une installation rapide pour les paramédics.

De plus, Dessercom demande au ministère de la Santé et des Services sociaux d’accélérer l’implantation et la formation des paramédics de soins primaires afin de pouvoir administrer le midazolam, un médicament utilisé notamment dans les cas de délire agité. Par ailleurs, Dessercom souhaite que les travaux sur le projet de loi C-211 reprennent à la Chambre des communes. La pièce législative prévoit une modification au Code criminel pour garantir une meilleure protection judiciaire à l’endroit de plusieurs travailleurs en uniforme, dont les paramédics.

Les plus lus

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Emmy Plante doit quitter Les chefs!

À l’issue de l’émission télédiffusée le 16 mai dernier, la Lévisienne Emmy Plante a dû accrocher sa veste des Chefs!. La cheffe originaire de Lévis a alors été éliminée du concours de cuisine d’ICI Radio-Canada Télé.

Le Festibière de Lévis de retour lors du long congé de la fête du Canada

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, le Festibière de Lévis est de retour au quai Paquet et aura lieu du 30 juin au 3 juillet. Les organisateurs de l'événement en ont fait l'annonce, le 28 avril, lors du dévoilement des événements qu'ils présenteront cette année.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 27 avril 2022

Le tournoi novice de Magog s’est déroulé à la mi-avril. Les Commandeurs N3-1 de Pointe-Lévy (1re photo) se sont alors inclinés en finale 2 à 1 contre les Tigres N3-2 de Victoriaville. Félicitation pour votre belle prestation et bravo également aux instructeurs, Martin Barrette, Jérôme Deschênes et Christian Guay. 

Aider grâce à la nature

Éducatrice spécialisée depuis quelques années, la Lévisienne Caroline Vallières lancera bientôt son projet de rêve. Grâce à un partenariat noué avec la Ferme Origine de Pintendre, elle ouvrira cet été les portes de son entreprise qui offrira des services d’accompagnement spécialisé dans la nature : Bottes et sabots.

Un cap important dans l’histoire de Lévis célébré cette année

Il y a maintenant 375 ans, Guillaume Couture devenait le premier Européen à s’établir sur une base permanente sur le territoire qui allait devenir Lévis. Pour marquer ce cap bien important dans l’histoire lévisienne, la Société d’histoire de Lévis (SHL) prévoit tenir des activités spéciales au cours des prochains mois.

Trois étudiantes lévisiennes récompensées

16 étudiants et diplômés du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole du Cégep de Lévis, dont 3 Lévisiennes, ont reçu des bourses le 23 février, lors d’une cérémonie virtuelle. Elles ont alors été récompensées pour l’excellence de leurs résultats scolaires, leur implication dans la communauté, leurs compétences entrepreneuriales et leur participation à la vie collégiale.

Des camionneurs manifestent leur mécontentement

Les transporteurs en vrac membres de l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) ont fait un coup d’éclat à la grandeur du Québec, le 9 mai dernier. En matinée, des camionneurs ont visité les bureaux de circonscription des élus de l’Assemblée nationale ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports du Québec (MTQ).