Plusieurs associations sportives du Québec sont satisfaites que le gouvernement provincial ait autorisé la reprise des entraînements. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Si certaines organisations sont satisfaites de certains assouplissements aux mesures sanitaires annoncées le 25 janvier par le gouvernement provincial, d'autres rongent leur frein et déplorent notamment «l'incohérence» dans le plan de Québec.

Du côté sportif, plusieurs organisations, comme Sports Québec, Hockey Québec et le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), ont salué le premier pas permettant la reprise des activités sportives avec le retour autorisé des entraînements pour les sportifs collégiaux et universitaires ainsi qu'âgés de moins de 18 ans.

«Le RSEQ et ses membres des secteurs scolaire, collégial et universitaire vivent un certain soulagement suite à l’annonce du premier ministre M. Legault confirmant la reprise de la pratique de l’activité sportive pour les jeunes de la communauté étudiante à compter du 31 janvier prochain. Le sport en milieu étudiant fait partie intégrante de l’ADN de la réussite éducative des jeunes du Québec», a notamment déclaré cette organisation, par voie de communiqué. 

«Incohérence» critiquée

 Toutefois, dans le milieu des affaires, plusieurs associations représentant les commerçants ne comprennent pas le maintien de certaines mesures restrictives à la suite des assouplissements annoncés le 25 janvier.

Si elle est satisfaite de la réouverture à 50 % de leur capacité des salles à manger des restaurants, l'Association Hôtellerie Québec a critiqué «le silence radio» du gouvernement sur le tourisme d'affaires, la tenue de congrès et les spas. Entre autres, l'organisme ne comprend pas pourquoi Québec autorise les cinémas et les salles de spectacle à accueillir jusqu'à 500 personnes tandis que les hôtels ne peuvent toujours pas organiser des congrès.

«Il est inacceptable que l'industrie hôtelière soit ainsi plongée dans l'incertitude et demeure incapable de fournir des confirmations et réponses à ses clients. Le tourisme d'affaires se planifie à l'avance et il est urgent d'obtenir des réponses. On ne peut pas se permettre d'échapper une autre saison touristique. À quand un vrai plan de réouverture? De plus, les spas ont aussi été passés sous silence alors qu'ils contribuent de façon importante aux activités de plusieurs de nos établissements hôteliers. Cette fermeture est totalement injustifiée alors que les spas comptent des activités majoritairement extérieures où il est facile de respecter les règles sanitaires», a soutenu Véronyque Tremblay, présidente-directrice générale de l'Association Hôtellerie Québec et de l'Association québécoise des spas.

Pour sa part, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) aurait aimé que le gouvernement du Québec présente un calendrier de déconfinement, comme l'a dernièrement fait le gouvernement de l'Ontario.

«Encore aujourd’hui, il y a des propriétaires de PME qui ne savent toujours pas quand ils pourront rouvrir. Pour ces entrepreneurs, l’inquiétude est immense. Avec les restrictions imposées en décembre pour faire face à cette 5e vague, ce n’est pas de la lumière que les PME voyaient au bout du tunnel, mais une pente descendante qui ne faisait que les enfoncer davantage dans une situation déjà précaire. Au sortir de ce nouveau confinement, il est primordial d’agir pour éviter à tout prix de nouvelles fermetures lorsqu’on aura à affronter une autre vague. La moitié des PME ne peuvent plus continuer au même rythme que lors des 22 derniers mois. Le gouvernement doit mettre une stratégie et des actions en place pour empêcher que l’on vive à nouveau cette situation déchirante pour les dirigeants des PME», a déclaré François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Les plus lus

L’hypersexualisation de la femme renforcée par les codes vestimentaires?

Le code vestimentaire d’établissements scolaires favoriserait-il l’hypersexualisation de la femme? La réponse serait oui selon Marianne Tremblay et Rose Simard, deux élèves de secondaire cinq à l’École secondaire les Etchemins (ESLE) de Charny. Dans le cadre de leur cours d’entrepreneuriat, elles ont entamé des démarches afin de faire changer la réglementation à ce sujet.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 mai 2022

Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec Culture Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, lance ses appels de candidatures pour le Prix du CALQ – Artiste de l’année dans la Capitale-Nationale et le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Chaudière-Appalaches. En décernant ces prix, le CALQ poursuit son objectif de reconnaissance publique en démontrant son appui au...

Emmy Plante doit quitter Les chefs!

À l’issue de l’émission télédiffusée le 16 mai dernier, la Lévisienne Emmy Plante a dû accrocher sa veste des Chefs!. La cheffe originaire de Lévis a alors été éliminée du concours de cuisine d’ICI Radio-Canada Télé.

Le Festibière de Lévis de retour lors du long congé de la fête du Canada

Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie, le Festibière de Lévis est de retour au quai Paquet et aura lieu du 30 juin au 3 juillet. Les organisateurs de l'événement en ont fait l'annonce, le 28 avril, lors du dévoilement des événements qu'ils présenteront cette année.

Chronique historique - Les anglophones de Lévis

En septembre 2020, le Journal de Lévis publiait un article nous apprenant qu’une école primaire de langue anglaise s’installera à Lévis en 2022. Sujet intriguant s’il en est un, l’histoire de la Rive-Sud comporte des pages qui relatent de manière éparse la présence d’une communauté anglophone qui a laissé des traces significatives et partiellement oubliées.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 27 avril 2022

Le tournoi novice de Magog s’est déroulé à la mi-avril. Les Commandeurs N3-1 de Pointe-Lévy (1re photo) se sont alors inclinés en finale 2 à 1 contre les Tigres N3-2 de Victoriaville. Félicitation pour votre belle prestation et bravo également aux instructeurs, Martin Barrette, Jérôme Deschênes et Christian Guay. 

Aider grâce à la nature

Éducatrice spécialisée depuis quelques années, la Lévisienne Caroline Vallières lancera bientôt son projet de rêve. Grâce à un partenariat noué avec la Ferme Origine de Pintendre, elle ouvrira cet été les portes de son entreprise qui offrira des services d’accompagnement spécialisé dans la nature : Bottes et sabots.

Un cap important dans l’histoire de Lévis célébré cette année

Il y a maintenant 375 ans, Guillaume Couture devenait le premier Européen à s’établir sur une base permanente sur le territoire qui allait devenir Lévis. Pour marquer ce cap bien important dans l’histoire lévisienne, la Société d’histoire de Lévis (SHL) prévoit tenir des activités spéciales au cours des prochains mois.

Trois étudiantes lévisiennes récompensées

16 étudiants et diplômés du programme Gestion et technologies d’entreprise agricole du Cégep de Lévis, dont 3 Lévisiennes, ont reçu des bourses le 23 février, lors d’une cérémonie virtuelle. Elles ont alors été récompensées pour l’excellence de leurs résultats scolaires, leur implication dans la communauté, leurs compétences entrepreneuriales et leur participation à la vie collégiale.

Des camionneurs manifestent leur mécontentement

Les transporteurs en vrac membres de l'Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) ont fait un coup d’éclat à la grandeur du Québec, le 9 mai dernier. En matinée, des camionneurs ont visité les bureaux de circonscription des élus de l’Assemblée nationale ainsi que les centres de services et les directions territoriales du ministère des Transports du Québec (MTQ).